Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Love so life de Kaede Kouchi

ch69previcarus

Titre : Love so life

Auteur : Kaede Kouchi

Années de parution vf : Depuis 2012

Editeur vf : Delcourt

Nb de tomes : 17 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Shiharu Nakamura est une orpheline de seize ans qui désire devenir puéricultrice ! Pour réaliser son rêve, elle travaille à mi-temps dans une garderie en plus de ses cours au lycée, jusqu’au jour où Seiji Matsunaga, un client de la crèche, lui propose de devenir la baby-sitter des jumeaux dont il a la garde. Shiharu accepte, ignorant alors que Seiji Matsunaga est une star de la télé…

love_so_life_by_eimin7-d784p2z

Mes avis :

Tome 1
Cette série est vraiment adorable. Les jumeaux sont ultra mignons (je veux les mêmes >.<), Shiharu est très attachante (un peu à la manière de Tohru dans FB mais sans le côté cruche) et Sei est craquant en homme parfait sans l’être tout à fait. Bref une réussite !

Tome 3
Tout ce petit monde se rapproche mais c’est fait de manière si naturelle que c’est attendrissant. Un régal ! (Je veux encore voir les jumeaux et leurs drôles de tenues >.<)

Tome 4
Une série qui garde sa qualité au fil des tomes. Il est juste dommage que Shiharu nous parle encore et toujours de sa mère même si ça peut se comprendre…

Tome 5
Je ne m’en lasse pas même avec l’arrivée de nouvelles intrigues tournant plus autour de la vie de Shiharu dans sa globalité et non plus juste avec les jumeaux et Sei.

Tome 6
Toujours aussi adorable et prenant. L’auteur est douée pour nous accrocher avec un rien.

Tome 7
Un nouveau groupe se forme et les aventures repartent de plus belles. J’aime toujours autant.

Tome 8
Les jumeaux grandissent mais ils restent toujours aussi mignons >.< L’éloignement fait du bien à Shiharu et ça permet de la voir dans un autre cadre. On pourrait croire que l’auteur pourrait encore en faire de nombreux tomes sans que ça nous lasse.

Tome 9
Un peu moins de jumeaux et de Seiji dans ce tome et ça se ressent… Mais la fin avec l’arrivée des grands-parents en valait la peine, cela permet de faire bien avancer l’histoire même si on ne sait pas encore si ça se fera vraiment. Bref vivement la suite !

Tome 10
Superbe tome pendant lequel je suis passée par toutes sortes d’émotions. J’ai vraiment été touchée par la détresse de Shiharu, son manque de confiance en elle, son sentiment de ne pas trouver sa place et sa volonté de ne pas perdre ce qu’elle a si durement acquis. Bref, c’était très beau ! Et puis, j’adore Seiji *0*

Tome 11

Ahlala que j’aime cette série. Je ressens toujours une pleine bouffée d’émotions en la lisant et ce tome n’échappe pas à la règle. Il s’ouvre avec la fête des 3 ans des jumeaux qui sont plus craquants que jamais. Mais ce chapitre sert surtout d’introduction au passé de Sei et à sa « rencontre » avec les jumeaux. On découvre un pan de sa triste enfance, puis comment il a vécu des premiers temps difficiles avec les jumeaux quand il les a recueillis. C’était très émouvant de voir ce pauvre jeune homme qui a manqué d’affection essayer d’en donner aux deux petits pour se racheter de son absence en plus ! ça m’a vraiment donné envie de voir revenir son frère aîné. Puis vient la rencontre avec Chiharu et on voit tout ce qu’elle lui a apporté. Mais il faudrait vraiment qu’il se décide avec elle et j’espère que le ressort dont joue l’auteur à la fin (le retour de son ex-) va les pousser à agir aussi bien l’un que l’autre pour sortir de cette attente. Mention spéciale pour ce tome, j’ai adoré la mamie aux kakis ><

