Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Skip Beat! de Yoshiki Nakamura

Ma série à rallonge adorée que j’adore ^v^ Un humour ravageur, une auteur qui sait se renouveler sans oublier les fondamentaux de sa série. Plus de 30 tomes et pas l’ombre d’un bâillement d’ennui !

Skip_beat___Mmm____by_Azalea92

Titre : Skip Beat!

Auteur : Yoshiki Nakamura

Années de parution vf : Depuis 2008

Editeur vf : Casterman (Sakka)

Nb de tomes vf : 38 (en cours)

Résumé du tome 1 : Kyôko Mogami est une jeune fille travailleuse, gentille et serviable. Elle vit à Tokyo avec son ami d’enfance Shô Fuwa, qu’elle a suivi dès la fin du collège pour l’aider à réaliser son rêve : devenir une star du show business.
À présent, Shô commence à avoir du succès et il le doit en grande partie à Kyôko, qui cumule deux jobs pour subvenir à leurs besoins. Mais en fait, il s’est bien servi d’elle ! Et lorsque celle-ci le surprend en plein aveu, son côté obscur surgit soudain. Elle devient alors obsédée par son besoin de vengeance. Pour faire mordre la poussière à Shô, elle doit entrer à son tour dans le show business et grimper les échelons qui mènent à la gloire. D’emblée, elle cible la plus grosse agence d’artistes, celle où est le rival de Shô, et réussi à être autorisée à passer une audition…

Mes avis :

Tome 16
Encore un très bon tome avec un « duel » au sommet entre Shô et Ren. On découvre encore un peu ce dernier, impuissant devant la naïveté de Kyoko. Une vraie bouffée d’air frais !

Tome 18
Encore un tome riche en émotions. Kyoko se révèle de plus en plus. Quel tour de force que le personnage qu’elle doit jouer. Et j’adore les révélations qui nous sont faites sur Ren et son entourage. Vivement le prochain tome !

Tome 19
J’ai vraiment adoré tout ce passage avec Kou, j’espère qu’on aura l’occasion de le revoir et de découvrir sa femme. Les décisions qu’ont pris Kyoko et Ren en fin de volume ont l’air d’être décisifs pour leur avenir, hâte de voir ce que ça va donner.

Tome 20
J’ai trouvé ce tome plutôt chiant, il ne se passe rien mais rien du tout, on n’avance pas d’un pouce et cette fête est vraiment lourde. Bof bof. Vivement le prochain.

Tome 21
Ouf heureusement, ça repart dans ce volume avec un nouveau rôle bien compliqué pour Kyoko et des mystères autour du futur rôle de Ren. C’est bien de la voir se chercher et patauger de temps en temps, ça prouve qu’il faut travailler pour réussir. Vivement le prochain qu’on entre dans le vif du sujet.

Tome 22
Un tome jouissif dans la droite ligne du précédent, où on retrouve une Kyoko combattive. Je suis plus que séduite par son choix d’interprétation et j’aurais moi aussi adoré voir Ren lui donner ses conseils >< Je trouve qu’il se dévoile peu à peu et est moins coincé, et du coup plus intéressant.

Tome 23
J’ai pris énormément de plaisir en lisant ce tome. Je remarque que ce sont souvent les volumes, où le jeu d’acteur prend le dessus, que je préfère. La violence de la scène de brimade était glaçante, une vraie réussite. J’ai aussi apprécié l’évolution du personnage de Chiori. Vivement la suite.

Tome 24
J’ai littéralement dévoré ce tome. Kyoko est toujours aussi tordante et les interventions de Reino valent le détour. J’aime assez voir Sho jaloux aussi, va-t-il un jour enfin ouvrir les yeux ? Quant à Ren, il faudrait quand même qu’il attaque un peu un jour ! Peut-être le prochain tome répondra-t-il à mes attendes.

Tome 25
J’ai passé un excellent moment en lisant ce tome. Il faut dire que la Saint-Valentin de Kyoko est vraiment tonitruante. Je remarque que ce sont toujours les tomes où l’on retrouve un « affrontement » entre Ren et Sho qui me font le plus rire. Par contre, si seulement l’auteur pouvait faire avancer leur histoire un peu plus vite parce qu’avec déjà 25 volumes, ça fait peur…

Tome 26
Un nouvel arc qui s’annonce et qui a l’air bien prometteur. Nous allons peut-être enfin en découvrir plus sur le côté sombre de Ren et il me tarde de voir dans quelles situations cocasses sa cohabitation forcée avec Kyoko va le mettre. Bref, un tome de transition qui n’annonce que du bon. Vivement la suite !

