Livres - Bit-Lit

Charley Davidson de Darynda Jones

couv28754713 couv61707100

Titre : Charley Davidson

Auteur :  Darynda Jones

Années de parution vf : 2012-2019

Éditeur vf : Milady

Nombre de tomes : 13 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

Mes avis :

Tome 1 : Première Tombe sur la droite

Pas le coup de coeur auquel je m’attendais. J’ai beaucoup aimé la gouaille de Charley mais j’ai eu beaucoup de mal à comprendre sa fascination pour un homme qui avait menacé de la violer. L’auteur a mis trop de temps à expliquer leur lien pour que la mayonnaise prenne. L’enquête, elle, n’est qu’accessoire. Heureusement les perso secondaires (Ange, Garrett, Oncle Bob, Cookie) sont savoureux.

Tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche

J’ai moins accroché à ce tome qu’au premier. Je l’ai trouvé moins drôle, avec moins de piques de la part de Charley et moins d’interactions avec les fantômes, dommage. Sinon, c’est toujours aussi agréable de la suivre dans ses multiples enquêtes. J’ai adoré la tension autour de Reyes qu’il y a eu tout au long du roman, mais la fin est un peu trop précipitée. A suivre

Tome 3 : Troisième Tombe tout droit

Le meilleur tome de la saga jusque là. Il nous tient en haleine de bout en bout autour du « père » de Reyes et de l’ange gardien  de Charley. J’ai vraiment aimé, j’ai trouvé l’enquête un peu plus prenante que d’habitude, mieux construite, plus fouillée.  Bref, j’ai totalement adhéré et il me tarde vraiment d’en apprendre plus sur les pouvoirs de Charley et ce qu’il se prépare.

Tome 4 : Quatrième tombe au fond

Encore un très bon tome dans lequel l’auteur traite avec douceur et humour les conséquences de la fin du tome 3. On retrouve une Charley plus fragile mais qui n’a rien perdu de son piquant. Il n’y a cette fois qu’une enquête qui même si elle est bien menée n’est pas des plus intéressante à suivre. Et une fois de plus c’est plutôt Charley et Reyes qui nous tiennent en haleine pour le côté surnaturel

Tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel

Effectivement le meilleur tome jusqu’ici avec une enquête vraiment intéressante, une fin inattendue dans bien des sens et surtout un couple Reyes Charley bien plus présent, ce qui permet de créer un atmosphère bien plus légère grâce à leurs traits d’humour (j’adore les post-it de Reyes d’ailleurs). Bref, je suis très impatiente de lire la suite !

Tome 6 : Au bord de la sixième tombe

Je dois avouer qu’après un très bon tome 5, je suis assez déçue ici. L’auteur s’éparpille dans ce tome avec des intrigues secondaires foireuses et peu intéressantes, aussi bien au niveau de l’enquête que du rapprochement Cookie-Obi, ou encore de la découverte du nouveau personnage. C’est un peu comme si elle avait essayé de fourrer tout le monde dans ce tome, à l’image du petit passage avec Amber et Quentin ou de celui sur le passé d’Ange. Bref, elle se perd et cherche à délayer son intrigue, comme si elle ne savait pas trop quoi faire des indices qu’elle a lâchés sur le « grand » destin de Reyes et Charley. Certes, si elle faisait plus avancer cette intrigue on se rapprocherait de la fin mais quand même, ce serait mieux ^^

