Livres - Beaux-Livres / Arts·Livres - Histoire

Marie-Antoinette : Carnet secret d’une reine de Benjamin Lacombe

10247210

Titre : Marie-Antoinette : Carnet secret d’une reine

Auteur : Benjamin Lacombe (avec Cécile Berly pour la Préface)

Editeur : Soleil

Collection : Métamorphose

Année de parution : 2014

Résumé : Qui n’a jamais rêvé de s’immerger dans l’intimité de Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche, dernière reine de France et de Navarre, femme célèbre et controversée devenue un véritable mythe ? Sous la forme d’une belle édition à la fabrication soignée, nous vous proposons de découvrir son journal intime. Porté par Benjamin Lacombe, accompagné par le regard de Cecile Berly, historienne, spécialiste de Marie-Antoinette, ce carnet d’une richesse graphique inouïe (peintures, aquarelles, crayonnes) mêlera certaines des lettres authentiques de Marie-Antoinette, à celles, fictives, du Comte Fersen avec lequel elle entretenait une relation privilégiée. Un livre exceptionnel pour les amateurs d’Histoire et de beaux ouvrages illustrés.

Mon avis :

Benjamin Lacombe oblige, il me fallait ce livre ! Celui-ci est un superbe ouvrage doté d’une couverture rigide avec un dos en tissus vert où le titre est inscrit en doré (comme les Contes Macabres et Notre-Dame de Paris qu’il a déjà illustrés). De plus, les illustrations qui parcourent le livre sont un vrai plaisir pour les yeux, entre tableaux et gravures de l’époque redessinés et réinterprétés par l’auteur et petites illustrations inédites savoureuses, le tout dans une ambiance mi-frivole, mi-tragico-macabre, bref du grand Benjamin Lacombe ! (dont je mettrai quelques extraits plus bas).

Au niveau du texte, je suis un peu plus déçue. Grande fan de cette période que j’ai étudié de près, je n’ai strictement rien appris. J’ai trouvé d’ailleurs que le contenu historique était un peu bâclé, l’auteur ne se concentrant que sur des événements très connus qu’il pouvait ensuite illustrer dans son style si particulier, je pense. Cela donne un texte assez décousu avec de longues coupes dans l’histoire de la Reine, ce qui empêche de s’attacher au personnage voire même de la comprendre. Et ça me gêne vraiment pour un ouvrage vendu comme un « carnet secret », sorte de journal intime… Par contre, j’ai beaucoup aimé la préface de Cécile Berly qui est un vrai plus pour expliquer la démarche de l’artiste.

Quant au style, j’ai été gênée par la dichotomie entre les lettres (dont le texte et donc le style sont d’origine) et les extraits inventés par l’auteur. Le fossé entre les deux styles se fait trop sentir (même si je me doute que ce n’est pas facile de faire autrement) et cela casse le rythme de lecture.

Bref, un ouvrage qui m’aura énormément séduit par son côté bel objet, mais qui m’aura déçue sur le fond.

Ma note : 15 / 20 

(20 pour les dessins ; 10 pour le texte)

Quelques extraits :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s