Livres - Romance

La trilogie des maîtresses de Mary Balogh

couv67314469

Titre : La trilogie des maîtresses

Auteur : Mary Balogh

Editeur vf : J’ai lu

Années de parution vf : Depuis 2015

Nb de tomes : 1 (en cours)

Résumé du tome 1 : Alors qu’elle se rend à Londres pour ses débuts dans le monde, lady Angeline Dudley est accostée par un rustre, dans la salle commune d’une auberge. Heureusement, un gentleman vole à sa rescousse. Il s’agit du comte de Heyward. Beau, viril, galant, il incarne l’homme parfait, et il n’en faut pas plus pour que la délicieuse Angeline voie en lui son futur époux. Un baiser au clair de lune enflamme ses espoirs… Pourtant, quand le comte demande sa main, Angeline se rend compte qu’il agit uniquement par devoir, parce qu’il estime l’avoir compromise. D’amour, il n’est pas question. Désespérée, elle décide de le séduire comme le ferait une maîtresse…

Mon avis  :

La trilogie des maîtresses, tome 1 : La maîtresse cachée :

Probablement le pire Mary Balogh que j’ai pu lire malheureusement… Ce titre est mortellement ennuyeux, ce n’est qu’un méli-mélo de déjà vus et de redondances. Les deux héros sont caricaturaux et sans le moindre intérêt, et surtout ils sont très très agaçants. Angeline parle sans cesse et ces longs monologues sont particulièrement pénibles. Je me suis même vue sauter des passages par endroits tellement leur lecture était douloureuse. En plus, elle n’est qu’une petite péronnelle extrêmement naïve et sans réelle personnalité. C’est donc une héroïne très très pénible. Son pendant masculin, Heyward est bien tel que le décrivent les frères d’Angeline : « un vieux casse-pied desséché ». Il est vraiment d’un ennui peu commun et surtout complètement hermétique. Ils m’ont vraiment donné envie de les secouer plus d’une fois ! Heureusement, quelques personnages secondaires tirent leur épingle du jeu, tels les frères d’Angeline dont j’aimerais bien lire les aventures (dans les prochains tomes de la saga ?), ou bien le deuxième couple formé par Eunice et Windrow que j’ai trouvé bien plus passionnant. Quel dommage que M. Balogh ne les ai pas plus mis en avant et n’ait pas raconté plutôt leur histoire. L’histoire sinon est elle aussi très classique et sans surprise malheureusement. Bref, un titre à oublier !

Ma note : 12 / 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s