Séries Tv - Films

L’Aigle de la Neuvième Légion de Kevin Macdonald

laigle-de-la-neuvieme-legion-critique

Titre : L’Aigle de la Neuvième Légion

Réalisateur : Kevin Macdonald

Année de sortie vf : 2011

Acteurs : Channing Tatum ; Jamie Bell ; Donald Sutherland ; Tahar Rahim

Histoire : L’adaptation d’un roman épique anglo-saxon de Rosemary Sutcliff. L’histoire se déroule au crépuscule de l’Empire Romain. Un officier est envoyé en Grande-Bretagne pour y enquêter sur la mystérieuse disparition de la Neuvième Légion, la plus célèbre de l’Empire, qui stationnait à la frontière avec l’Ecosse. Quatre mille soldats ont mystérieusement disparu, avec parmi eux le père de cet officier… 

Mon avis :

Voici un film qui sur le papier ne payait pas de mine, je pensais même ne pas du tout l’aimer vu la qualité des derniers films que j’avais vu sur le sujet… Mais il ne faut pas s’arrêter là. Certains l’acteur qui incarne le héros n’est pas des plus charismatique, le scénario est également assez prévisible et la photographie n’est pas des plus réussie. Mais j’ai beaucoup aimé le jeu de Jamie Bell (Esca, l’esclave du héros) qui vole complètement la vedette à Channing Tatum, et j’ai aussi été ravie de retrouver l’excellent Donald Sutherland même si on le voit peu.

L’histoire, qui consiste en la quête de l’aigle qu’a perdu le père du héros autrefois lors d’une compagne, est l’occasion de découvrir un pan de l’histoire romaine qu’on voit très peu au cinéma. En effet, on voit enfin ce qu’il se passe du côté et au-delà du Mur d’Hadrien. On a ainsi droit à une représentation originale du peuple Picte qu’ils affrontaient régulièrement, et de leur société guerrière. Bien sûr, l’histoire est en partie faussée vu qu’on voit tout à travers les yeux des romains et on sait comment ils dépeignent les peuples étrangers qu’ils affrontent… C’était donc plaisant et amusant à voir mais il ne faut surtout pas s’arrêter là pour se faire une idée des Pictes.

Cependant, ce qui était aussi sympa à voir dans cette histoire c’est la relation Marcus-Esca, une relation maître-esclave tout à fait inhabituelle et telle qu’on n’en trouve qu’au cinéma. Ce dernier est vraiment un personnage intéressant. C’est quelqu’un de fier et qui tient parole. Il est aussi rusé et sait exploiter les situations qui s’offrent à lui pour s’en sortir. Marcus au contraire n’est au début qu’un bon soldat très attaché à son père et dont il veut redorer le blason, il est donc très naïf, autoritaire et a de sérieuses ornières. Heureusement, il va changer un peu au cours de leur voyage.

Les scènes de batailles et de combat qui peuplent ce film sont assez bien tournées et rythment bien l’histoire, qui en a bien besoin parce qu’il y a quelques passages à vide parfois. Dans l’ensemble par rapport à tous les nanars qui sont sortis sur le sujet, celui-ci s’en sort plutôt bien.

Ma note : 14 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s