Tome 12

Même si c’est toujours un concentré d’émotions, j’ai moins aimé ce tome que les précédents. J’ai eu l’impression qu’il était là pour délayer l’histoire et retarder le moment de la séparation avec les jumeaux. Certes, nous avons pu en apprendre plus à la fois sur Seiji et sur Chiharu mais comme ils étaient séparés, j’ai moins aimé. Découvrir le passé de Seiji avec sa petite amie de la fac était intéressant, surtout que ça en dit beaucoup sur ses goûts en matière de femmes. Par contre, du côté de Chiharu, la parenthèse de sa relation avec Nao m’a laissée indifférente tant on savait comment ça allait se finir. Heureusement les jumeaux sont toujours aussi mignons même si on ne les a pas beaucoup vus. J’espère que le prochain tome sera meilleur et repartira sur une autre dynamique.

Tome 13

Encore un tome qui ne fait pas beaucoup avancer l’histoire malheureusement. Cela reste ultra mignon et plein de bons sentiments mais je ne suis pas touchée comme j’ai pu l’être. J’ai l’impression de tourner un peu en rond, l’histoire se répète énormément aussi bien au niveau des jumeaux qu’au niveau de Sei et de Chiharu. Même si j’ai beaucoup aimé le chapitre chez les grands-parents qui permet de reparler de la future séparation, ainsi que des parents des petits, les autres chapitres m’ont paru anecdotiques. Celui qui ouvre le volume avec Takeru m’a amusée mais sans plus. De même, celui qui se passe au parc d’attractions est ultra convenu et en plus, il fait pschit. J’attends maintenant que l’auteur se réveille pour le dernier acte, que leur relation évolue et que je retrouve les sentiments que j’avais ressenti il y a quelques tomes.

Tome 14

Super tome, on continue à voir les jumeaux grandir et le premier chapitre est vraiment parlant pour ça. Ils sont adorables quand ils décident d’aller faire une course seuls pour aider Chiharu, notamment Aoi qui endosse à merveille son rôle de grand frère. Puis vient le moment de la grande révélation, Sei leur dit enfin qu’ils vont aller habiter chez leurs grands parents. On sent alors à quel point l’histoire à avancer depuis les débuts. Le restant du tome tourne autour de ce départ, de cette séparation et de sa préparation aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Chacun des jumeaux a désormais sa propre personnalité et l’affirme. Ils en sont d’autant plus attachant. J’ai aimé que l’histoire se resserre autour d’eux, de Sei et de Chiharu dans ce tome. Les chapitres où ils vont  brièvement chez leurs grands parents sont aussi très forts. Ils montrent bien les futures relations qu’ils pourront avoir entre eux et avec leur famille. Encore un dernier effort pour faire avancer l’histoire avec le couple Sei-Chiharu qui se dessine de plus en plus, et je serai comblée.

Tome 15

Un nouveau tome dans la lignée du précédent et qui en plus comble toutes mes attentes. Il y a juste les interférences de Nao et la folle qui le poursuit qui m’agacent. Mais sinon, j’ai adoré le retour des jumeaux, ils sont toujours aussi trognons. J’ai trouvé très mignonne la façon dont l’auteur montrent qu’ils grandissent avec leurs chaussettes. Mais surtout, c’est enfin le moment de la déclaration et Sei se montre toujours aussi sérieux, ce qui m’a bien fait rire. On voit vraiment qu’on est dans un shojo quand on lit ça ^^ Mais en même temps, ça correspond tellement à son caractère. J’espère juste que ce ne sera pas l’occasion de faire encore traîner les choses. Surtout que maintenant que le père des jumeaux repointe le bout de son nez, on doit se rapprocher de la fin. En effet, on rencontre enfin celui-ci et je l’ai trouvé vraiment intéressant. Mais plus que lui, c’est la réaction des jumeaux qui m’a interpelé. D’abord, ils se rappelaient de lui et puis ils l’ont protégé ce qui montre qu’ils sont désormais assez grands pour se faire leur propre opinion. Il me tarde maintenant de voir les répercutions de tout ça, surtout que ça risque d’être tendu avec Sei qui n’a pas l’air prêt à lui pardonner.

