Livres - Contemporain

Un Roman russe d’Emmanuel Carrère

couv21202308

Titre : Un Roman russe

Auteur : Emmanuel Carrère

Editeur : P.O.L.

Année de parution : 2007

Résumé : La folie et l’horreur ont obsédé ma vie. Les livres que j’ai écrits ne parlent de rien d’autre. Après L’Adversaire, je n’en pouvais plus. J’ai voulu y échapper. J’ai cru y échapper en aimant une femme et en menant une enquête.
L’enquête portait sur mon grand-père maternel, qui après une vie tragique a disparu à l’automne 1944 et, très probablement, été exécuté pour faits de collaboration. C’est le secret de ma mère, le fantôme qui hante notre famille.
Pour exorciser ce fantôme, j’ai suivi des chemins hasardeux. Ils m’ont entraîné jusqu’à une petite ville perdue de la province russe où je suis resté longtemps, aux aguets, à attendre qu’il arrive quelque chose. Et quelque chose est arrivé : un crime atroce.
La folie et l’horreur me rattrapaient. Elles m’ont rattrapé, en même temps, dans ma vie amoureuse. J’ai écrit pour la femme que j’aimais une histoire érotique qui devait faire effraction dans le réel, et le réel a déjoué mes plans. Il nous a précipités dans un cauchemar qui ressemblait aux pires de mes livres et qui a dévasté nos vies et nos amours. C’est de cela qu’il est question ici : des scénarios que nous élaborons pour maîtriser le réel et de la façon terrible dont le réel s’y prend pour nous répondre.

Mon avis :

Un style magnifique de simplicité et d’efficacité, Carrère est un narrateur né. Malgré une narration un peu éclatée, éparpillée au début, il tisse une histoire très dense. Malheureusement, son histoire ne m’a pas intéressée, trop autobiographique pour moi. En effet, son parcours pour accepter et passer outre son héritage russe est très long et pesant. J’ai cru au début du roman qu’on se dirigerait vers une enquête sur cet homme, prisonnier pendant 40 ans et qui refuse d’apprendre la langue du pays où il est enfermé, cela m’aurait vraiment intéressée. Mais malheureusement, ce ne fut pas le cas, il est vite passé à autre chose et je crois que c’est vraiment ce qui m’a le plus déçue dans cette lecture. Toutes les parties qui se passent en Russie m’ont ennuyée, j’ai préféré les parties qui se passent en France, et surtout celles qui concernent soit sa famille (sa mère), soit sa petite-amie Sophie. Sa relation avec cette dernière est d’ailleurs assez effrayante, tant leur passion ravage tout. Ils en viennent même à devenir menteur, un peu fous et paranos. Il y a beaucoup de noirceur dans cette relation.

Ce style de lecture n’est en définitive pas trop pour moi. Trop terre à terre et proche de notre quotidien. Je préfère les lectures évasion.

Ma note : 12 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s