Séries Tv - Films

La rumeur de William Wyler

La Rumeur (The Children's Hour) (1961)

Titre : La rumeur (The Children’s Hour)

Réalisateur : William Wyler (Histoire d’après la pièce de Lillian Hellman The Children’s Hour)

Année de sortie : 1962

Acteurs : Audrey Hepburn ; Shirley MacLaine ; James Garner ; Fay Bainter ; Karen Balkin ; Veronica Cartwright

Histoire : Dans une petite ville de province, deux amies Karen Wright et Martha Dobie dirigent une institution pour jeunes filles, aidées par Lily, la tante de Martha, une ancienne actrice excentrique. Fiancée au médecin Joe Cardin, Karen a du mal à s’engager et à laisser à Martha la direction de l’école. Mary, une élève insolente et menteuse, alors qu’elle a été punie, lance la rumeur que les deux professeurs ont une relation « contre-nature ». Elle commence par le raconter à sa grand-mère… 

Mon avis :

Un film sur des sujets très forts : la perception de l’homosexualité féminine par une petite communauté & le poids des rumeurs. Tout d’abord, j’ai trouvé ce film très bien joué. Le choix des acteurs est vraiment bien fait, aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Les deux amies qui dirigent l’école sont parfaites chacune dans leurs contradictions. Le rôle masculin, le docteur, est un peu plus effacé et moins intéressant. La petite peste à l’origine de la rumeur est vraiment parfaite pour ce rôle, on dirait une Nelly Olson puissante 10, horrible ! Et la grand-mère qui adore sa petite fille mais qui en même temps doute d’elle est parfaite et fait même mal au coeur parfois.

Au niveau de l’histoire, c’est très dur à voir, car on se doute depuis le début qu’il y a un fond de vérité là-dedans. Malgré tout, c’est dur de voir comment ces deux femmes sont traitées juste à cause d’une rumeur, et comment tout le monde leur tourne le dos. La fin est également très dure car elle montre les conséquences dramatiques que peuvent avoir certaines paroles et la dernière scène illustre très bien à quel point cela peut chambouler une vie.

La réalisation, elle, date un peu forcément et rend la narration un peu lourde et molle par moment. Mais il y a quand même de très beaux moments et de beaux dialogues, comme quand Martha avoue ses sentiments à Karen. C’est magnifique, passionné et désespéré à la fois ! A voir !

Ma note : 13 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s