Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Please save my earth de Saki Hiwatari

ms1uF7LziD7r6

Titre : Please save my earth

Auteur : Saki Hiwatari

Editeur vf : Tonkam

Années de parution vf : 1999 – 2001

Nb de tomes : 21 (série finie)

Résumé du tome 1 : Alice est une jeune fille étrange, capable de communiquer avec les végétaux. Elle vient de s’installer à Tokyo en 1991. Un jour, alors qu’elle est en grande conversation avec des camélias, elle surprend deux garçons de son école en train d’échanger des mots doux !!! Pensant surprendre un couple gay, Alice ne se doute pas qu’elle vient d’entrer de plain-pied dans une aventure qui concerne aussi bien son passé, son présent et son futur… !!

369213

Mon avis sur la série :

Encore un des shojos de la grande époque des shojos d’aventure, même si celui-ci est plus proche du fantastique et de la science-fiction que les autres. Comme son sous-titre l’indique il y est question de réincarnation et l’auteur a décidé de traiter le sujet d’une manière très originale avec des hommes et des femmes qui du jour au lendemain découvre qu’ils sont la réincarnation de scientifiques extraterrestres qui observaient autrefois la terre depuis la lune. Elle réussit à amener cette invraisemblance avec beaucoup de virtuosité, le rendant très crédible par moment. Et ensuite, elle nous fait naviguer d’une époque, d’une réincarnation à l’autre, allant jusqu’à mélanger les deux, comme ils se mélangent chez ses personnages.

Les personnages, un groupe d’adolescents proche de l’âge adulte et un enfant très mature pour son âge, sont tous bien exploités et développés. Chacun a vraiment son caractère, qui parfois ressemble à celui à l’origine de sa réincarnation, et parfois s’en éloigne de façon considérable (comme Issei qui était une femme autrefois). On s’attache très vite à eux, mais peut-être plus à cause de leur personnage d’origine que pour celui qu’ils sont actuellement même si ce sont leur turpitudes qu’on suit. J’ai bien sûr une petite préférence pour Rin (Shion), Alice (Mokuren) et Haruhiko, les deux premiers étant LE couple à suivre. Même si cela fait bizarre au vu de leur différence d’âge dans le présent, ils ont une relation tellement fusionnelle, passionnelle et torturée qu’on ne peut qu’être séduit. En effet, le mal être qu’ils ressentent tous les deux dans le présent et dans le passé est palpable, de même que l’importance qu’ils ont eu l’un pour l’autre en se sauvant mutuellement. C’est vraiment une très belle relation. Haruhiko, lui, me plaît pour sa simplicité, son côté effacé et pourtant essentiel. J’aime bien les autres personnages aussi, surtout Sakura, dont la force intérieure m’a bluffé. Et je remarque encore en écrivant en ce moment, combien les personnalités passées et futures des uns et des autres se mélangent, ce qui fait que je n’arrive pas à les séparer parfois. Bref, j’adore les personnages de cette série.

Mais le gros point fort, c’est clairement l’univers utilisé : le passé des scientifiques extraterrestres et leur monde d’origine qu’on découvre petit à petit avec les souvenirs de Rin/Shion et ceux d’Alice/Mokuren. Un monde dépeint magnifiquement grâce aux superbes planches de l’auteur qui s’est grandement améliorée au fil des tomes. Un monde futuriste au bord de la rupture mais toujours très beau. Quant au Japon actuel, il est à l’aune de celui-ci. Il s’en dégage la même mélancolie d’un monde qui s’éteint mais qu’on souhaite sauver.

Autre point fort bien sûr, en lien avec ce qui je dis au-dessus, ce sont les souvenirs dont chacun se rappelle et surtout Alice et Rin. Souvenirs, qui sont source d’une grande souffrance, ou bien qui en résultent parfois. C’est très dur émotionnellement parfois. On est vraiment dans une série qui a su mettre au cœur de son propos le mal être adolescent, mal être parce qu’on est introverti, qu’on ne s’assume pas, qu’on est trop mature, qu’on est différent… Bref, une ode à la différence et à l’acceptation de soi.

Enfin, les dessins ne sont pas très folichons au début, ils sont très simples et vieillots avec une utilisation des fleurs pas très bien maitrisé. Mais au fil des tomes, ils deviennent réellement sublimes, il suffit de voir les images couleur que je mets ici. Malheureusement l’auteur a abandonné ce style depuis, et la suite qu’elle a faite à la série – Réincarnation II Embraced by the Moonlight – bénéficie d’un graphisme fade, banal, trop rondouillard et simpliste. Dommage qu’elle n’ait pas gardé le niveau de la fin de PSME.

Ma note : 19 / 20

148101 k001

8 commentaires sur “Please save my earth de Saki Hiwatari

  1. Le thème de la réincarnation me plaît bien d’autant que je n’ai pas le souvenir d’avoir beaucoup lu de livres le traitant. Par contre, vu la date de publication, je doute de trouver la série en médiathèque et 21 tomes, ça commence à faire beaucoup pour un achat…

    Aimé par 1 personne

    1. La série a eu droit à une réédition un peu plus tard, mais je crois que ça date aussi, alors effectivement pas sûr que tu le trouves en médiathèque.
      Après sur une série comme ça, peut-être que tu peux la trouver en lot sur des sites comme Le bon coin ou Vinted, j’y ai fait de bonnes affaires 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s