Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Chihayafuru de Yuki Suetsugu

16

Titre : Chihayafuru

Auteur : Yuki Suetsugu

Années de parution vf : Depuis 2013

Editeur vf : Pika

Nb de tomes : 20 (en cours)

Résumé du tome 1 : En sixième, la petite Chihaya fait la connaissance d’Arata, un nouvel élève qui vient de Fukui. C’est un jeune garçon mature et peu bavard qui cache un talent tout particulier : il excelle à un jeu appelé karuta, qui regroupe les cent poèmes traditionnels du Hyakunin Isshu. Chihaya est très impressionnée par sa capacité à ramasser les bonnes cartes en une fraction de seconde, avec une ardeur inégalée. Mais de son côté, Arata est cloué sur place par la disposition naturelle que semble présenter Chihaya vis-à-vis de ce jeu…

chihayafuru-3005339

Mes avis :

Tome 1
Un coup de coeur pour ce titre. Je ne savais pas si j’allais aimer du fait du thème : le Karuta. Mais j’ai été séduite par le dynamisme des matchs, la fraicheur et l’engagement des personnages, et leur belle amitié. Un titre où j’ai retrouvé tous les éléments que j’aime dans un bon manga sportif, le tout desservi par un dessin classique mais  très beau. A suivre !

Tome 2
Un 2e tome toujours aussi entraînant et rafraîchissant dans l’univers des shojos mangas (ça me rappelle un peu Crimson Hero). Certes on voit se profiler certaines romances, mais c’est toujours l’amitié et la passion du jeu qui sont les moteurs de l’histoire. Chihaya est très touchante de par sa grande naïveté, elle garde son coeur d’enfant. Il me tarde de les retrouver dans la suite.

Tome 3
Toujours aussi fort. Cette série sait vraiment retenir mon intérêt. Les matchs sont passionnants, les personnages plein de vie et de passion, je ne peux pas m’empêcher de les suivre. Après, certes on devine rapidement ce qu’il va se passer mais peu importe, j’aime ! On voit enfin le groupe prendre forme et le jeu devient ainsi moins individualiste. Que du bonheur !

Tome 4
A nouveau un très bon tome centré cette fois sur le retour d’Arata et une Chihaya plus fragilisée que d’habitude. On a aussi droit à de jolis moments avec  Mashima même s’il est un peu plus en retrait, comme si les deux garçons ne pouvaient pas être au 1e plan en même temps dans un tome. Mais j’aime toujours, l’auteur a une jolie vision de la famille, du sport et de l’amitié. J’en redemande !

Tome 5
Un tome tout en tension avec la rencontre tant attendue avec La Queen qui montre combien Chihaya est loin du compte, ça relativise pas mal les choses. La fin promet une certaine remise en question de sa part. Et le retour d’Arata est bel et bien consommé. J’attends juste de voir s’ils font se retrouver à jouer ensemble ou s’affronter. Bref, un très bon shojo de sport et d’aventure.

Tome 6
La machine est bien huilée et continue à bien fonctionner, même si j’ai ressenti un petit coup de mou dans ce tome au niveau de l’action. On est en effet dans un tome de transition où Chihaya se remet en question et cherche une nouvelle voie pour progresser dans le karuta. Du coup, le tome est très, trop centré sur elle malgré les efforts que fait l’auteur pour mettre Kana en avant par exemple.

Tome 7
Un léger mieux dans ce tome même si ça reste encore trop concentré sur Chihaya. Au moins, on a les retrouvailles de tout le monde avec Arata, et l’apparition d’un nouveau personnage qui a l’air bien excentrique. Les matchs sont rythmés et intéressants à suivre. Vivement le prochain tome pour voir la fin de celui en cours.

Tome 9
2e tome consécutif où je décroche, l’auteur gère mal les transitions entre les arcs de son histoire et du coup on s’ennuie. La nouvelle donne du club ne m’intéresse pas, de même que les nouveaux personnages. Tout ça manque d’intensité, de matchs ou d’entraînements. J’espère qu’elle va vite redresser la barre !

Tome 10

Un léger mieux ici, les matchs sont plus intéressants et surtout on se concentre enfin un peu sur Taichi, le pauvre avait été oublié en chemin. Ici on le voit face à ses doutes et l’auteur en tire une belle leçon sur les efforts et la persévérance. En tout cas, le petit univers qu’elle a créé fonctionne très bien. On retrouve de temps à autre des personnages rencontrés les tomes précédents, donnant l’impression d’un vaste puzzle qui se met en place. Espérons qu’elle continue sur cette lancée.

