Livres - Romance / Romance historique

Les fantômes de Maiden Lane d’Elizabeth Hoyt

Voici enfin une série de l’auteur qui m’a fait découvrir les romances historiques et dont depuis je ne rate aucune parution ^^

   couv42400885 couv61854708 couv19012277

Titre : Les fantômes de Maiden Lane

Auteur : Elizabeth Hoyt

Années de parution : Depuis 2012

Editeur vf : J’ai lu

Nb de tomes : 11 (en cours)

Résumé du tome 1 : Au coeur du sordide quartier de Saint-Giles, Tempérance se bat pour la survie de son orphelinat. Les caisses sont vides et ses petits protégés menacés d’expulsion. C’est alors que l’énigmatique lord Caire lui propose un échange de bons procédés. Il est sur la piste d’un tueur. Si elle accepte d’être son guide dans les bas-fonds de la ville, il l’introduira dans la haute société où gravitent de riches donateurs. La jeune femme va ainsi passer de la misère la plus noire aux riches salons londoniens, en compagnie de cet homme dévoré par d’indicibles secrets, qui, au fil des jours, éveille en elle une passion interdite…

                                            couv10852827.png couv33980037 couv9858944

Mes avis :

Les fantômes de Maiden Lane, tome 1 : Troubles intentions

Ravie de renouer avec E.Hoyt grâce à cette nouvelle série bien mystérieuse où rôde le fantôme de St Giles. Lazare est un personnage atypique, ce qui le rend d’autant plus attachant et séduisant pour moi. J’ai adoré son humour et celui de Temperance qui est vraiment une femme admirable. Superbe !

Les fantômes de Maiden Lane, tome 2 : Troubles plaisirs

J’avais peur que ce tome soit plus conventionnel que le précédent, mais la magie de E. Hoyt a encore opéré. Bien que Hero soit un peu trop passive à mon goût, j’ai beaucoup apprécié sa relation naissante avec Griffin. Celui-ci n’est pas exempt de défauts non plus, mais il est tellement craquant !

Les fantômes de Maiden Lane, tome 3 : Désirs enfouis

C’est un vrai plaisir de poursuivre cette série et ici de découvrir les personnages de Mickey et Silence. J’aime que l’auteur développe tout son petit monde de tome en tome, on en apprécie que plus les perso. Ici, ils sont terriblement attachants surtout Mickey et la petite Mary. Vite le suivant !

Les fantômes de Maiden Lane, tome 4 : L’homme de l’ombre

Un tome surprenant qui m’a permis de redécouvrir Winter qui était plutôt effacé jusqu’alors et on comprend pourquoi. J’ai bien aimé les jeux auxquels il se livre avec Isabel. Ce sont deux coeurs blessés qui se sont trouvés. L’enquête était aussi assez prenante et la fin annonce un tome 5 passionnant, tout du moins je l’espère. E. Hoyt est vraiment l’une de mes auteurs de romances préférées.

Les fantômes de Maiden Lane, tome 5 : Le lord des ténèbres

Encore un super tome, décidément il est dur de ne pas aimer cette série. On retrouve les perso qu’on a suivis dans les tomes précédents et surtout on en découvre plus sur les fantômes et Godric en particulier. J’ai adoré la simplicité de Meg et son entêtement. Godric m’a plus agacé par son côté buté parfois. L’enquête m’a plu. Maintenant, il est très difficile de devoir attendre le prochain tome…

Les fantômes de Maiden Lane, tome 6 : Le duc de minuit

Je suis faible face à Elizabeth Hoyt, j’ai encore une fois adoré son roman. Le couple Artémis-Maxime est très fort chacun à sa façon, je les ai trouvés très touchants, surtout lui qui se battait contre un ancien traumatisme. J’ai aussi aimé que leur famille soit bien présente et j’espère qu’on reverra certains personnages comme Phoebe et Apollon. Quant à la fin, mon Dieu, vite la suite !

