Séries Tv - Films

Ao Haru Ride (Blue Spring Ride) – Le Film

ao-haru-vostfr

Titre : Ao Haru Ride (Blue Spring Ride) – Le Film

Réalisateur : Takahiro Miki

Année de sortie : 2014

Genre : Comédie, Romance, Amitié, Ecole

Acteurs : Tsubasa Honda – Futaba Yoshioka
Masahiro Higashide – Kou Mabuchi
Yudai Chiba – Toma Kikuchi
Mitsuki Takahata – Yui Narumi
Yua Shinkawa – Shuko Murao
Ryo Yoshizawa – Aya Kominato
Izumi Fujimoto – Yuri Makita
Yu Koyanagi – Yoichi Tanaka

Résumé : L’histoire nous entraîne dans la vie de Yoshioka Futaba qui décide de changer d’image lors de son entrée au lycée. A cause de sa personnalité douce et féminine qui la rendait inaccessible au collège, Futaba n’avait pas beaucoup d’amies. Mais son plus grand regret fut de ne pas avouer son amour à son camarade de classe, Kou Tanaka Mabuchi. C’est pourquoi, le lycée est l’occasion rêvée pour un nouveau départ !

* Vu en VOSTF d’après la version de Dubu Fansub *

tumblr_na37gjjm4L1sv1tgoo2_500

Mon avis :

Il faut d’abord savoir que mon avis est forcément biaisé parce que je suis une grande fan de la version manga de Blue Spring Ride (Aoharaido/Ao Haru Ride) que je suis depuis ses tout débuts. J’adore l’auteur, Io Sakisaka, dont je trouve le dessin sublime, les ambiances douces et réalistes. Bref, mon petit coeur de midinette est à chaque fois séduit. C’est donc avec cet excellent à priori que je partais.

Et de suite, j’ai trouvé que les acteurs avaient été très bien choisis (sauf pour Narumi peut-être qui ne correspond pas du tout à l’image qu’on a d’elle). Les autres correspondent parfaitement à l’image que j’avais d’eux et en plus, en tout cas les deux rôles titres, jouaient très bien et rendaient parfaitement les émotions de leurs personnages.
En ce qui concerne l’histoire, elle est fidèle au livre dans les grandes lignes mais en beaucoup plus rapide forcément vu que le film ne dure que 2 heures. Mais on retrouve quand même les moments clés et ultra romantiques de la série (au temple, pendant l’orientation, quand il la prend dans ses bras sur les berges, le baiser pendant le concert, la bibliothèque, le retour à Nagasaki, le lever du soleil).
J’ai beaucoup aimé la réalisation, et surtout le mélange passé / présent tout au long de l’histoire, car c’est un thème au coeur de l’histoire. En plus, on a eu droit à de très belles images (le temple, l’école, les villes, la maison de Kou, …). L’ambiance est parfaitement restituée sur les affres de l’adolescence, entre amitié et amour, la découverte du corps des hommes et des sentiments amoureux. Enfin, j’ai beaucoup aimé entendre la voix intérieure de Futaba, ce qui se prête particulièrement au sujet.

tumblr_ncmmyukvRb1tnjxaco4_500En ce qui concerne l’histoire, j’ai presque tout aimé. J’ai aimé qu’on retrouve bien le questionnement de Futaba au début sur l’amitié et les relations entre filles au lycée. Puis j’ai aimé le place dans le film de cette amitié qu’elle découvre. La formation du petit groupe d’amis est aussi amusante que dans le manga, leur rapprochement aussi, surtout avec le copain de Mabuchi, Kominato. Et on sent vite qu’ils seront très soudés et pourront compter les uns sur les autres. Il y a une belle relation, ultra honnête, entre les 3 filles. Mais c’est dommage que l’histoire ne montre pas plus toutes ces relations d’amitié qu’il y a entre eux et qu’elles passent au second plan après la romance contrairement au manga. Justement en ce qui concerne la romance, la relation Futaba-Kou est vraiment compliquée puisqu’ils mélangent allégrement leur passé et leur présent, et qu’eux-mêmes ne sont pas à une contradiction près.

Justement par rapport aux personnages, on retrouve bien dans le film la gentillesse maladroite du Kou du manga ainsi que son côté taquin et sa difficulté à accepter son passé, la mort de sa mère qui pèse encore sur lui, le poids de la culpabilité qu’il porte encore. Chez Futaba, sa fougue et sa naïveté sont très bien rendue, de même que la beauté et la franchise de Murao ou le côté mignon et super gentil de Kikuchi. Dans l’ensemble, j’ai trouvé les personnages bien rendus même si certains sont trop discrets (Tanaka sensei, Murao, Yuri, Kominato).