Tome 11

Un tome plein d’intensité avec des duels passionnants mais quel dommage que la compréhension du jeu me gâche le plaisir et me bloque. Je pense que c’est réellement un vrai problème ici, alors que dans Hikaru no Go je n’ai jamais ressenti cette gêne. Après, je trouve les matchs quand même assez répétitif, de même que le questionnement des personnages qui avance peu. On commence un peu à tourner en rond, du coup, je ne lis plus la série avec le même plaisir. La fraicheur du tome 1 a clairement disparu.

Tome 12

J’ai retrouvé un peu du plaisir des débuts dans ce tome, d’abord parce que la plupart des personnages sont réunis ici et que bien que certains apparaissent peu, ça donne une belle dynamique à l’ensemble. En plus, il y a plusieurs matchs assez drôles et pêchus dont on se doute assez facilement de l’issue, mais du coup y a pas de tension trop lourde qui appesantirait la narration. J’ai au contraire retrouvé des personnages lumineux, frais et drôles. Je me suis vraiment amusée à la lecture de ce tome et je n’ai pas vu tourner les pages, je l’ai même trouvé trop court. J’ai aimé le côté avec les matchs du club, ils sont vraiment solidaires et un bel esprit d’équipe. J’ai aussi aimé la prise de conscience d’Arata et ça m’a plu de le voir jouer enfin avec d’autres joueurs. Par contre, je ne me rappelais pas qu’il connaissait la Queen et si ça n’a jamais été dit, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, ça fait trop de coïncidence, il n’y avait pas besoin de ça pour savoir que c’était un cador. Mais au final, je ressors contente de ma lecture.

Tome 13

Bon l’auteur replonge dans ses travers et on s’ennuie à nouveau avec ce tome. Les matchs n’en finissent pas. Ils manquent complètement de rythme et d’intérêt. En plus, le point de vue est en quelque sorte renversé puisqu’on s’intéresse plus à l’équipe adverse qu’à celle de Chihaya. Celle-ci réfléchit trop et n’agit pas assez, elle tourne en rond et rumine trop tout ce qu’on lui a dit à droite à gauche. Bref, je n’ai pas aimé ce tome et je commence à en avoir un peu marre de retrouver le même schéma. On en est quand même au volume 13 et il en reste plein derrière, il faudrait que ça se bouge et que ça arrête de délayer.

Tome 14

Soyons honnête, au niveau du rythme ce n’est toujours pas ça. L’histoire avance toujours au ralenti mais par contre avec ce tome on gagne vraiment en intensité. La demi-finale de l’équipe de Chihaya est passionnante même si elle est un peu expédiée. La rencontre de Chihaya avec Megumu était vraiment intéressante et ça m’a fait plaisir de voir leur équipe aussi unie. Quant à la finale qui vient de débuter elle promet vraiment tant les styles des deux équipes sont différents. J’aime que l’équipe de Fujisaki soit un peu farfelue tout en étant très sérieuse. J’aime les méthodes d’entraînements réfléchis et raisonnées de leur responsable. Mais surtout j’aime les duos qui ont été formés entre eux et l’équipe de Chihaya, chacun risque de permettre à l’autre de se dépasser. Pour le moment, on se concentre sur Chihaya qui affronte Rion dont le style un peu similaire au sien est déstabilisant. Du coup, je suis très frustrée de quitter ce tome en plein tension sans avoir la suite sous la main…

Tome 15

Le tournoi par équipe reprend de plus belle dans ce tome et la tension que j’avais ressenti dans le précédent est à son comble ici. J’ai vraiment adoré ces moments de doutes qui parcourent le volume. Tout reste vraiment indécis jusqu’au dernier moment et je ne sais pas si je dois me réjouir ou pas du résultat. J’ai aimé la philosophie qui sous-tend tout cet épisode en équipe et Chihaya y apporte une jolie conclusion face à Arata à la toute fin. J’espère qu’on retrouvera son adversaire Rion qui m’a bien plu. C’était intéressant de voir le match entre les deux surtout vis-à-vis de ce qui était en jeu pour chacune d’elle et de l’évolution que ça promet. Maintenant, j’attends de voir quelle va être la prochaine étape. Toujours en équipe ou en individuel cette fois ?

