Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Cat’s eye de Tsukasa Hojo

7903387Titre : Cat’s Eye

Auteur : Tsukasa Hojho

Editeur vf : Panini (pour la deluxe)

Années de parution vf : 2008-2010 (pour la deluxe)

Nb de tomes : 15 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Elles sont trois Sœurs, Rui, Hitomi et Aï, tiennent le café Cat’s Eye le jour… et se transforment en insaisissables voleuses d’œuvres d’art la nuit ! Mais attention, Cat’s Eye n’est pas un groupe de vulgaires voleuses. Ce sont des ladies : elles préviennent toujours la police avant de commettre leur crime afin de lui laisser une chance ! Par un curieux hasard du destin, l’inspecteur Toshio Utsumi, chargé de la lutte contre Cat’s Eye, n’est autre que le petit ami d’Hitomi. Cruel dilemme pour la jolie voleuse ! Mais Cat’s Eye a une mission et rien ne doit l’en détourner, pas même l’amour…

Mes avis :

Tome 10

Voici encore une série que je reprends des années après l’avoir mise en pause et je ne le regrette pas. J’aime toujours le dessin un peu vieillot d’Hojo parce que malgré ça, il est très joli (notamment avec Cat’s) et dynamique. J’aime toujours le découpage des planches et des histoires qui est très vif et percutant. J’aime toujours l’alternance entre chapitres « sérieux » qui font avancer l’histoire et chapitres plus légers. J’ai toujours l’humour un peu gras d’Hojo. J’aime toujours la naïveté et la maladresse de Toshio, la douceur d’Hitomi (et sa jalousie maladive) la maturité de Rui, la légèreté d’Ai, l’acharnement  d’Asatani, la drôlerie des collègues de Toshio, en gros j’aime toute la petite bande que réunit cette histoire. J’aime toujours les scènes de vol même si il n’y en a pas beaucoup dans ce tome. Bref, j’aime énormément l’univers de cette série qui a bercé mon enfance.

Dans ce tome, j’ai suivi avec plaisir et amusement la nouvelle rencontre d’Asatani. J’ai aussi ri des déboires sentimentaux et professionnels de Toshio. J’ai beaucoup aimé le nouveau plan de Rui pour aider Hitomi à résoudre ses problèmes avec Toshio. Par contre, je n’ai pas été convaincue par le changement physique qui se produit chez elle, ce n’est pas du tout crédible.

Tome 11

J’ai un peu moins aimé ce tome que le précédent même si il est agréable de suivre les 3 soeurs pour une fois. En effet, on a à la fois des chapitres sur Hitomi et Toshio, dont j’aime assez l’évolution, mais aussi des chapitres sur Rui (notamment déguisée encore en garçon…) et sur Ai qui grandit bien et devient une femme. C’est un tome assez léger en soi avec beaucoup d’humour. Le comique de répétition fonctionne bien dans cette série, notamment chez les personnages masculins. En dehors de ça, on connait aussi quelques progrès du côté de l’enquête sur les Cat’s avec le lien qui est fait entre elles et Heintz, et j’ai aussi aimé de ce côté-là la rencontre entre Rui et un ancien admirateur de sa mère. On sent que l’étau se resserre d’où la volonté grandissante d’Hitomi d’attirer Toshio de l’autre côté. Je continue à suivre la série avec beaucoup de plaisir.

Tome 12

Idem, j’ai un peu moins aimé ce tome que les précédents, la faute à la quasi absence des Cat’s, pas un tableau n’a été volé ici, snif. Alors certes, c’est amusant de voir les uns et les autres tourner en bourriques mais ça manque d’action et l’histoire n’avance pas. Il n’y a pas de progrès du côté de l’enquête sur les Cat’s et pas de progrès entre Hitomi et Toshio. C’est dommage c’était pourtant bien parti depuis 2 tomes, c’est peut-être parce qu’on se rapproche de la fin et qu’Hojo préfère nous faire mariner avant le grand final, mais je n’espère pas. Croisons les doigts pour retrouver de l’action dans le prochain tome.

Tome 13

Ah, enfin ! Ce tome est bien mieux que les précédents. On retrouve enfin les Cat’s à l’oeuvre et la brigade spéciale se bouge enfin les fesses. En effet, après avoir été menacés de fermeture, ils décident d’emménager pile en face du café des trois soeurs, ce qui donne lui a des scènes toutes plus drôles les unes que les autres. Cette installation marque un tournant dans l’histoire et la rend à nouveau palpitante. On a même droit au retour des gadgets d’Ai qui m’avaient bien manqué mine de rien. J’ai adoré voir comment elles tournaient en ridicule les policiers et même le Rat. Dans un tout autre genre, j’ai aussi aimé rencontrer la grand-mère de Toshio, un grand personnage. Vivement la suite.

Tome 14

Dans la lignée du précédent, ce tome ce recentre sur ce qui fait le succès de la série : les vols de Cat’s et leur quête pour retrouver leur père et que c’est bon. J’ai vraiment adoré lire ce nouveau tome où on les retrouve à monter des plans plus fous les uns que les autres pour voler les oeuvres de leur père. En plus, on en apprend enfin un peu plus sur leur père et aussi sur ce qui les pousse à agir de manière aussi spectaculaire à chaque fois. Pour autant, Hojo n’oublie pas de glisser des touches d’humour toujours aussi nombreuses. J’aime particulièrement les crises de jalousie d’Hitomi qui me font toujours bien rire, et ce pauvre Toshio qui est toujours un souffre douleur. Sa relation avec Hitomi évolue de manière subtile, ils confirment leurs sentiments l’un pour l’autre. Les dernières pages en sont bouleversantes quand Hitomi réalise d’où vient la profondeur de ses sentiments pour lui. C’est un très joli tome.

Tome 15

L’histoire prend enfin toute son ampleur dans ce dernier tome. Les chapitres ne sont plus indépendants mais forment vraiment un tout, l’histoire des 3 soeurs et du syndicat qui les poursuit. On découvre enfin qui est derrière tout ça et même si je n’étais pas loin, j’ai quand même été surprise par son identité. Le dernier casse des Cat’s est assez spectaculaire et m’a rappelé un peu à la fois certaines enquêtes de City Hunter et certaines de Détective Conan, j’ai beaucoup aimé. Chacune des soeurs à son moment même si Hitomi est quand même celle qui est le plus mis en avant. Toshio n’est pas en reste non plus, il se révèle plus malin et persévérant que jamais. Mais une fois ce dernier vol terminé et un pan de l’histoire en partie clôt, il reste encore à terminer la romance, et là c’est un peu le drame… En effet, Hojo l’avait parfaitement conclue dans son avant-dernier chapitre, c’était beau, plein d’émotions et très juste. Malheureusement, il a voulu ajouter un dernier chapitre qui pour moi gâche tout ! En effet, il y affuble Hitomi d’une « maladie » qui modifie tout. Cela n’apporte rien à l’histoire, cela ne va même pas dans le sens de celle-ci, je trouve. Bref, ça m’a gâché la fin alors que j’avais adoré tout le reste… Alors, je pense que je vais faire comme si l’histoire s’arrêtait un chapitre plus tôt, où la fin ouverte était parfaite ! [Maintenant, ça me donne envie de relire City Hunter…]

Ma note : 17 / 20

Cat's.Eye.full.468142

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s