Tome 7 : Sept tombes et pas de corps

Quel super tome ! Je suis bien contente de retrouver ici tout ce qui m’a plu autrefois dans la série après un tome 6 plus que moyen… Ce tome 7 repart sur d’excellentes bases. On retrouve tout l’humour de Charley, qu’est-ce qu’elle a pu me faire rire avec les conneries qu’elle envoie à Reyes ou les messages de ses t-shirts. On retrouve aussi des enquêtes très intéressantes, à la fois sur les filles qui ont été enlevées, la folle qui tue des gens au hasard (enfin pas tant que ça) et la disparition de son père. Bien sûr, comme souvent en bit-lit, les enquêtes sont parfois oubliées au fil du tome mais quand elles reviennent, elles reviennent en force à l’exemple des deux dernières et surtout celle sur la disparition de son père qui devrait se poursuivre dans le prochain tome, chouette ! J’ai aussi beaucoup aimé, la présence continuelle de la menace des Chiens de l’enfer qui vraiment mettent les jetons. La présence d’Osh était une très bonne idée du coup, il apporte une nouvelle tête dans la bande de Charley. On en apprend également encore plus sur le destin de Charley et surtout celui de Pépin (j’adore ce petit nom), ça donne vraiment envie de lire la suite. On en apprend enfin plus sur « le passé » de Charley grâce à Reyes. Celui-ci est d’ailleurs adorable dans ce tome tellement il s’inquiète pour sa chérie, et j’adore quand il montre les crocs ^^ Bref, tout m’a plu dans ce tome, j’ai vraiment passé un super moment et j’espère que le prochain sera aussi plaisant avec tous les ingrédients qu’il annonce.

Tome 8 : Huit tombes dans la nuit

J’ai envie à la fois d’une lecture légère et de me remettre un peu à la bit-lit, c’est tout naturellement que j’ai choisi Charley dont j’ai beaucoup aimé retrouver l’humour un peu lourdingue. Parce qu’il faut le dire franchement, ce n’est pas de la grande littérature aussi bien au niveau du style que de la narration mais on passe toujours un bon moment avec la douce folie qui habite Charley.

Dans ce tome, enceinte de 8 mois de Pépin, elle ronge son frein dans un couvent où elle s’est retranchée avec ses amis et sa famille, en attendant l’accouchement et en préparant le mariage de Cookie. L’histoire de ce tome 8 se déroule sur seulement quelques jours, on n’a donc pas de révélations renversantes. La saga ronronne un peu. L’auteure reprend ce qu’elle sait faire. Il y a donc peu d’action au début. On a juste une brève enquête sur une fille qui a disparu, puis Charley qui cherche encore à savoir qui a tué son papa, et Reyes qui cherche à devancer les plans de son papa à lui, tandis que Charley réfléchit pour lui avouer qu’elle a contacté ses parents biologiques.

Cela n’a rien de révolutionnaire mais ça fonctionne bien. C’est toujours aussi addictif. J’ai aimé retrouvé le ton pétillant et plein d’humour de la série. C’est assez dynamique aussi. On retrouve la plupart des personnages qu’on aime. On fait la connaissance de Pépin et on découvre les plans du maléfique papa de Reyes ainsi que la genèse de Charley. J’ai bien aimé ce tome, mais comme à chaque fois (ou presque), je regrette que tout se passe dans les 50 dernières pages…

Tome 9 : Neuf tombes et des poussières

Quand j’ai lu le résumé et que j’ai vu que Charley serait amnésique dans ce tome, je m’attendais au pire mais cela a été évité. J’ai finalement bien aimé voir une Charley amnésique et je me suis amusée de voir tous ses amis autour d’elle à interagir avec elle sans rien lui dire. Par contre, l’auteure a utilisé énormément de grosses ficelles et a eu un vrai problème de rythme. Pendant le premier tiers du tome, je me suis pas mal ennuyée. Je comprends qu’il ait fallu ça pour planter le nouveau décor mais j’ai connu mieux. Puis par la suite, le rapprochement entre Charley et Reyes est assez mal fait et c’est dommage parce que le début était prometteur mais d’un coup on a senti que l’auteure voulait accélérer pour tout boucler en un tome. Ça m’a un peu gâché mon plaisir, je dois dire parce que j’aime bien quand les couples se cherchent encore un peu dans les premiers temps. Heureusement, j’ai quand même apprécié les petites enquêtes qui parsèment l’histoire que ce soit celle du client, de la serveuse ou du flic, ça donnait au moins envie de lire la suite. Maintenant, à la fin de ce volume, on se retrouve presque au même point qu’à la fin du précédent alors il va falloir faire avancer l’histoire.

