Dengeki Daisy de Kyousuke Motomi

 dengeki-daisy,-tome-13-350213

Titre : Dengeki Daisy

Auteur : Kyousuke Motomi

Années de parution vf : 2010-2014

Editeur vf : Kazé

Nb de tomes : 16 (série terminée)

Résumé du tome 1 : « Quoi qu’il arrive, je te protègerai.” Depuis la mort de son frère, l’unique parent qui lui restait, Teru vit seule, avec pour soutien moral, le téléphone portable que son frère lui a donné et sur lequel elle reçoit les mails d’un personnage mystérieux se faisant appeler “Daisy”. Un jour, pour une raison idiote, elle se retrouve à travailler au service de Kurosaki, le gardien du lycée aux allures de voyou. Mais ce vaurien n’aurait-il pas quelque chose à cacher à Teru ?

Mes avis :

Tome 7
Encore un volume sympathique où l’histoire devient plus sérieuse et où on aborde enfin les enjeux de l’intrigue principale. Mais l’auteur est un peu agaçante à faire avancer ses personnages pour mieux les faire reculer ensuite. De plus ses touches d’humour sont parfois vraiment intempestives^^!

Tome 8
Un tome plus sombre que les précédents où on apprend enfin ce qui s’est passé entre le frère de Teru et Kurosaki. J’ai bien aimé le côté « affaire politique secrète » et « espionnage ». L’auteur a aussi très bien su rendre l’attachant des personnages les uns pour les autres. Vivement les retrouvailles.

Tome 9
De jolies retrouvailles, bien dans l’esprit de la série. C’est très drôle et à la fois super attendrissant, ils forment un joli couple d’idiots. Leur relation évolue aussi et devient plus tendre, tout en gardant le piquant des débuts. Reste à voir ce qui va se passer dans le camp des vilains maintenant…

Tome 10
Les mystères reprennent de plus belles et s’épaississent. Malgré quelques jolis moments de tendresse entre Teru et Kurosaki, j’ai ressenti une pointe de lassitude parfois. Heureusement, l’humour de l’auteur est toujours aussi décapant mais ça n’empêche que ce tome est bien en-dessous du précédent.

Tome 11
On continue encore et toujours avec Jack’o Frost et je dois dire que je commence à m’ennuyer. C’est un peu toujours la même chose, on fait du sur place. J’aimerais que l’histoire avance et que les personnages principaux évoluent. Heureusement, l’auteur se tourne un peu vers les seconds couteaux, ouf!

Tome 12
Une lecture qui fut assez pénible pour mon cas. Je dois dire que la surabondance de texte, notamment ceux écrits en tout petit, commence à me fatiguer, de même que l’histoire qui avance toujours à la vitesse d’un escargot asthmatique. L’auteur, bien sûr, nous donne un peu de grain à moudre comme avec Akira et Antler mais ce n’est pas suffisant. J’ai un peu l’impression d’être prise pour une bille.

Tome 13
Lassitude quand tu nous tiens… Je ne retrouve toujours pas le plaisir des débuts malgré les quelques pointes d’humour (noyées dans la masse) qui m’ont fait sourire. L’intrigue traîne vraiment trop en longueur et manque d’enjeu. Je n’ai pas cru une seconde au « danger » encouru par Teru… Espérons que l’auteure conclue bientôt.

Tome 14
Tome bien plus intéressant que les précédents, les mystères se révèlent enfin et on découvre le passé d’Akira, ce qui n’est pas pour me déplaire. Je suis contente aussi de voir enfin une évolution de la relation Kurosaki-Teru. Après c’est toujours aussi volubile et trop de blabla comme ça est vite fatiguant, dommage.

Tome 15
Enfin une lecture de qualité, ça faisait longtemps pour cette série. Avec le dernier tome, l’auteur confirme qu’elle sait conclure une série. L’histoire s’accélère ici et on est vraiment sous tension pendant tout le tome. Bien sûr, on n’échappe pas au pathos qui nous est livré par camion entier… mais n’empêche que c’était vraiment punchy et agréable à lire. Vivement le dernier !

Tome 16
La série est enfin terminée, ouf ! J’ai vraiment eu du mal à lire ces derniers tomes. Mais on a une conclusion satisfaisante et des petites histoires annexes qui combles les attendes qu’on a pu avoir tout au long de la série, donc ce n’est pas si mal. Par contre, le 1e oneshot de l’auteur qu’on découvre est indigeste : mal dessiné, mal narré avec un humour mal dosé. Il n’y a rien à sauver !

dengeki-daisy,-tome-13-350208

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s