Livres - BD / Illustrations·Livres - Jeunesse / Young Adult

Benjamin Lacombe

Il est temps de vous présenter celui que je considère comme le meilleur illustrateur français pour la jeunesse : Benjamin Lacombe.

Je l’ai découvert par hasard il y a quelques années et depuis je ne peux m’empêcher de suivre tout ce qu’il sort. Alors je ne lis pas forcément tous ces ouvrages, mais je les admire toujours parce que c’est avant tout son art qui m’intéresse. Et quel art ! Je vous laisse admirer…

couv49772586

Titre : La petite Sorcière

Auteur : Benjamin Lacombe

Paru en 2009 chez Seuil

Résumé : Alors qu’elle explore le grenier de sa grand-mère, Lisbeth découvre un étrange et poussiéreux grimoire. En tournant les pages, elle apprend que sa douce grand-mère Olga serait une sorcière. Et la petite fille n’est pas au bout de ses surprises.

Mon avis :

Une petite histoire très touchante sur les secrets de famille. B. Lacombe et S. Perez ont eu une très bonne idée d’écrire sur une famille de sorcières à notre époque, surtout à travers les yeux d’une petite fille qui n’est au courant de rien. Ça donne lieu à de très jolis moments, et à une belle réflexion sur les différences et le fait d’aimer quelqu’un qui n’est pas comme tout le monde. Les dessins sont toujours aussi beaux (magnifique vue des toits en ouverture) et envoûtants. Et l’on sent qu’ils ont créé ici un univers très riche à la portée aussi bien des enfants (pour une fois !) que des adultes, avec pas mal de références. Il me tarde maintenant de lire le Grimoire qui le complète ^^ Mais petit bémol : la fin est un peu abrupte comme souvent dans ses albums…

Ma note : 17 / 20

couv9950670

Titre : Grimoire de sorcières

Auteur : Benjamin Lacombe

Paru en 2009 chez Seuil

RésuméSi ce livre est tombé par erreur entre vos mains, refermez-le immédiatement et fuyez. Si toutefois vous décidez de le lire, réfléchissez bien car ce grimoire est un livre maudit !

Mon avis :

Livre qui complète à merveille la Petite sorcière où il en est fait référence. Ici, les auteurs revisitent notre histoire et ses grands personnages, de même que certains contes et mythes en donnant un aspect tragique au destin de ces femmes, transformant ainsi parfois l’histoire qu’on leur connaissait (le plus bel exemple pour moi est Méduse). Le tout est couplé avec de superbes illustrations une fois de plus que font presque plus tenir l’ouvrage de cabinet de curiosités que de livre. La richesse des détails est assez incroyable. On sent qu’ils cherchent à la fois à intéresser un jeune public curieux de tout, qu’un public adulte friand de références culturelles. En tout cas, c’est une grande réussite !

Note : Je recommande pour découvrir ces 2 ouvrages, le coffret Généalogie d’une sorcière qui les regroupe dans un beau cartonnage avec en prime une illustration qu’on peut encadrer.

Ma note : 18 / 20

couv29305753

Titre : Ondine

Auteur : Benjamin Lacombe

Paru en 2012 chez Albin Michel

Résumé : Benjamin Lacombe revient avec le mythe d’Ondine à ses amours romantiques et pré-raphaélites. Inspiré par les textes de Friedrich de La Motte-Fouqué et la pièce de Jean Giraudoux, il propose sa version du conte, où prédominent des images très picturales faisant écho aux peintures de Millais ou Waterhouse. Par un savant jeu de calques imprimés, il fait émerger toute la sensualité et la transparence de cet univers aquatique. Vibrant pour le beau chevalier Huldebrande, Ondine se noie dans les tumultes de l’amour, ses marivaudages et ses trahisons. Un grand conte, une épopée romantique dont les thématiques résonnent de manière étonnamment moderne.