Tome 10 : Dix tombes pour l’enfer

Après un dernier tome un peu mollasson, celui-ci à l’inverse est bourré d’action. J’ai d’abord trouvé que ça partait un peu dans tous les sens avec trop d’enquêtes et de secrets mais petit à petit cela s’est éclairci et je me suis bien amusée. J’ai aimé retrouver Charley et Reyes encore un peu bousculés par les événements des tomes 8 et 9 et les voir résoudre leurs problèmes. Je prends toujours autant de plaisir à retrouver le petit groupe, en particulier Cookie, Bob et Osh. Ici, on a l’impression de suivre plusieurs équipes résolus à cacher de gros secrets aux autres, c’était amusant. Les dernières révélations sur Reyes, cette fois, sont énormes. A croire que l’auteure cherche à nous faire des personnages de plus en plus puissants pour amener à un final explosif lorsqu’elle clôturera sa série. En attendant, j’ai été ravie de retrouver l’humour si spécial de Charley, sa mauvaise foi et ses entourloupes. Mais ce n’est pas normal d’abandonner ses lecteurs avec un tel cliffangher à la fin !

Tome 11 : Onze tombes au clair de lune

Deux ans plus tard, je replonge enfin dans l’univers foufou de Charley pour clôturer celui-ci puisque le dernier tome doit paraitre chez nous le mois prochain (en août 2019). Ça m’a fait un bien fou de retrouver notre héroïne légèrement siphonnée et en même temps, ça m’a par moment épuisée. J’avais oublié combien elle était hyperactive, ne tenant pas en place, passant du coq à l’âne, faisant sans cesse des petites blagues pourries. Alors oui, ça détend l’atmosphère et ça confère une ambiance drôle, légère et sexy à la série (Merci Reyes pour ce dernier point), mais du coup, on a l’impression parfois que l’intrigue passe au second plan.

Une fois ceci mis de côté, on se retrouve dans ce tome avec une intrigue plurielle assez énergique, qui nous amène à partir dans plusieurs directions et à toucher à plusieurs éléments de la mythologie de la série. En effet, il y a d’un côté Charley qui semble menacée par des anges la suivant partout suite à sa menace envers Jehovah ; Amber qui a l’air perturbée mais on ne sait pas trop pourquoi ; oncle Bob qui semble cacher des choses ; et enfin Reyes qui ne veut pas que sa chère et tendre continue à enquêter sur les gens à l’origine de son malheur (les Foster). Cela donne plein de moments entraînants puisque Charley est sur tous les fronts. Le final est explosif avec des révélations sur chaque bout d’intrigue conduisant bien sûr à Charley. Quant aux dernières pages, ce n’est pas humain de nous faire ça ! Heureusement, j’ai la suite sous la main ^^

Tome 12 : Douze tombes sans un os

Maintenant que je suis relancée dans Charley, je parviens enfin à apprécier pleinement sa folie et surtout son rythme de fou. Dans cet avant-dernier tome, on oscille toujours autant entre sérieux et humour débridé. Charley est tellement hyperactive qu’il lui faut dix mille choses à faire en même temps pour l’occuper, mais cette fois elle a une excuse : son mari parti dans son Enfer personnel n’est pas revenu et à la place elle a gagné le dieu super méchant, Rey’azikeen. Alors forcément, elle est un peu perturbée.

Je me suis beaucoup amusée à lire ce tome dont les pages ont défilé à toute vitesse. On retrouve une Charley mordante et désopilante malgré une situation bien stressante. Est-ce normal d’ailleurs de ne pas la voir s’inquiéter plus ? J’ai beaucoup aimé la petite danse de séduction, un peu comme au début, entre elle et Rey’azikeen. J’ai apprécié aussi la découverte de leurs origines qui développe enfin leur mythologie céleste. Les enquêtes sont légères dans la trame narrative mais dynamise bien la lecture encore une fois, que ce soit la recherche du meurtrier des filles brûlées, la nouvelle activité extra scolaire d’Amber et Quentin, ou bien sûr la recherche d’un moyen de retrouver le vrai Reyes. Tout s’enchaine et s’accorde bien une fois de plus. Après, il faut accepter de passer du coq à l’âne, de voir Charley avoir des réactions illogiques pour nous, et d’entrer dans ses délires permanents. Il y a cependant quelques scènes cultes une fois de plus, certaines incluant une Cookie déguisée très drôle, d’autres avec une Pépin source de bien d’émotions.

