La femme au tableau de Simon Curtis

woman-in-gold-soundtrack

Titre : La femme au tableau

Réalisateur : Simon Curtis

Sorti en 2015

Acteurs : Helen Mirren ; Ryan Reynolds ; Daniel Brühl ; Katie Holmes ; Max Irons ; Tatiana Maslany ; Antje Traue ; et plein d’autres

Histoire : Maria Altmann, une octogénaire excentrique, confie au jeune avocat Randol Schoenberg une mission des plus incroyables : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche. Ce tableau appartiendrait à la famille de la vieille dame et aurait été volé par les nazis. D’abord sceptique, Randol se laisse convaincre quand elle lui raconte sa jeunesse gâchée par l’invasion nazie, la spoliation des tableaux de sa famille, jusqu’à sa fuite aux Etats-Unis. Mais l’Autriche n’est pas prête à laisser partir sa Joconde. Maria décide d’intenter un procès au gouvernement autrichien… 

Mon avis :

Ce film est un vrai coup de coeur, j’ai adoré aussi bien l’histoire que la mise en scène  et le jeu des acteurs.

La femme au tableau (The Woman in Gold en vo) est l’histoire vraie de Maria Altmann (jouée par la magistrale Helen Mirren) une réfugiée juive Autrichienne qui est partie vivre en Amérique et qui des décennies plus tard attaque en justice le gouvernement autrichien pour récupérer des œuvres d’art volées à sa famille pendant l’occupation nazie de l’Autriche durant la Seconde Guerre Mondiale. Elle est représentée par le jeune avocat Randol Schoenberg (interprété par un Ryan Reynold que je n’attendais pas là). Et le tout a pour fond une célèbre peinture de Klimt où le modèle n’est autre qu’Adèle, la tante de Maria.

Le film parle d’un sujet dont on parle peu, le vol des oeuvres d’art juives pendant la  Seconde Guerre Mondiale. Il y a le risque de tomber rapidement dans le mélo et dans un jugement de valeur inérant au sujet mais celui-ci est bien maîtrisé et donne même lieu à quelques moments vraiment drôles et touchants. La réalisation fait un excellent usage des flashbacks qui nous dévoile le passé de Maria, comment a-t-elle rejoint l’Amérique depuis la ville de Vienne et au prix de quels sacrifices. Cela donne lieu aussi à de belles mais dures photos de Vienne avant et pendant l’occupation. Ces moments sont vraiment nécessaires pour comprendre celle qu’est devenue Maria, les raisons de son combat de ses différentes réticences. Ils permettent également de faire le portrait d’une Autriche contemporaine qui a vraiment du mal avec son passé. J’ai beaucoup aimé ce côté historique du film.

Mais ce qui m’a plu également, ce sont les interactions qui naissent entre les personnages et en particulier entre Maria et son avocat, le jeune Randol qui décide de tout abandonner pour livrer cette lutte et aider Maria. C’est quelqu’un de vraiment impressionnant de ce côté-là, surtout quand on sait qu’au début il ne faisait ça que pour l’argent et qu’il lui faut un voyage en Autriche, dont sa famille est aussi originaire, pour avoir une révélation. L’interprétation qu’en fait Ryan Reynold est vraiment excellente. On le sent habité par son rôle d’avocat et on le voit s’attacher de plus en plus à sa cause et à Maria. Maria, jouée à la fois par Helen Mirren dans sa version âgée, mais aussi par Tatiana Maslany dans sa jeunesse. C’est une femme très forte, qui a eu une vie difficile alors qu’elle avait eu une enfance dorée et protégée. Les images idylliques de son enfance dans les hautes sphères viennoises contrastes fortement avec la suite. Mais elle a beaucoup de personnalité et elle fait tout pour s’en sortir avec son mari, joué par le beau Max Irons. J’ai trouvé une vraie alchimie entre eux dans la difficulté et leur histoire a fait craqué mon petit coeur. J’ai aussi aimé voir tous les gens qui les ont aidés dans leur fuite. C’est une belle leçon d’entraide face à l’horreur et l’adversité. Il fallait bien montrer qu’il n’y avait pas eu que des horreurs.

En tout cas, c’est vraiment un film à voir, au moins pour sa portée historique si ce n’est pour le jeu impeccable de ses acteurs.

Ma note : 17 / 20

027725

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s