Tome 27
L’un de mes arcs préférés de la série commence enfin ici. La cohabitation Ren-Kyoko promet d’être explosive, de même que leur relation frère et soeur. On sent une vraie tension entre eux. Je suis sûre que chacun va en apprendre beaucoup sur lui-même, ce qui me donne très très envie de lire la suite. Par contre, l’auteur se sent encore obligé de séparer le trio pour faire avancer les choses, bof.

Tome 28
Encore un très très bon tome, où on en apprend tout plein sur le passé de Ren et où sa relation avec Kyoko prend tout son sens. J’ai adoré leur petite séance de cuisine et ses conséquences, ça n’annonce que du bon pour la suite. Par contre du coup, il ne se passe pas grand-chose niveau « jeu d’acteur » et ce sont en général des moments que j’adore. Bref, vite la suite !

Tome 29
Encore un tome sous haute tension avec d’excellents moments aussi bien du côté de Ren qui est parfaitement rentré dans son personnage de psychopathe, que de Kyoko qui a un peu plus de mal parfois à jouer sa soeur. Elle commence lentement à réaliser ses sentiments pour lui et je sens que le chemin est encore loin de ce côté. Mais il me tarde vraiment de lire la suite de cet arc !

Tome 31
Une première partie très intéressante où on  voit la noirceur cachée au fond de Ren refaire surface. Cependant, c’est un peu gâché par la seconde partie bien lourde où Kyoko se met à cogiter. La série gagnerait parfois à avoir moins de bavardage. Quant au personnage qui se met en action à la fin, bof bof c’est déjà vu et revu dans la série. Revenons vite du côté de Ren, c’est bien plus intéressant

Tome 32
Encore un super tome.  J’adore définitivement cet arc. Même si on voit un peu moins Shô, ici il fait son grand retour pour semer la zizanie et on sent Ren de plus en plus proche de la rupture. Sa relation avec Kyoko gagne aussi en intensité, il suffit d’ailleurs de voir les dernières pages (OMG!) et il cache de moins en moins ses sentiments tandis qu’elle s’approche de plus en plus des siens.

Tome 33

Un premier chapitre qui ouvre le tome tambours battants, avec une scène tonitruante et pleine de tension sexuelle entre Cain et Setsuka, que j’ai adoré voir à travers les yeux de Ren et Kyoko par moment. J’espère qu’elle va vraiment faire avancer l’histoire et qu’on aura encore droit à ce genre de scène quand ils seront finalement ensemble (oui, ça arrivera bien un jour, j’ai espoir !) et surtout j’aimerais vraiment les voir jouer ensemble dans un film mais en tout que couple ou ennemis ressentant une grande attirance l’un pour l’autre ^^ Le reste du tome est à l’aune du début, plein de tension. On sent vraiment un tournant dans leur relation, Kyoko est sur la brèche et finit enfin par prendre conscience de ses sentiments pour Ren. Elle ne peut plus les cacher et se l’avoue. Et puis Ren se montre de moins en moins patient, donc plus proche de craquer. Du coup, je suis très très impatiente de lire la suite !!!

Tome 34

Un tome en deux parties aussi intéressantes l’une que l’autre. La première tourne autour de la révélation qu’a appris le Président de l’agence. Et il est très très drôle de voir les réactions des différents personnages vis-à-vis de ce qu’ils imaginent au vu des têtes des uns et des autres. Il y a énormément de quiproquos. Mais quand le côté comique disparaît, on est plongé de plein pieds dans les sentiments tourmentés de Kyoko et il est vraiment triste de la voir autant déchirée. J’aurais pensé que le Président serait plus actif et l’aurait vraiment poussé à se réveiller et à tout avouer ou du moins à essayer de séduire Ren, sur le coup j’ai été un peu déçue même si je comprends ses raisons. Donc belle confrontation, pleine de tension et de sentiments. La 2e partie avec la rencontre Kyoko-Corn est à peine entamée mais promet déjà énormément. A nouveau l’auteur alterne comique et doux sentiments. J’ai aimé le moment où Ren réalise que Kyoko a pensé à lui, puis le quiproquo qui suit. J’ai ri de la naïveté de Kyoko, et j’espère que son éclair de lucidité portera ses fruits dans le prochain tome qu’une fois de plus j’ai très très envie de lire !

