Livres - Romance

La Trilogie des plaisirs d’Eloisa James

couv32689890 couv34959624 couv36807244

Titre : La Trilogie des plaisirs

Auteur : Eloisa James

Année de parution vf : 2012

Editeur vf : J’ai lu

Nb de tomes : 3

Résumé du tome 1 : Sur le point de faire ses débuts dans le monde, Charlotte Calverstill quitte Londres pour un court séjour à la campagne, chez son amie Julia. Exténuées par d’interminables leçons de maintien, toutes deux sont bien décidées à profiter de ces quelques jours de liberté. Julia suggère donc de se rendre au bal masqué de Stuart Hill. Ces réjouissances populaires sont quelque peu inconvenantes pour des jeunes filles de la bonne société mais, sous leurs dominos, personne ne pourra les identifier. Charlotte n’avait certes pas prémédité de perdre son innocence ce soir-là. C’est pourtant ce qui advient dans les jardins où l’entraîne un bel inconnu. La voilà irrémédiablement compromise… Tait pis pour les projets de mariage, elle restera célibataire ! Trois ans plus tard, Charlotte reconnaît son amant d’un soir en la personne d’Alexander, duc de Sheffield…

Mes avis :

La Trilogie des plaisirs, tome 1 : Passion d’une nuit d’été
Un début original pour établir la rencontre des deux héros, mais mon dieu qu’ils sont bêtes tous les deux. Entre, elle qui ne veut pas lui avouer et lui qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Je me suis parfois arraché les cheveux en suivant leurs tribulations.

La Trilogie des plaisirs, tome 2 : Le frisson de minuit
On prend les mêmes et on recommence avec le 2e jumeau. Il reproduit les mêmes « bêtises » que son frère et se montre aussi buté, idem pour Sylvie. C’est tout de même un peu moins agaçant. Mais dommage que l’auteur reprenne la même recette surtout pour ce qui censé être une trilogie des « plaisirs »

La Trilogie des plaisirs, tome 3 : Plaisirs interdits
Un très bon début plein de passion avec des personnages riches en couleurs. Je regrette un peu, ensuite, l’entêtement dont font preuve les deux héros et la facilité de la fin qui semble un brin rapide. La tante et la mère m’ont bien fait rire, mais j’ai détesté le frère même s’il m’intrigue. Dommage que l’aventure s’arrête là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s