Tome 16

A un tome de la fin, cette série reste une petite merveille. Je ne peux pas m’empêcher de devenir gâteuse face aux jumeaux que je trouve de plus en plus mignons au fur et à mesure qu’ils prennent conscience du monde qui les entoure >< J’aime aussi la tendresse, la douceur mais également le sérieux qui se dégage de la série. L’auteur ne fait pas n’importe quoi de son histoire. La complexité de la situation des jumeaux est traitée avec justesse et on ne se dit pas « C’est n’importe quoi ! Pas grave on est dans un manga… », au contraire. Ainsi, j’ai beaucoup aimé la façon dont est abordée le retour du père. On voit bien que ce n’est simple pour personne et que chacun y travaille, ce qui rend les personnages d’autant plus attachants et touchants. J’ai aimé voir les réactions de chacun, Chiharu avec son passé d’orpheline, Sei avec son impulsivité et sa grande gentillesse ensuite, le père avec sa souffrance qui reste à fleur de peau, et les jumeaux dont chacun à sa vision de la chose. Il est d’ailleurs amusant de voir comme Aoi est bien plus mature qu’Akane. Mon seul regret dans ce tome, c’est qu’à se concentrer sur les jumeaux, la romance Chiharu-Sei passe complètement au second plan, du coup j’ai peur que la fin soit précipitée pour eux…

Tome 17

Snif déjà la fin, je suis très triste de quitter Chiharu, Sei et les jumeaux. J’ai eu une petite larme à l’oeil pendant tout le tome. En effet, celui-ci s’ouvre sur le départ des jumeaux pour aller vivre chez leurs grands-parents. On vit leurs derniers instants avec Chiharu et les adieux sont déchirants. Akane comprend enfin ce que cette séparation signifie et elle est alors extrêmement touchante, de même qu’Aoi qui décide de l’aider à aller de l’avant. J’adore ce petit >< Même si ça fait des tomes qu’on en parle, j’avais encore envie que ça dure et que leur départ n’ait pas déjà lieu parce que j’adorais les voir avec Chiharu et Sei. Au passage, ceux-ci se mettent vraiment en retrait pour le bien des petits ce qui témoigne bien des sentiments qu’ils leur portent.

La seconde et dernière partie est celle qui aurait mérité d’être un peu plus développée. On sent que l’auteur a manqué de pages pour tout faire rentrer. Elle veut nous raconter ce qu’il se passe dans leur vie 6 ans plus tard, quand les jumeaux sont bien installés dans leur nouvelle vie et que Chiharu a bien avancé dans la sienne. Elle nous rappelle ainsi plein d’instants trop choupis de quand ils étaient petits, et nous montre qu’ils le sont toujours. Même en ayant grandi, ils ont encore des bouilles trop mignonnes et ils ont conservé leurs caractères : franc et direct pour Akane, plus réservé et appliqué pour Aoi. J’ai beaucoup ri de voir que celui-ci craquait toujours autant pour Chiharu et voulait l’épouser >< Je me suis amusée du côté nature d’Akane surtout à 9 ans. J’ai aimé leurs retrouvailles avec tout le monde. Mais ce qui m’a manqué c’est clairement le développement de la romance entre Sei et Chiharu qui a été très mal géré. Ils ne se sont quasiment pas vu en 6 ans, mais se sont attendus ?! Non, c’est pas crédible pour un sou, il aurait vraiment fallu prendre le temps de mieux poser les choses de ce côté. C’est ma seule petite déception sur la série, avec laquelle j’ai passé un excellent moment !

Ma note sur la série : 16,5 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s