Visionnages de la semaine – 1

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Voici le premier article d’une nouvelle catégorie que je vais essayer de fournir chaque semaine.

C’est vrai que je n’ai pas encore beaucoup parlé de tout ce que je peux regarder ici, alors j’espère réparer cet oubli grâce à ces articles hebdomadaires qui évolueront sûrement avec le temps. Bonne découverte.

Pour cette première semaine qui va arbitrairement du 1e au 10 janvier, j’ai donc pu voir :

Catégorie Films

J’ai bien aimé l’idée de départ de ce film, ainsi que toute la mise en place de l’intrigue, mais ensuite tout est trop évident. Il n’y a pas de surprise. Woody Allen a choisi de bons acteurs, qui interprètent bien leur rôle, je n’ai aucune reproche à leur faire. Je me suis juste ennuyée au bout d’un moment à cause de la routine qui s’était installée.

  • Nos jours heureux d’Olivier Nakache et Éric Toledano (2006) avec Jean-Paul Rouve, Marilou Berry, Omar Sy, Lannick Gautry, Julie Fournier, Joséphine de Meaux, Guillaume Cyr, …   ~ Ma note : 15 / 20

Une jolie comédie française dont je n’attendais pas grand-chose. En général, je ne suis pas une grande fan du cinéma français et encore moins de ses comédies, mais là j’ai trouvé le ton très juste. On sent vraiment que ceux qui ont écrit le scénario ont été en colo. L’histoire est bien faite et très drôle. J’ai aimé découvrir aussi bien côté enfant que le côté adulte. Je me suis beaucoup amusée et la fin est réussie aussi. Une belle surprise avec un petit coup de coeur pour Jean-Paul Rouve et Joséphine de Meaux >.<

  • Mort sur le Nil de John Guillermin (1978) avec Peter Ustinov, Jane Birkin, Lois Chiles, Bette Davis, Mia Farrow, Jon Finch, … ~ Ma note : 14 / 20

C’était le premier Hercule Poirot de cette époque que je regardais et j’ai bien aimé le petit côté désuet du film aussi bien du côté des décors, des costumes, de la musique que du jeu des acteurs. Ceux-ci campent très bien leur rôle, ce qui n’est pas étonnant quand on voit les noms au casting. J’ai aimé l’ambiance générale du film entre humour et mystère. J’ai d’abord beaucoup ri de l’ex- jalouse qui poursuivait son ancien fiancé, de la rivalité d’Hercule Poirot et de son homologue et du côté bêcheuse de la « duchesse ». L’intrigue se met en place lentement et on voit vite venir qui va mourir. Par contre, elle a tellement d’ennemis qu’il est dur de deviner du premier coup qui est le coupable. L’enquête est bien menée par Poirot comme d’habitude chez Agatha Christie, mais une fois celle-ci finie, impossible de revoir le film avec la même fraîcheur.

Catégorie Séries Télé

  • The Game (UK), une série de 6 épisodes créée par Toby Whithouse (2014) avec Tom Hughes, Jonathan Aris, Brian Cox, Shaun Dooley ~ Ma note : 15 / 20

Après des débuts un peu lents nécessaires à la mise en place de l’intrigue, j’ai bien accroché à l’histoire. Celle-ci est assez complexe et est desservie par un bon groupe d’acteurs, notamment le duo Tom Hughes (Joe) et Shaun Dooley (Jim). Le premier a un regard à se damner d’ailleurs et son histoire dramatique avec une belle Russe a de suite fait chavirer mon petit coeur. Les flashback la concernant sont d’ailleurs très judicieusement utilisés. J’ai aussi aimé le décor des années 70 très bien rendu et surtout le contexte de Guerre froide et ce que cela signifie pour la population. A partir de l’épisode 2, l’enquête devient de plus en plus concrète et prenante. On se laisse vraiment prendre dans tous les méandres de celle-ci qui a tout de l’affaire d’état avec un grand A. Par contre, je n’ai pas réussi à vraiment m’accrocher aux personnages, à part Joe, et je risque de les oublier aussitôt la série terminée, dommage. Surtout que les deux derniers épisodes sont d’un excellent niveau, une fois qu’on découvre qu’il y a une taupe parmi le MI-5, ça s’emballe vraiment et cela devient palpitant. On sent alors que tout a été mené de main de maître depuis le début. Et la fin est parfaite, très juste, pile ce qu’il fallait pour moi. J’ai vraiment aimé cette mini-série.

