Monochrome Animals de Ryoko Fukuyama

wir.skyrock.net

Titre : Monochrome Animals

Auteur : Ryoko Fukuyama

Années de parution vf : 2012-2014

Editeur vf : Glénat

Nb de tomes : 12 (série terminée)

Résumé du tome 1 : La jeune Kureha vient juste d’intégrer la prestigieuse Kedamono High School. Néanmoins, il y a quelque chose d’étrange dans cette école. En effet, elle ne tarde pas à découvrir que l’institution est en fait réservée à des êtres non-humains ! Ces animaux anthropomorphes aux origines mystérieuses semblent autant de prédateurs pour Kureha. Étant la seule humaine de l’établissement, son rôle est d’apprendre à ces élèves particuliers à vivre en paix avec les humains. Sera-t-elle capable de survivre à ce travail sans être dévorée par les étudiants ?

monochrome-animals1

Mes avis :

Tome 1
Joli surprise. Je n’en attendais pas grand-chose mais à la lecture ça m’a beaucoup plu. Il y a un petit côté « Académie Alice » dans cette série. Les personnages sont attachants, l’univers intrigant et les dessins très plaisant. Une lecture simple et rafraîchissante.

Tome 2
L’auteur poursuit sur sa lancée et nous fait découvrir ses personnages en prenant son temps. C’est toujours aussi frais et mignon. J’adore les réactions complètement loufoques de Kureha et je dois avoir un côté sadique mais voir les autres la persécuter m’amuse aussi beaucoup.

Tome 3
Les choses se pimentent, l’auteur très bien le changement de rythme et son univers se révèle plus riche qu’au premier abord, de même que les personnages. Mais ce n’est pas qu’une histoire avec des personnages au passé sombre, c’est aussi une jolie histoire d’amitié qui s’écrit au fil des pages et on en redemande.

Tome 4
L’auteur a le chic pour transformer la situation la plus banale en quelque chose de complètement loufoque. J’aime décidément beaucoup son humour et elle sait très bien le contrebalancer pour de jolies scènes pleines d’émotions à l’image du moment où Kureha revoit sa « famille ». Une vraie réussite.

Tome 5
Un tome encore bourré de moments très touchants mais aussi de pas mal de révélations, le tout amené sans jamais me lasser. Il y a beaucoup de douceur dans la façon dont l’auteur traite ses personnages et ça me touche. De plus, les dessins soulignent à merveille ses petits moments. Une série qui continue à me séduire malgré l’enchaînement des intrigues.

Tome 6
Encore un tome riche en émotion. Je commence enfin à m’attacher à Chocho, restée un peu en retrait pour le moment vu qu’on se concentrait plus sur le triangle amoureux. D’ailleurs celui-ci pourrait bientôt prendre une autre tournure, enfin, espérons ! Il faudrait juste qu’ils soient un peu plus dégourdis, mais je leur pardonne pour ses petits moments tout mignons et naïfs qu’ils nous font partager

Tome 7
Un tome sur lequel j’ai un peu moins accroché au début, sûrement à cause de l’omniprésence des deux sempais. Même si leur histoire est touchante comme elle arrive tardivement, j’ai eu du mal à y rentrer dedans. Par contre, la seconde partie est bien plus prometteuse et annonce peut-être un nouveau tournant dans la série avec le retour du frère d’Ukyo et Chigaya qui se réveille. Vite la suite !

Tome 8
J’ai raccroché les wagons après un tome précédent assez moyen. Ici on est dans un tome de transition qui met fin à l’arc précédent où tout le monde était à l’Académie, et entame un nouveau (je suppose) où Ukyo est retourné chez lui. Dans la 1e partie, c’est l’expression des sentiments de Chocho qui m’a plu, et ensuite ceux d’Ukyo, deux personnages écorchés vifs qui se ressemblent beaucoup. J’aime

Tome 9
Encore une très bonne lecture ! Vraiment une série qui gagnerait à être connue. C’est toujours aussi drôle, touchant et plein d’aventures. Kion était vraiment mimi avec Iori, j’espère qu’on les reverra. Maintenant, il ne reste plus qu’à nos 4 héros à se bouger un peu. On voit déjà Chigaya évoluer un peu, c’est sympathique et bien fait même si peut-être un peu rapide, mais je lui pardonne.

Tome 10
Une fois de plus, je me suis régalée avec ce tome. Les choses se compliquent à nouveau pour Kureha, mais l’auteur a le don pour le faire passer sans que cela soit trop lourd comme dans tant d’autres séries. La légèreté apparente de la série cache des aspects bien plus profonds, dont une vraie réflexion sur ce que cela signifie de grandir et c’est fait avec beaucoup d’humour et de douceur. Un régal !

Tome 11
Les couples se dessinent de plus en plus dans ce tome, on s’achemine doucement vers la fin. Ils sont tous de plus en plus adorables, en particulier Ukyo et Chocho dont j’aime la persévérance. Encore beaucoup de sentiments doux-amers ici, l’auteur sait vraiment jouer avec nous. Vivement le tout dernier tome même si je sens que la série me manquera ensuite !

Tome 12
Très jolie fin mais un peu précipitée sur les derniers volumes. Les premiers chapitres sont tout en douceur et font avantageusement avancer l’histoire de chaque couple. La fin est attendue mais il manque peut-être un chapitre pour conclure correctement. Une série qu’en tout cas j’aurai aimé de bout en bout pour sa fraicheur, sa simplicité, ses sentiments, bref un coup de coeur.

Oty_woEDAHaZufvTNMZ2DWAS4U0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s