Tome 35

Sûrement l’un des tomes clés de la série ! En effet, grâce à la rencontre entre Kyoko et Ren/Corn/Kuon, celui semble enfin décidé à s’accepter et à avancer. Le seul petit problème, c’est que l’auteur prend vraiment tout son temps pour l’amener et du coup ça traine sur des pages et des pages. Alors certes, il est amusant de voir le décalage entre les 2 personnages et les différents quiproquos, ainsi que la façon dont Ren perçoit tout ça, mais on tourne un peu en rond parfois, alors heureusement que ça ne dure qu’un tome. Mais en tout cas, l’impact de leur discussion et des paroles de Kyoko permettent enfin à Ren d’accepter son passé. Il décide donc d’arrêter d’être passif et promet bien des choses pour sa prochaine rencontre avec Kyoko sous cette forme. Et il faut bien dire qu’il est vraiment trop mignon quand il se lâche et redevient Kuon, je comprends que Kyoko craque. Le numéro d’équilibriste qu’elle mène pour réussir à maitriser ses sentiments est d’ailleurs admirable, la pauvre si elle savait… Bref un tome qui a fait bien battre mon petit coeur. Il me tarde de voir les conséquences des changements qui se sont opérés chez Ren. Vivement la suite !

Tome 36

Encore un excellent tome dans la lignée des précédents. Décidément, j’aime encore plus cette série depuis l’arc du frère et de la soeur Heel. Ici, nous voyons les suites de la rencontre haute en couleurs de Kyoko et Kuon et qu’il est drôle de voir ce que pense chacun d’eux, notamment Ren. Celui-ci a vraiment fait un énorme pas en avant grâce à Kyoko, quel dommage qu’elle ne s’en rende pas compte. J’ai énormément ri aussi de la jalousie que Kyoko n’arrive plus à cacher, et de Ren qui pense qu’elle éprouve quelque chose pour lui mais qui change vite d’avis. C’est amusant de les voir se tourner autour et tergiverser sous nos yeux de nous lecteurs qui savons bien que leur amour est réciproque. Je me demande bien d’ailleurs quel sera l’élément déclencheur qui les réunira enfin. Est-ce que celui-ci ne serait pas le personnage qu’on voit apparaitre à la toute fin de ce tome et qu’on attendait plus ? Je l’espère. En attendant, la deuxième partie, une fois qu’ils sont rentrés est un peu moins intéressante. On sent qu’elle est là comme une transition et je me suis même vue m’impatienter en lisant le passage avec Chiori. J’espère qu’on va vite passer outre et avancer, parce qu’à l’inverse le retour de Sho et son intérêt pour Kyoko (comme un ami ?) m’a bien plu. Je quitte ce tome avec encore une fois une très grande envie de lire la suite, mais en plus avec une vive curiosité pour ce nouveau personnage qui se dévoile.

Tome 37

Je n’ai pas trop accroché au début de ce tome où nous suivons l’évolution du personnage de Chiori. L’entracte que ça proposait à l’histoire principale m’a agacée, je mourrais d’envie d’arriver au coeur du sujet. Et quand ce fut le cas, mon dieu que d’émotions ! Enfin, on nous parle de la relation entre Kyoko et sa mère, c’est quand même un peu à l’origine de tout quand même ! Pour l’instant, l’auteur avance calmement ses pièces. On découvre juste des bribes de leur passé commun et quelques traits de la personnalité de la mère mais toujours à travers le regard des autres et je suis sûre qu’il y a bien plus à creuser, c’est obligé. J’ai trouvé très beau la façon dont tous ses amis souhaitent la protéger mais y échouent. J’ai aimé la conversation entre Ren et son patron, ce dernier est un vrai père pour lui et pour Kyoko, il démontre encore combien il s’inquiète pour eux. Mais le moment le plus fort, c’est bien sûr celui où Kyoko craque complètement face à Ren. On bascule vraiment à cet instant-là. Sho n’a pas réussi à la consoler, à lui faire ouvrir son coeur, mais Ren oui, même si elle l’a confondu avec Corn, ce qui est fort cocasse, il faut bien l’avouer. Après, ce tome reste une introduction au nouvel arc introduit par l’arrivée de la mère de Kyoko et le plus gros devrait se jouer dans les prochains chapitres.

Tome 38

Ce tome 38 est capital pour l’évolution et la construction du personnage de Kyoko mais je l’ai aussi trouvé trop bavard. Le rythme en pâtit du coup et même si j’ai trouvé aussi bien son rapprochement avec Ren que ses discussions avec sa mère intéressants, j’ai quand même trouvé le temps long. Toute la première partie où elle réalise que Ren lui fait du bien juste par sa présence, l’aide à être elle-même et à évacuer ses soucis est joliment faite. J’ai également aimé que le Président soit encore là en coulisses pour veiller sur eux. Mais la seconde partie qui concerne tout ce qui est irrésolu entre sa mère et elle est fort longuette. J’aurais préféré qu’on nous distille les infos petit à petit que tout d’un coup comme là parce que ça fait trop à digérer. De plus, l’histoire de sa mère est assez classique voire clichée et ne me touche pas du tout pour le moment. A voir.

Ma note globale : 17 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s