Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

L’académie Alice de Tachibana Higuchi

Un shojo ultra mignon et bien plus profond que ce que le début aurait pu laisser croire. Il faudrait plus de séries comme celle-là !

2410

Titre : L’académie Alice

Auteur : Tachibana Higuchi

Années de parution vf : 2007-2014

Editeur vf : Glénat

Nb de tomes : 31 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Mikan et Hotaru, élevées ensemble dans un petit village à la campagne, sont les meilleures amies du monde Mais un jour, Hotaru change soudainement d’école pour intégrer une académie à Tokyo. Mikan décide se suivre Hotaru et se retrouve devant l’Académie Alice. Celle-ci est une école élitiste, où n’est admis qu’un genre très particulier de surdoués ! C’est le début d’une comédie scolaire pleine de magie !

Mes avis :

Tome 21
L’arc du passé est enfin terminé et que d’émotions sur ces derniers chapitres. Yuka, Kaoru et Shiki sont très touchants. On en apprend plus sur les actions de Yuka depuis qu’elle est entrée dans la clandestinité. Et les dernières pages révèlent que ça a bougé à l’Académie. On sent la fin approcher.

Tome 22
Un tome moins riche en émotions que le précédent et où, au final, il ne se passe pas vraiment grand-chose. Les deux clans se mettent en place et affutent leurs forces. Bonne idée pour Mikan d’insérer des cristaux aux autres. Et très jolie fin entre Persona et Nobara. Vite, vite, la suite !

Tome 23
Beaucoup d’émotions et de déclarations dans ce tome. Spéciale dédicace à Hotaru, je ne m’attendais pas du tout à ça de sa part. Jolie évolution de Yuka aussi, mais peut-être un peu trop brusque. L’histoire s’accélère, on sent qu’on approche de la fin. Et quel final, ça va être dur d’attendre le t.24

Tome 24
Un tome qui commence par un évènement bouleversant qu’on a rarement l’occasion de voir dans les shojo et que l’auteur parvient à mener avec beaucoup de doigté, comme toujours. La suite est un peu plus classique mais annonce un arc final riche en action et émotion. Mention spéciale à Shiki !

Tome 25
On poursuit les aventures de Mikan à l’Académie. Belles retrouvailles avec Natsume, avant d’entamer la dernière phase du plan du diabolique directeur des primaires. Il me tarde de découvrir la suite et de voir le complot se mettre en place. Dommage que le tout soit gâché par une horrible traduction.

Tome 26
Comme à chaque tome, je me régale. Les sentiments sont une fois de plus exacerbés et les choses ne tournent pas comme on pouvait l’espérer. On sent la fin approcher tant les évènements et les retournements de situation s’enchaînent, déchaînant les passions. Le destin de certains personnages est vraiment tragique et l’auteur n’a aucune pitié pour eux. Vite, vite, le prochain tome !

Tome 27
Encore un excellent tome, c’est vraiment l’un des meilleurs shojo publié en France en ce moment. L’auteur gère aussi bien les moments d’actions que les passages plus sentimentaux. Persona m’a énormément touchée, j’attendais ça depuis qu’on le connait. Maintenant, il ne reste plus que Luna à sauver. Et la fin est atroce, ça va être dur d’attendre la suite surtout qu’on a quasiment rattrapé les jap.

Tome 28
Encore un tome très poignant où énormément de choses se jouent. Les décisions des personnages prennent aux tripes et font clairement de cette série l’un des meilleurs shojo sorti en France. L’auteur maîtrise parfaitement sa narration et le découpage de son intrigue. Par contre il est vraiment dommage que la traduction soit aussi chaotique, rendant la lecture souvent ardue. Une belle histoire !

Tome 29
Un tome de transition, un peu lourd à lire tellement il brasse d’émotion avec les souvenirs de la série depuis ses débuts. La fin annonce la dernière partie de la série, on sent vraiment la boucle se boucler. Je ressors même un peu vidée de cette lecture, ce qui ne m’empêche pas d’attendre les deux prochains avec impatience, en espérant que la fin ne soit pas trop triste.

Tome 30
Tome un peu longuet pendant lequel je me suis parfois ennuyée. L’auteur nous prépare tout du long à la séparation des personnages, ce qui est assez lourd (trop de mélo). Le sacrifice d’Hotaru et de son frère est logique et touchant mais trop long et mal amené. Bref ça manque de rythme tout ça. Vivement le dernier tome pour avoir la conclusion de cette belle série !

Tome 31
Un dernier tome bien bavard et trop lent dans la narration, du coup on s’y ennuit un peu. De plus, il ne se passe pas grand-chose au final et du coup il manque quelque chose à la fin selon moi, c’est dommage pour cette excellente série. Sûrement l’un des meilleurs shojos sortis chez nous, avec de l’aventure, de l’amour, de l’amitié, de la tendresse, le tout savamment dosé. A lire et relire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s