Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Le cadeau de l’ange de Tsukasa Hojo

Couv_205640

Titre : Le cadeau de l’ange

Auteur : Tsukasa Hojo

Editeur vf pour la réédition : Ki-oon

Année de parution vf pour la réédition : 2014

Nb de tome : 1 (terminé)

Résumé : Recueil d’histoires courtes
Le cadeau de l’ange : Masahiro espère trouver le grand amour. Il rencontre une petite fille qui se dit être sa fille née de son union avec Kyoko son amie d’enfance. Cette rencontre va changer leur vie…
Je suis un mec, un vrai ! : Les garçons d’une école traditionnel et les filles d’une école catholique occidentalisée doivent partager la même pension.
Histoire de chats : Un jeune photographe au bout du rouleau sauve un chat, ce qui lui permettra de rencontrer la femme de sa vie…
Les pilotes de City Hunter : Deux histoires présentant pour la première fois Ryo et Kaori.

Mon avis :

Le cadeau de l’ange : Première histoire du recueil qui lui doit son nom. J’ai beaucoup aimé la fraicheur et la naïveté qui s’en dégageait. L’histoire est drôle et attachante, la petite fille, vraiment trognonne, y étant pour beaucoup. Les deux amis : Masahiro et Kyoko sont amusants dans leurs dénis. L’histoire est originale avec l’arrivée inopinée de cette fillette qui les appelle « maman et papa », en plus elle est rondement menée, et les dessins sont sympas dans le style des années 1980.

Je suis un mec, un vrai ! :  Cette deuxième histoire est plus ancienne, c’est la première de Hojo apparemment, et cela se sent dans le dessin malheureusement… mais par contre, on sent bien les prémices de ce qui fera le style d’Hojo avec l’humour en dessous de la ceinture, la naïveté et la fraicheur des personnages, le côté un peu old school. Du coup, j’ai bien aimé cette histoire, surtout le côté manipulation des directeurs, ça donne l’impression de lire une bonne blague avec une chute. C’est vraiment sympa mais ça ne restera pas dans les mémoires.

Histoire de chats : Peut-être l’histoire que j’ai le moins aimée du recueil. La petite dose de fantastique avec le chat était une bonne idée, mais la narration est vraiment ratée, elle souffre de redondances et de lenteur, le comble pour une nouvelle aussi courte. Le dessin ne m’a pas trop plu non plus, même si l’héroïne rappelait furieusement celles de Cat’s Eyes. En plus l’histoire en elle-même est très sérieuse, trop triste, il manque l’humour qu’on retrouve d’habitude chez Hojo. Je suis déçue.

City Hunter – XYZ : Tous les éléments qui fondent la série City Hunter sont déjà présents dans ce oneshot. On retrouve avec plaisir l’humour gras et lourd de la série originale, le côté plus sérieux des missions, le duo Ryo-Kaori (même si elle n’a pas encore sa massue lol), le café Cat’s Eyes et le tableau à Shibuya, … J’ai donc beaucoup aimé cette histoire parce qu’elle m’a rappelé la série que j’ai lue il y a des années. Mais c’est plus ce qu’il y a autour qui m’a plu que la mission à proprement parler qui est fade et convenue.

City Hunter – Double Edged : Alors que cette histoire-là est vraiment excellente, pile dans la veine de celles qu’on peut trouver dans la série, avec un petit côté tragique qui cotoie l’humour dont fait preuve Ryô pour alléger l’atmosphère. Ici l’équilibre entre les deux est parfait. Je me suis vraiment régalée avec cette histoire d’un acteur devenu fou au point d’être vraiment devenu le psychopathe qu’il jouait.

Ma note : 14 / 20

cadeau02

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s