Les fantômes de Maiden Lane, tome 7 : Cher monstre

Mon voeu a été exaucé avec ce tome consacré à Apollon, mais je ne suis pas pleinement satisfaite. Certes, on retrouve certains des personnages découverts dans les tomes précédents, ce que j’apprécie toujours, mais au final on s’éloigne trop de l’esprit des premiers tomes. Il n’est pas question une seule fois du fantôme de Saint Gilles et le décor est bien loin de celui du-dit quartier. C’est fort dommage. Du côté de l’histoire,  j’ai trouvé la première partie très intéressante avec cette actrice vivant dans un théâtre en ruine et cet ancien noble déguisé en jardinier pour échapper à la justice. Mais j’ai trouvé qu’ils tombaient un peu trop vite dans les bras l’un de l’autre, en plus les raisons en sont assez simplistes.  La voix revient également trop vite à Apollon alors que ça aurait pu être un ressort bien plus intéressant. Par contre, j’ai trouvé la deuxième partie, où il recherche le vrai coupable et cherche à retrouver sa place mieux faite, surtout que vient s’y greffer le mystère de la naissance du fils de Lily. La fin est forcément attendue mais surtout bâclée. Elle est expédiée trop rapidement et m’a déçue. Pour une fois, elle ne m’a pas donné une irrépressible envie de lire la suite. En ce qui concerne les personnages, j’ai aimé Lily mais elle m’a aussi déçue par certains côtés, je l’ai trouvé trop malléable. J’ai largement préféré Apollon et surtout il me tarde d’en apprendre plus sur l’énigmatique Duc de Montgomery.

Les fantômes de Maiden Lane, tome 8 : Garde du coeur

Je suis mitigée après avoir lu ce livre. Il y avait de nombreux ingrédients pour que j’aime l’histoire, mais je n’ai pas accroché au couple principal. Pris individuellement, je les aime beaucoup tous les deux, mais ensemble je suis gênée. C’est une première mais j’ai été gênée par la différence d’âge et surtout par le handicap de Phoebe. Du coup, j’ai parfois été gênée par le tournant pris par leur relation. J’avais l’impression de voir un adulte avec une enfant, alors que je sais bien que ce n’était pas le cas. Du coup, tout le côté romance m’a perturbée. Sinon, j’ai aimé la menace qui pesait sur Phoebe ainsi que la réaction de James à celle-ci. J’ai aimé leur séjour en Cornouailles et la rencontre avec le père et la nièce de James. J’ai surtout beaucoup aimé les machinations de Val et la réaction de sa soeur. J’espère qu’on retrouvera cette dernière dans un prochain tome et qu’elle sera enfin heureuse. Je regrette un peu qu’on se soit tellement éloigné de l’univers de Saint-Gilles par contre. Oublions et passons au suivant.

Les fantômes de Maiden Lane, tome 9 : Le Lion et la colombe

Après un début difficile, j’ai fini par beaucoup aimé cette nouvelle histoire consacrée à Asa et Eve. On connait le premier depuis fort longtemps vu que c’est un Makepeace et j’attendais donc de le découvrir vu qu’il était resté assez mystérieux. Au final, c’est un homme assez simple qui a juste été blessé que son père et ceux qui l’entourent ne le reconnaissent pas à sa juste valeur. Il est franc et honnête, un peu brute de décoffrage, caractériel mais avec un coeur tendre. Sa première rencontre avec Eve est très drôle, les deux étant des fortes têtes. Aucun ne voit vraiment de qualité en l’autre. Asa la trouve sans charme avec son grand nez, Eve le trouve assez vulgaire avec sa virilité exacerbée, mais ils vont quand même apprendre à se connaitre et à travailler ensemble.J’ai beaucoup aimé tout le contexte autour de leur romance, que ce soit le travail au théâtre d’Harte ou le passé sordide d’Eve que j’avais deviné assez rapidement. J’ai également apprécié les personnages qui gravitent autour d’eux, la famille d’Asa, les proches d’Eve, les membres du théâtre d’Harte. Et la romance, elle, est juste parfaite dans sa construction. Au début, on se dit qu’il ne se passera rien entre eux parce que vu la peur d’Eve envers les hommes et tout le stupre que dégage Asa s’était mal engagé. Mais le travail et les difficultés vont les rejoindre, ils vont apprendre à découvrir les qualités de l’autre derrière les apparences. Ils vont apprendre à se faire confiance et à s’épauler. Les scènes de sexe sont plus crues, à l’image d’Asa. L’ensemble donne lieu à une très belle romance. Il n’y a que la fin de l’histoire que j’ai trouvée un peu précipitée mais les dernières pages me donnent très très envie de lire le prochain tome qui je l’espère sera consacré au frère d’Eve : le duc de Montgomery.