Quel plaisir de retrouver enfin Sherlock et Watson après une si longue pose. Dans cet épisode qui fait le lien entre les saisons 3 et 4, les auteurs se sont bien amusés. Ils ont replacé tout l’univers de Sherlock qu’on connait à l’époque victorienne, où on retrouve tous les gimmicks de la série. Holmes et Watson ne changent pas et en sont d’autant plus drôles (ah, la scène où ils se rencontrent lol). J’ai notamment adoré voir Holmes chercher dans son « palais mental » au milieu des coupures de presses. Les personnages secondaires ont bien présents aussi et OMG la transformation de Mycroft ! Du côté de l’intrigue, j’ai été complètement happée par cette intrigue aux relents gothiques digne des meilleurs romans de l’époque. J’en ai vraiment frissonné de peur parfois (oui, je suis une trouillarde) notamment lors de la scène du labyrinthe, ou bien dans la maison du couple. Par contre, j’avais vu venir le coup de la société secrète, mais j’ai quand même aimé. Ce qui m’a plus surpris, c’est que ce n’était pas juste une histoire WTF qui se passe au XIXe mais aussi un élément clé de la série principale, qui en fait annonce la saison 4. Chapeau, je me suis fait avoir comme une bleue et j’ai trouvé ces passages excellents. Bref, je suis plus que prête pour la saison 4 qui arrive le ???

Voici une série que je suis sous ses différentes formes depuis que je suis ado et que je suis ravie de voir revenir. Je pensais vraiment que l’année 2015 avait vu la fin de celle-ci et qu’il n’y aurait pas de suite, alors j’ai vraiment été surprise de la voir revenir. On retrouve la série avec un nouveau générique bien plus moderne et dans l’air du temps. Comme d’habitude, la série suit les histoires d’une bande d’ado avec chacun leurs problèmes. Certains étaient déjà présents dans la série précédente mais on a aussi quelques nouvelles têtes. Les sujets sont à la fois durs et légers selon. On se retrouve ainsi déjà à parler d’identité sexuelle, de racisme, d’acceptation de son corps, de choix de vie entre amour et ambition, des dangers d’internet, des relations amoureuses de leurs parents, de parents abusifs, de drogue, de parents qui poussent trop leurs enfants et même de masturbation lol. Les sujets sont toujours assez divers. Après, le jeu des acteurs n’est pas tip top, surtout avec cette nouvelle génération, mais ce n’est pas pour ça que je regarde. Je regrette quand même les anciennes générations que j’ai vraiment adorées suivre. Par contre, j’aime bien qu’on retrouve comme moteur de la série la musique, ça me rappelle un peu les débuts.

  • The Shannara Chronicles – Saison 1 (2016) avec Manu Bennett, Poppy Drayton, Austin Butler, John Rhys-Davies. Adapté du livre Shannara, tome 2 : Les Pierres elfiques de Shannara de Terry Brooks ~ Ma note : 13 / 20

Episodes 1-2 : L’histoire se déroule sur Terre, des milliers d’années après la destruction de la civilisation que nous connaissions, dans un monde dans lequel cohabitent Elfes et humains et où les druides, les démons et la magie auraient disparu. Voici le pitch de départ pour cette nouvelle série fantastique que j’ai voulu tester. En soi, l’histoire me plaît bien, il y a certes bien des éléments classiques pour ce genre de récit mais ça ne me gêne pas au contraire. J’aime les côtés quêtes, aventures et magie même quand il y a peu de surprise comme ici. Dans ce premier double épisode, les différents pans de l’intrigue s’installent. On rencontre aussi les personnages clés que l’on suivra et on découvre l’univers, le monde dans lequel ils vivent. Pour cela, ils nous font peut-être un peu trop voyager dans tous les sens, ce qui est parfois agaçant. La présentation se fait rapidement, et l’histoire commence vite. On comprend rapidement quels en seront les enjeux et on a rapidement aussi une idée du déroulement. Côté casting, je ne le trouve pas folichon. Il y a peu de bons acteurs à part le Druide (j’adore Manu Bennett depuis son rôle de Crixus). J’aime qu’une fille fasse partie des principaux rôles et qu’elle ait un côté guerrière, mais je ne suis pas fan de l’actrice. Son futur acolyte, halfelin, ne me plaît pas des masses non plus. J’en ai marre de voir de beaux blonds naïf et sans cervelle (ou presque) dans ce genre de rôle. Je préfère largement le Commandant de la garde ^^ Côté histoire, celle-ci commence bien, si ce n’est la romance entre la princesse et le jeune guerrier au début qui m’a vite gonflée. Heureusement que ça n’a pas duré. Niveau décors, j’ai bien aimé ceux-ci. Ils font rêver et voyager, je ne leur en demande pas plus pour le moment. Par contre, gros point noir : les méchants, vus, revus et re-revus, alors que c’est pour moi un élément clé de ce genre d’histoire. S’ils ne fonctionnent pas, ça fait foirer la série à coup sûr et là, je ne les sens pas super bien partis. En plus, la métamorphe fait diablement penser à Mystique de X-Men, ils l’ont fortement copiée, c’est moche. Bref, une petite série sympa mais pas l’adaptation du siècle pour le moment.

