Livres - Jeunesse / Young Adult

La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tomes 4-5-6 de Cassandra Clare

couv13883571  couv9589400  couv241212

Titre : La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tome 4 : Les Anges Déchus ; tome 5 : La cité des âmes perdues ; tome 6 : La cité du feu sacré

Auteur : Cassandra Clare

Années de parution vf : 2012-2015

Editeur vf : Pocket (Jeunesse)

Nb de tomes : 3 (pour cette nouvelle trilogie)

Résumé du tome 4 : Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s’entraîne pour devenir une chasseuse d’ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s’éloigner d’elle sans explication, elle se rend compte qu’elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu’elle aime… Même Jace.

Mon avis :

Tome 4

J’ai moins accroché à ce tome qu’au précédent, faute en est d’avoir choisi Simon comme fil conducteur pour cette nouvelle trilogie alors que c’est le personnage que j’aime le moins. Heureusement les autres persos pointent vite le bout de leur nez. Jace m’a énormément touchée dans ce tome, le pauvre, dommage qu’on ne le voit pas plus. J’ai bien aimé Maia et Jordan aussi. Quant à l’histoire, elle est un peu cousue de fils blancs.

Tome 5

J’ai trouvé ce nouveau tome un peu meilleur que le précédent parce que Simon était moins présent et qu’on a recommencé à suivre Clary, mais je suis loin du plaisir que j’ai eu avec la première trilogie. L’intrigue qui se développe autour du retour de Sebastian est plus sombre, mais redondante. J’ai vraiment eu l’impression que l’auteur tournait en rond, tout comme les personnages, du coup il me tardait d’arriver à la fin. C’est d’ailleurs à la fin, que ça devient un tout petit peu intéressant avec la bataille, mais celle-ci est trop rapide et pas assez fouillée. Alors que tout au long du tome, on a entendu et réentendu les sempiternelles interrogations de Clary. Il aurait mieux valu supprimer ces passages et privilégier l’action. Pour les personnages secondaires, Maia et Jordan, ainsi que Simon et Isabelle, sont trop tombés dans le soap pour que je supporte de lire l’évolution de leurs relations réciproques. Au contraire, je me suis attachée au couple Alec-Magnus et je regrette qu’il ne soit pas plus mis en avant ou développé. Comme Alec, j’aimerais en apprendre plus sur le sorcier. Enfin, les habituelles manigances de Sebastian sont d’un classique… Il n’y a rien de surprenant chez lui malheureusement. Par contre, je reconnais que C. Clare a au moins eu le mérite de le détailler un peu plus dans ce tome et d’enfin lui donner vie. Ainsi malgré un tome à l’histoire et aux personnages bancals, l’histoire se poursuit et s’achemine doucement vers le dernier tome.

Tome 6

Malgré de nombreux passages lents et lassants, j’ai bien aimé ce tome. En effet, l’auteur a tout d’abord la bonne idée d’introduire de nouveaux personnages qui m’ont de suite plu : Emma Carstair et Julian Blackthorn. Ces deux jeunes adolescents ont remis un peu de sel dans l’histoire pour moi grâce à leur caractère frais, naïf, entêté et courageux. J’ai aimé suivre les histoires touchant leurs familles et il me tarde de voir la prochaine série dérivée qui leur sera consacrée (The Dark Artifices, prévue en anglais pour 2016). La première partie de ce tome consacrée à la montée en puissance de Sebastien est un peu molle. Elle ne nous apprend rien de neuf et enfonce des portes ouvertes. Heureusement, dès qu’ils partent véritablement à sa recherche pour l’affronter, cela devient de suite plus intéressant. La découverte d’Edom est intéressante et permet de renforcer les liens du petit groupe. De plus, les événements s’accélèrent aussi du côté d’Idris où les forces en présence dévoilent leurs cartes. Il est plaisant de voir les manigances de chaque groupe de créatures, même si cela reste assez prévisible. Par contre, j’ai été totalement indifférente à ce qu’il est arrivé à Maïa, dommage parce que j’aimais bien le personnage avant. Du côté des Chasseurs, j’ai aimé l’évolution de Clary ainsi que celle de Jace et sa belle relation avec Alec. L’histoire de ce dernier avec Magnus est sûrement la plus belle de la trilogie, alors je suis contente qu’ils arrivent à surmonter ce qui les sépare au final, et que Magnus s’ouvre plus. J’espère qu’on les reverra et je m’achèterai le tome qui leur est consacré dès qu’il sortira en vf. Les autres romances sont tellement fades et gnian gnian en comparaison. Par contre, je n’ai pas du tout été surprise par le déroulement des événements à Edom, j’avais déjà deviné depuis longtemps le rôle de Clary. Isabelle m’a paru plus qu’inutile, je n’aime pas son personnage. Et sans son sacrifice, cela aurait été pareil pour Simon. Au contraire, j’ai aimé découvrir les failles de Jocelyne et la rédemption brève et soudaine de Sébastien. C’est une jolie conclusion qui est apportée à cette partie de l’histoire. Surtout, elle laisse le champ libre à une future trilogie dans un univers probablement tout aussi sombre, fait de convoitises et de jalousies où des espèces seront encore opprimée. Il est intéressant que C. Clare n’ait pas conclu sa série directement après la mort de Sébastien, mais nous ait montré ses conséquences à Alicante entre les différences créatures et les tensions qu’il en ressort. C’était malin et surtout très intéressant, c’est peut-être ce que j’ai préféré dans ce tome. Du coup, il me tarde vraiment de lire sa prochaine trilogie, en espérant que Clary, Jace, Alec et Magnus feront quelques apparitions ^^

Ma note pour cette trilogie : 13 / 20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s