Les fantômes de Maiden Lane, tome 10 : Le duc de Montgomery

J’ai été très déçue par ce tome qui est probablement l’un des plus mauvais de la série. J’en attendais beaucoup surtout avec quelqu’un comme Val mais ça a fait pschitt. Je n’ai pas du tout accroché à son personnage ni à celui de Bridget. De plus, je trouve la façon dont le couple se met en place assez malsain et dérangeant. Pourtant l’historie avait de quoi me plaire. J’aime le côté sombre de Val depuis les débuts. J’aime qu’il fasse chanter les gens pour asseoir son pouvoir mais ce qui m’a profondément dérangé c’est qu’il franchit la ligne à plusieurs reprise et que jamais vraiment il n’expie ses fautes, au contraire il les assume et les revendique voire s’en glorifie. Je ne suis donc jamais parvenue à m’attacher à lui malgré les brèves tentatives de l’auteure pour nous le faire apprécier à la fin. Cependant son revirement arrive bien trop tardivement et brusquement pour que cela soit  crédible. De la même façon, j’ai aimé au début son « affrontement » avec Bridget, chacun essayant de prendre le dessus sur l’autre en lui jouant un mauvais tour sauf que ça a  vite dérapé et que je n’ai pas compris comment ils avaient pu tomber dans les bras l’un de l’autre. Du coup, je n’ai pas une seule fois adhéré au couple et je me suis ennuyée. J’espère que le prochain tome sera peut-être sur Hugh, le duc de Kyle ou sur Amelia (?) Royle, la jeune fille que Val voulait épouser.

Les fantômes de Maiden Lane, tome 11 : L’amour de tous les dangers

Je me suis réconciliée avec la série avec l’histoire de Hugh et d’Alf. On connait Alf depuis de nombreux tomes, c’est une fille de la rue qui se cache sous le costume d’un jeune garçon et qui joue les informateurs. On a découvert Hugh plus récemment, c’est le fils bâtard du roi qui a joué les espions et il vient de perdre sa femme. Leur rencontre ne pouvait donner qu’une histoire électrique et pleine de fougue. Je n’ai pas été déçue. L’histoire démarre sur les chapeaux de roues avec une course poursuite tendue dans Saint-James et le rythme ne baisse pas tout au long du tome. J’ai beaucoup aimé l’enquête qui est le fil rouge du tome. Elizabeth Hoyt réutilise la confrérie des Seigneurs du Chaos dont on a déjà parlé auparavant mais ici elle décide d’y mettre un terme. On suit donc l’enquête de Hugh et d’Alf pour leur régler leur compte. Les deux se complètent à merveille dans cette quête. Leur duo est parfait. Je les ai aimé de bout en bout. Alf est fraiche, impertinente, courageuse et aimante. Hugh est fonceur, un peu bourru, cabossé par la vie et maladroit. Leur relation nait d’un malentendu puis d’une attirance immédiate pour la face cachée et dangereuse de l’autre. La situation familiale de Hugh ne fait ensuite qu’enrichir l’histoire et leur relation, leur permettant de tisser des liens de plus en plus fort. J’ai énormément aimé les fils de Hugh et leur rôle dans l’histoire. De même que j’ai aimé les interventions de son amie Iris qui a su les aider et se retirer à point nommé. J’espère d’ailleurs que le prochain tome sera consacrée à son histoire et à celle du mystérieux duc de Dyemore que l’on croise à un moment. J’ai passé un excellent moment avec cette romance sur fond d’aventure de cape et d’épée. Je regrette le côté un peu trop cru de la romance parfois, qui venait casser l’ambiance, c’est dommage et ça n’apportait rien, on pouvait faire ça autrement.

Ma note : 16 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s