Mon avis :

Magnifique album qui revisite d’une superbe façon l’Ondine de Giraudoux. Une fois de plus le travail de B. Lacombe est incroyable, entre calques élégamment utilisés, planches naviguant entre la passion et la tragédie, un trait toujours aussi doux et vif à la fois et des couleurs rayonnantes même dans leur noirceur. Il faudrait plus d’albums comme ça !

Ma note : 19 / 20

couv17923252

Titre : Cerise Griotte

Auteur : Benjamin Lacombe

Editeur : Seuil Jeunesse (existe en poche)

Parution : 2006 (et 2014 pour la version poche)

Mon avis :

Petite histoire sympathique qui doit dater des débuts de Benjamin Lacombe. On retrouve son univers toujours un peu tristounet mais très émouvant. Cerise est une petite fille bien solitaire que le destin n’a pas gâtée. Heureusement, elle se trouve un bon ami en Griotte, le chien. Mais cette rencontre ne met pas vraiment fin à sa solitude, c’est plutôt l’évènement amené brutalement à la fin qui l’aidera, mais cela on ne le verra pas. On n’aura que l’espoir que cela arrivera. Du coup, j’ai quand même trouvé la fin trop abrupte, il me manque quelques pages. Quant aux dessins, ils m’ont rappelé ceux de Rebecca Dautremer par moment, notamment dans les robes des filles et leurs coiffures.

Ma note : 15 / 20

couv43204688

Titre : Léonard & Salaï

Auteurs : Benjamin Lacombe & Paul Echegoyen

Paru chez Noctambule en 2014

Résumé du tome 1 : Ce roman graphique atypique nous entraîne dans l’intimité d’un homme devenu l’incarnation du génie créateur, un artiste au talent jamais égalé.
Qui pourraient être mieux placés que deux hommes, deux artistes, pour vous conter l’histoire d’amour qui lia, pendant près de trente ans, Léonard de Vinci à un jeune apprenti qu’il baptisa Salaï (« petit diable »).
Immergez-vous au cœur de cette évocation romanesque qui présente une autre vision de Léonard de Vinci, de son entourage et de sa vie. Au-delà du mythe, de ses incroyables inventions et de sa modernité (fervent écologiste, végétarien, humaniste…), il était détesté par ses pairs, autant pour son immense talent que pour son physique avantageux, ou encore pour la cour qui l’encerclait.
Comment a-t-il vécu, aimé, souffert ? L’histoire s’intéresse à son amour pour Salaï, personnage oublié, écorché vif, petit voyou fainéant au grand talent, et dont on attribua certaines œuvres au Maître, à son Maître.
Réalisée à quatre mains, avec un grand soin du détail, cette tragédie en deux actes est servie par des graphismes somptueux au lavis et à la gouache signés Benjamin Lacombe – figure de proue en Jeunesse qui a rapidement connu la célébrité – et Paul Echegoyen.
Cet univers où règne la grâce, remarquable par son ampleur et sa profondeur, résonne à notre époque de façon étonnamment moderne. Un portrait sensible et fascinant d’un artiste jamais égalé…

Mon avis :

Tome 1
Un travail époustouflant entre deux artistes de grand talent, dont le mariage donne une grande richesse graphique au récit. Je suis ravie de découvrir avec eux ce pan de l’histoire de Léonard. Le rendu des décors, des scènes et des tableaux (revisités par B.Lacombe) est à couper le souffle. Et j’ai adoré le petit plus de l’interview sur l’envers des décors. Vivement le tome 2 !

Ma note : 19 / 20

lc3a9onard-salac3af-planche-2

A lire aussi, mes avis sur :

Les Amants Papillons

couv16171594

Blanche Neige

couv58088826.gif

Il était une fois

3743758408

Madame Butterfly

couv39335321

Marie-Antoinette, Carnet secret d’une Reine

couv32596407Longs cheveux

longscheveux

Facéties de chats

9782954115788

Et une oeuvre un peu à part où Benjamin est juste au texte :

Le carnet rouge

    couv22954624

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s