Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Neon Genesis Evangelion de Sadamoto Yoshiyuki

247656

Titre : Neon Genesis Evangelion

Auteur : Sadamoto Yoshiyuki

Editeur vf : Glénat

Années de parution vf : 1998-2014

Nb de tomes : 14 (série terminée)

Résumé du tome 1 : En l’an 2000, le « Second Impact » provoque une catastrophe sans précédent: élévation du niveau des océans, perturbations climatiques, crashes économiques. Ce cataclysme, provoque la mort de la moitié de la population humaine. Quinze ans plus tard, le monde commence à peine de se relever de cette catastrophe. Mais une nouvelle crise se déclenche quand de gigantesques robots de combat d’origine inconnue pénètrent sur le territoire du japon. Leur cible est principalement la nouvelle capitale, Tôkyô-3, une véritable ville forteresse. Les autorités l’auraient-elles prévu ?

Mon avis sur la série :

J’ai découvert Evangelion, il y a bien longtemps grâce au dessin animé qui passait sur Canal+ à l’époque et j’en suis venue naturellement à lire le manga, frustrée par la série que je trouvais sans queue ni tête parfois, aspect que l’on retrouve vite dans le manga malheureusement. Et me voici, plus de 15 ans plus tard à faire le bilan après la parution du dernier tome.

Près de 20 ans après les débuts de la série au Japon, en voici la fin et franchement j’ai l’impression d’avoir été arnaquée ! Ce qui m’avait plu dans la série, c’était les combats de robots géants, les complots politiques qui semblaient s’être liés et même dans une moindre mesure les introspections des personnages qui étaient tous plus ou moins proche de la folie. Mais au fil des tomes, les deux premiers aspects se sont peu à peu effacés au profit du troisième qui a été gonflé à l’extrême, au point d’en être particulièrement agaçant. L’auteur m’a donné l’impression de s’être perdu en route, ne sachant plus trop quoi faire de ses Evas et des Anges parfois. Le mélange de pathos, philosophie et de religion chrétienne m’a de plus en plus agacé avec toutes les « valeurs » qui y sont liées, celles-ci n’apportant rien au récit (et je ne parle pas du fan service incessant avec les filles de la série è_é). Et la fin s’est révélée particulièrement simple et prévisible, bien loin des attentes que j’en avais. On est resté beaucoup trop dans un pseudo pathos à moitié religieux à moitié philosophique mais surtout très artificiel et aucune vraie réponse n’a été apporté, un peu comme si l’auteur avait botté en touche et préféré tout effacer pour recommencer. De plus, ce tome se lit très très vite vu le peu de texte et tout se déroule beaucoup trop vite comme s’il voulait se débarrasser d’une série qu’il traînait comme un boulet depuis trop longtemps… Pour résumer, je suis déçue et j’ai l’impression de m’être faite arnaquer. Il est vraiment très très dur de trouver une série de science-fiction de qualité du début à la fin dans les mangas.

Ma note sur la série : 13 / 20 (grâce à ses débuts surtout)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s