Ao-Haru-Ride-Movie-image-002Quant à l’histoire elle-même, j’ai aimé les retrouvailles du début et comment Kou cherche à la faire tourner en bourrique. Puis rapidement, on voit renaitre une certaine amitié entre eux même s’il reste très détaché. On sent que quelque chose cloche sans savoir quoi au juste, parce que normalement tout devrait aller bien du moment qu’ils se trouvent leur bande de copains. Du coup, quand le passé de Kou nous tombe dessus, j’ai trouvé ça très dur, surtout vu la façon dont lui-même en parle, tandis que la façon dont Futaba le réconforte, cherche à l’aider est très belle. Cela donne une bonne idée de la dynamique du film. Ils sont super mignons tous les deux comme lorsqu’ils se font la promesse de se voir au festival, mais quel dommage que le moment soit gaché par l’arrivée de l’autre là, Narumi, surtout que ça replonge Kou dans sa déprime. Et du coup, ça permet à Kikuchi d’en profiter pour se rapprocher de Futaba, pendant que Kou perd à nouveau toute confiance en lui et du coup laisse tomber (non mais quel boulet…) alors qu’il est trop jaloux. D’ailleurs, j’aime bien le groupe de Kikuchi, il rend bien, en plus cette petite musique rock est bien sympa et met un peu de peps là-dedans. En tout cas, Kou, le pauvre, est complètement largué, il ne sait vraiment pas ce qu’il veut, la preuve avec ce qu’il se passe pendant le concert, du coup, je comprends l’énervement de Futaba après, même si au final il continue à s’ouvrir à elle à ce moment-là. Mais ça devient vraiment compliqué à ce stade, il fait trop un pas en avant pour un en arrière et il la perturbe avec ses belles paroles et ses baisers parce qu’il n’arrive toujours pas à se détacher de son passé, à couper avec lui. On sent pourtant par moment qu’il veut aller de l’avant et dans ces moments-là, il est ultra touchant, mais quand il fait marche arrière, ça m’énerve vraiment. En plus, Narumi en profite un max et joue sur ses sentiments de culpabilité. Vraiment pauvre Futaba, heureusement que Kikuchi est là pour elle. Parce que c’est hyper dur de voir Kou la blesser comme ça quand on connait ses sentiments. La scène où elle se déclare et où il la rejette, en est un bon exemple. Mais elle est forte quand même, elle arrive à s’en sortir et à rester amie avec lui. Pour lui aussi, c’est dur de devoir nier ses sentiments, juste parce qu’il n’arrive pas à couper les ponts avec son passé, alors même que ses amis font tout pour le pousser à en sortir. La scène de la bibliothèque est en cela bouleversante de tristesse et de beauté. Heureusement, à la fin, leurs amis ont une très bonne idée avec ce voyage à Nagasaki tout pour les aider et débloquer la situation. Parce que Kou est vraiment au fond du trou et qu’il faut absolument le sortir de sa morosité. C’est dur d’ailleurs de voir l’intervention de Futaba. Elle est plein d’émotions. J’aime la tête abassourdie de Kou à ce moment-là. Il avait vraiment besoin d’elle à ses côtés pour faire ce retour dans le passé et réaliser qu’il n’avait rien fait de mal, qu’il n’avait pas de raisons de culpabiliser après la mort de sa mère. C’était vraiment important pour lui, je regrette juste qu’il doive aller dans une église pour « entendre » les dernières prières de sa mère pour lui…
Mais au moins, c’est grâce à tous ces moments, plus ou moins durs, qu’il parvient enfin à se libérer et à parler à Narumi. Cela donne lieu à un joli parallèle entre la conversation Kou-Narumi et Futaba-Kikuchi, riche en émotions aussi.
Et même si c’est différent du manga, plus rapide, j’aime beaucoup la fin. La façon dont Narumi tire sa révérence est très belle. J’adore comment Futaba découvre ce que pensait le Kou d’il y a 4 ans, et comment Narumi l’aide à le découvrir pour qu’il arrête de vivre dans le passé *kya*
Et cela conduit à un très beau moment, quand Futaba et Kou assistent ensemble au levé du soleil. Ce qu’il dit à Futaba est trop trop beau, entre leurs souvenirs communs, sa déclaration et le baiser, le tout pile quand le soleil se lève comme si Futaba lui rapportait la lumière. Une fin parfaite pour mon petit coeur de romantique !

Donc une très jolie adaptation d’un de mes mangas chouchous, je ne regrette pas de l’avoir regardé ! J’ai juste un petit coup de gueule : au secours, il faut arrêter ces baisers figés entre deux statues auxquels on a droit dans les séries et films japonais !

PS/ Attention à bien regarder le film jusqu’à la fin même après le générique de fin pour ne rien rater ><

tumblr_ncmmyukvRb1tnjxaco5_500

11 commentaires sur “Ao Haru Ride (Blue Spring Ride) – Le Film

    1. Salut, il te suffit d’aller sur le forum de DubuFansub (lien de leur site plus haut), de t’y inscrire et d’aller dans la partie « téléchargement releases ». Tu devrais y trouver ton bonheur une fois que tu auras lu les règles de fonctionnement ^^
      En espérant avoir pu t’aider 🙂

      J'aime

  1. Salut ! quand je clique sur les liens que tu as mis , ca ne marche pas , quand je clique sur le premier lien dans ton texte ca me dit qu’il me faut un mdp pour y acceder et pour celui dans les commentaires ca me dis  » 404 parge non trouvée  » je sais pas quoi faire TwT

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s