Tome 16

J’avais un peu mis la série en pause y a quelques mois et j’ai vraiment repris de plus belle. Je n’ai pas vu ce tome passer tellement il était intéressant et bien construit. J’ai beaucoup aimé la dynamique mise en place entre le tournoi en équipe et celui en individuel, les deux se complètent à merveille. Voir Chihaya grandir comme joueuse est aussi très touchant. Elle se donne vraiment à fond pour ce sport et en cela ses matchs individuels alors qu’elle est blessée en sont une belle preuve. Ils sont aussi très intéressants à suivre parce que sa blessure lui permet de découvrir une nouvelle façon de jouer qu’elle arrive à mettre en pratique de suite dans ses matchs. Celui qu’elle joue contre la Queen était inévitable et le résultat n’a rien de surprenant mais par sa passion, elle a réussi à la marquer. Enfin, je suis bien contente du retour d’Arata dans la partie, parce qu’il était un peu l’arlésienne de la série. J’espère que ça donnera une nouvelle dimension à la série.

Tome 17

Je me répète mais voilà encore un super tome bien prenant. On commence avec la finale de Taichi qui montre bien à quel point il a évolué et qu’il est maintenant vraiment dangereux. Puis on repart sur la finale d’Arata et de la Queen dont je regrette un peu de ne pas l’avoir suivie de façon plus classique parce que j’ai l’impression d’avoir loupé des choses. Après c’était original de l’interrompre ainsi puis de ne montrer que la fin avec quelques flashbacks. Par contre, je n’ai pas tout compris au niveau des explications sur leur technique mais les deux sont vraiment redoutables et j’espère les revoir jouer l’un contre l’autre. Quant à la dernière partie, c’est intéressant de voir Chihaya poursuivre son entraînement en allant dans de nouvelles directions. Je suis contente qu’elle se rapproche Mme Sakurazawa et qu’elle se mette aussi à réfléchir sur son jeu en demandant de l’aide à Arata. Le triangle amoureux et de kurata entre elle, Arata et Taichi se met progressivement en place pour mon plus grand plaisir !

Tome 18

Après un début assez calme, ce tome montre tout son intérêt dès qu’un nouveau tournoi commence. Enfin un tournoi individuel, où on va pouvoir voir les talents et faiblesses de chacun. Du coup, c’était intéressant de voir Chihaya travailler malgré sa blessure et palier à certaines de ses faiblesses avant d’affronter des poids lourds dans ce tournoi. J’ai aussi aimé voir le cheminement de ses pensées concernant son avenir, c’est une jolie réponse qu’elle apporte mais elle a aussi de jolis modèles pour cela comme le rappelle la couverture qui leur est consacrée. Le tournoi promet d’être intéressant en tout cas parce que les trois amis ont tous progressé. Du coup, même si on a l’impression que ça sort de nulle part, il me tarde de voir Chihaya affronter cette ancienne Queen et j’espère bien voir les garçons s’affronter aussi ^^

Tome 19

Un tome passionnant comme je m’y attendais avec le tournoi qui a commencé la dernière fois. J’ai beaucoup aimé le match entre Chihaya et l’ancienne Queen. Voir Chihaya s’améliorer au fil de celui-ci faisait bien monter la pression et j’espère bien qu’on reverra son adversaire. Maintenant, elle commence à s’approcher du niveau de la Queen actuelle, du coup je suis ravie qu’elle affronte Taichi en finale parce que lui aussi a bien progressé. Il est vraiment devenu plus intéressant et a volé la vedette à Arata depuis qu’il prend le karuta au sérieux alors ce n’est que justice qu’il soit en finale. J’espère bien qu’il va donner du fil à retordre à Chihaya et en attendant je suis sûre que ça va être plein d’émotion et de tension.

Tome 20

Un nouveau tome encore fort intéressant qui s’ouvre par la finale entre Chihaya et Taichi, une finale très intense mais beaucoup trop courte à mon goût. L’auteur ne fait pas assez monter la pression pourtant il y avait de bonnes idées comme la stratégie d’organisation des cartes de Taichi et des moments très intéressants comme quand Chihaya le remarque enfin. C’est dommage de ne pas avoir plus exploité tout ça. La seconde partie est un peu en-dessous. Chihaya prend une drôle de décision qui lui ressemble pourtant et Taichi arrive à surprendre tout le monde. Ça me plaît assez de le voir tout mettre de côté pour se lancer dans ce nouveau tournoi et j’espère qu’on aura la chance de voir de beaux matchs parce que c’est clairement l’élément qui m’intéresse le plus dans l’histoire, l’auteure ne sachant pas trop créer un monde autour de ceux-ci.

Ma note : 15 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s