Episode 3 : Cela reste assez sympa à suivre même si je trouve que l’histoire avance très très vite. Du coup, j’ai du mal à comprendre l’attachement qui se crée déjà entre la princesse et le dernier descendant de Shannara, Will le halfelin. Par contre, je suis ravie de les retrouver au « palais » avec le roi et le commandant. Et j’attends de voir la riposte qu’ils préparent maintenant que Will a réussi à se servir des pierres et à détruire une créature, ainsi que de voir où le « voyage » de la princesse va la mener.

Episode 4 : Le rythme ralentit maintenant, mais je ne sais si c’est forcément pour le mieux vu que du coup le côté soap et romance adolescente prend le dessus… Le voyage de la princesse se termine bien vite au début de l’épisode, pour un résultat encore peu visible. Le nouveau personnage introduit dans l’épisode précédent pour les aider, Bandon, joue bien son rôle avec ses visions, j’aime. De même, j’ai trouvé très sympa le passage où la voleuse cherche à s’échapper et où il y a des échanges avec la changelin (aka Mystique ><). La suite plus classique m’a moins plu.

Bonus : un joli générique dans les tonalités du rouge sang avec une chanson bien rythmée et envoûtante.

Episode de reprise très rythmé qui nous immerge à nouveau complètement dans les mystères de la série. On retrouve les Dread Doctors et les chimères (le pack de Théo), Lydia et Parrish, Scott et Stiles. Toutes les intrigues commencées dans la première partie de la saison sont reprises et poursuivies ici. C’est comme s’il n’y avait pas eu d’interruption, j’aime. En plus, ça raccroche avec le début de la saison avec Lydia à l’asile. L’épisode passe à 100 à l’heure. J’ai toujours autant de mal avec Scott cette saison (c’est pire que les autres fois…) alors que le reste me plaît bien. La fin de l’épisode, elle, donne très très envie de voir le suivant entre Théo, Lydia et Parrish, le père de Styles et le symbole du pack de Scott.

Une reprise dans la lignée des derniers épisodes. On replace et poursuit l’intrigue autour de cet hypothétique futur apocalyptique et des jumeaux censés sauver le monde. Les acteurs jouent toujours aussi mal. Les scènes s’enchaînent toujours aussi mal aussi. Mais l’histoire me plaît et j’ai envie d’en voir le bout, mais il ne faudrait pas non plus que cela dure trop longtemps.

Voici arrivée la fin de ce premier récapitulatif de mes visionnages. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Publicités

7 réflexions sur “Visionnages de la semaine – 1

    • C’est vrai que certaines parties restent encore bien floues mais au moins on commence à voir le rapprochement entre la timeline du tout début avec Lisa à l’asile, et celle du présent. J’espère aussi que Scott va réunir sa meute et que ça va le sortir de cette apathie dans laquelle il est depuis le début de la saison…

      J'aime

    • Heroes est quand même une déception dans l’ensemble, pas du tout au niveau du début de la série mère, notamment à cause de acteurs qui jouent mal et de l’intrigue mal ficelée.
      The Game est une bonne découverte par contre. Ça commence lentement et ça monte en puissance peu à peu avec de vraies surprises.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s