Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

La rose et le démon de Miwako Sugiyama

 hana ni kedamono

Titre : La rose et le démon

Auteur : Miwako Sugiyama

Editeur vf : Panini

Années de parution vf : 2012-2014

Nb de tomes : 10 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Kumi Kumakura est une jeune fille introvertie. Bien qu’elle ait réussi à intégrer l’école dont elle rêvait, elle est très angoissée par ce changement qui intervient en plein milieu de l’année. Pour se donner du courage, elle profite des vacances pour aller faire un repérage. Elle rencontre alors un garçon beau, gentil et attentionné pour lequel elle craque immédiatement. Elle lui offre son premier baiser et l’ours que sa maman lui avait cousu avant de mourir. Cette dernière le lui avait remis en lui recommandant de le donner à la personne qui compterait le plus pour elle. Malheureusement, le prince de Kumi est loin d’être charmant. Le lendemain, elle le retrouve entouré d’une cohorte de filles qu’il embrasse à tout va. Elle lui jure alors une haine éternelle.

630299

Mon avis :

Cela débute comme un petit shojo sympathique à lire quand on veut se vider la tête mais très vite cela devient très très classique, avec une héroïne nunuche et un héros expérimenté et niais à la fois. L’histoire a manqué de dynamisme parfois et a peiné à avancer, on restait souvent au même point d’un tome sur l’autre. Heureusement avec les premiers pas balbutiants de la relation Hyô-Kumi, c’est devenu plus mignon et puis le passé de Hyô n’était pas si inintéressant, même si vu et revu. Par contre, il a fallu que l’auteur utilise grosse ficelle sur grosse ficelle, comme quand elle a fait intervenir l’ex- d’Hyô… C’est exactement le genre de retournement qui m’agace surtout qu’on le voit venir gros comme une maison. Mais déjà au tome 5, on sent l’auteur en panne d’idées, utilisant des révélations qui ne servent pas à grand-chose au final. En gros, l’auteur ne fait pas partie de ceux qui font une belle histoire d’un rien très banal. Du coup, la 2e partie de l’histoire s’est énormément enlisée, faisant des tours et des détours pour pas grand-chose (cf. la réaction de Kumi quand Hyô se fait trop entreprenant, et qu’elle le rejette alors qu’ils s’aiment…), ce n’est absolument pas cohérent avec l’histoire et le caractère des personnages. Après, l’auteur apporte quand même une conclusion logique pour cette série loin d’être inoubliable. Au final, certains personnages m’auront plu (comme Chihaya) tandis que d’autres m’auront agacée (comme Kumi). Les dessins restent agréables (j’adore les nounours et les couvertures sont en général très belles) mais ras-le-bol des pseudos scènes hot qui ne sont vraiment pas terribles même si elles ont au moins le mérite d’être drôles. Bref une petite romance classique mais rien de transcendant.

Ma note sur la série : 12 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s