Livres - Fantasy

Le Maître du Temps de Louise Cooper

couv50519388

Titre :  Le Maître du Temps

Auteur : Louise Cooper

Editeur : Bragelonne

Année de parution : 2010 (pour l’édition anniversaire)

Nb de tomes : 3 (série terminée) 1 (pour l’intégrale)

Histoire : Dans un monde dominé par le conflit entre l’Ordre et le Chaos, se dessine une histoire d’amour impossible sur fond de magie blanche et noire. La sombre forteresse du Nord abrite le Cercle des magiciens depuis une éternité. Mais dans leurs rangs, l’énigmatique Tarod, le plus redoutable des jeunes adeptes, ressent une attirance mystérieuse pour les forces obscures. Il est bientôt le seul à sentir la menace d’un adversaire antique, caché dans les abymes du Temps. Une menace très séduisante, qui fait vaciller ses convictions… Mais pas autant que la belle Cyllan, une jeune roturière rencontrée par hasard, qui fait basculer son destin. À moins que tout cela n’ait été prémédité ? Dans l’entrelacs d’intrigues et de vengeances mesquines qui va en découler, au détour d’un des couloirs du temps, dans une salle obscure, c’est la survie du monde face aux dieux anciens qui est en train de se jouer ; et pour Tarod, c’est l’heure du choix.

Mon avis :

Dès le début de l’histoire, j’ai eu des difficulté à entrer dedans. Les personnages étaient mal définis, ils ne donnaient pas envie d’être découvert et ne cherchaient pas à se dévoiler non plus. Malheureusement au fur et à mesure de ma lecture, ce premier avis s’est confirmé et m’a pas mal gêné, je l’ai même traîné comme un boulet tout du long. Aucun personnage ne m’a paru attachant que ce soit Tarod, son ami puis adversaire Keridil ou même Cyllan parce que l’auteur n’a pas pris la peine de les creuser. Elle les a balancés  comme ça dans l’histoire, leur donnant un rôle, mais pas une vraie personnalité et c’est bien dommage.

Au niveau de l’histoire, elle est certes assez banale et téléphoné, puisqu’elle voit s’affronter les forces du bien et du mal, mais elle a au moins le mérite de travestir un peu les rôles et de ne pas donner le beau rôle aux forces du bien justement. Ce que je reprocherais là aussi à l’histoire, c’est que les forces en présence sont mal définies. Comme on présente mal les personnages, forcément on présente mal les factions qu’ils représentent, en particulier du côté des forces du bien qui sont bien plus complexes que celles du mal. Elles ont des ramifications nombreuses et il est dommage de ne pas mieux les connaître. Cela prend d’ailleurs pas mal de temps avant qu’on arrive à s’en faire une image car le premier tome de la trilogie est consacrée à la découverte des pouvoirs et de l’origine de Tarod, le deuxième à leurs conséquences et le troisième seulement véritablement à l’affrontement.

Autant, j’ai aimé quand même le premier tome qui pose les bases et promettait des choses intéressant, autant le deuxième m’a déçue. Je l’ai trouvé très creux, très lent, il ne s’y passait pas grand-chose tant que Tarod n’a pas été libéré de sa prison, c’est-à-dire à la fin du tome… Quant au dernier, c’est celui que j’ai préféré parce qu’il s’y passait le plus de chose mais le début était assez lent lui aussi, c’est la toute fin qui remuait le plus que j’ai le plus aimée.

Du point de vue du genre, la fantasy, il n’y a pas de révolution ici, tout est très classique. Ce n’est pas trop mal fait mais quand on en a déjà lu pas mal c’est passable. La magie n’est pas très impressionnante et les scènes où on s’en sert n’étaient pas très fouillées non plus, ni très bien décrites. Bref, je suis assez déçue de ce côté comme du reste.

Ma note : 10 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s