Au final, je n’ai pas vu passer le temps, je me suis amusée, j’ai frissonné de plaisir, j’ai tremblé pour certains personnages et je suis fin prête pour l’ultime tome dans un mois même si je sens qu’un tome c’est trop peu pour ce qu’il reste à raconter. Un spin-off sur Pépin, c’est possible ?

Tome 13 : Treize tombes de malheur

Après 7 ans de bons et loyaux services, il est temps pour notre chère Charley de tirer sa révérence et quoi de mieux qu’un tome 100% déjanté comme son héroïne ! Alors oui, j’ai quelques regrets dont je reparlerai sur ce tome, mais dans l’ensemble il est un peu la quintessence de la série et offre donc une belle fin aux aventures de notre accro au café.

Nous avions laissé Charley en fort mauvaise posture, l’autrice décide de l’en tirer en 2 coups de cuillère à pot dès le premier chapitre, comme ça hop c’est expédié et on peut avancer. On peut le regretter mais je crains que si elle avait duré ç’eut été assez fatiguant à lire, alors je préfère ce choix. On se lance ensuite dans une course-poursuite contre une espèce d’apocalypse zombie déclenchée sans le vouloir par Reyes et Charley qui ont libéré leur dimension infernale sur leur petite ville… Il faut donc trouver comment la refermer et sauver les gens affectés. Mais connaissant bien Charley, ç’aurait été trop peu pour elle, il lui faut un peu plus d’action et d’enquêtes à résoudre, alors dans ce dernier tome en plus d’essayer de sauver sa ville de l’apocalypse, elle doit découvrir le secret entourant la mort de sa mère, sauver une mère et ses enfants séquestrés par un psychopathe, enquêter sur un homme qui s’auto-mutile des noms sur le corps et encore bien d’autres petites quêtes annexes. Bref, elle ne chôme pas, mais il faut bien ça pour occuper son cerveau dopé à la caféine. C’est parfaitement dans l’esprit de la série et c’est amusant de la voir passer d’une affaire à l’autre, pour découvrir qu’au final beaucoup d’entre elles sont liées et vont l’aider à résoudre LE problème principal.

J’ai aimé retrouver toute notre fine équipe dans ce dernier tome. Leurs échanges sont une fois de plus savoureux. Leurs retrouvailles sont chaleureuses. Ils campent tous parfaitement leur rôle. On a même droit à quelques petites avancées et/ou révélations pour certains. Dernier tome oblige (ou pas…), on a également quelques pertes dans les rangs : une qui m’a prise totalement par surprise et une autre une peu foirée… Il est aussi temps de dire au revoir à certains des fantômes qu’on aimait bien parce que leur mission ou leur attente est enfin terminée. Ça donne un tome plein d’émotions dans l’ensemble.

Après comme souvent avec cette saga, je trouve la conclusion de l’intrigue principale bien trop rapide et surtout simpliste. J’avais deviné depuis longtemps ce qui allait se passer. Je ne suis pas forcément d’accord avec tous les choix, loin de là. Spoiler : Reyes et Charley qui fusionnent pour devenir une entité non corporelle veillant sur tout le monde, RI-DI-DU-LE ! Il y a également un fort goût d’inachevé du côté de Pépin et de son armée. C’est obligé que l’autrice reprenne ce personnage sinon on se sentirait totalement floué. Si effectivement cette suite arrive, je ferai partie de ses lecteurs tant j’ai passé de bons moments avec cette saga !

Ma note sur la série : 15 / 20

2 commentaires sur “Charley Davidson de Darynda Jones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s