Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Heartbeats de Risa Konno

3250955746_1_3_Qbmv1ZgA

Titre : Heartbeats

Auteur : Risa Konno

Editeur vf : Panini

Année de parution vf : 2016

Nb de tomes vf : 5 (série terminée)

Résumé du tome 1 : En tant que déléguée de classe, Tsukasa Shinohara doit s’occuper d’un nouvel élève, Ayato Arima . Les deux jeunes gens deviennent vite amis et Tsukasa tombe amoureuse. Quand elle se décide enfin à lui déclarer sa flamme, Ayato la rejette. Mais la jeune fille n’a pas dit son dernier mot…

Mes avis :

Tome 1

Sous des dehors très classique, cette série fait extrêmement bien son job. Risa Konno a su trouver un angle vraiment intéressant pour raconter son histoire et a créé des personnages à la personnalité vraiment attachante. De plus, elle a un coup de crayon très doux et joli, elle fait une bonne utilisation des trames propres aux shojo et les scènes romantiques sont toujours joliment dessiner pour faire battre notre petit coeur.

L’histoire de Tsukasa démarre classiquement par un coup de coeur de celle-ci pour son meilleur ami au collège, Arima, qui est un garçon un peu égocentrique mais terriblement attachant. De son côté, il a une relation assez ambigüe avec Tsukasa qu’il traite tour à tour comme sa meilleure amie puis comme une fille qu’il pourrait aimer. Il la protège régulièrement et la comprend très bien. En lui avouant ses sentiments, elle pense que tout va bien se passer mais manque de chance Arima ne la considère que comme une amie. Elle décide quand même de persévérer et de tout faire pour le conquérir. C’est cet acte d’une grande franchise à l’origine de l’histoire qui m’a de suite séduite. Pour une fois, on part d’un amour non réciproque mais connu et su par les deux protagonistes. Voir Tsukasa poursuivre Arima avec tant de courage est vraiment touchant. C’est même amusant de la voir en faire autant sous le regard attendri de celui-ci. On se doute rapidement que lui aussi a des sentiments pour elle mais qu’il n’en est pas encore conscient. C’est alors amusant de le voir lui aussi lui courir après sans s’en rendre compte. Très rapidement l’introduction de rivaux permet de pimenter l’histoire pour qu’elle ne reste pas trop sur ce statu quo. Donc de chapitre en chapitre, on ne s’ennuie pas. Les petits moments où les deux héros se retrouvent et parlent à coeur ouvert sont foison. Ils nous permettent à nous lecteurs de voir dans quelle direction ils avancent parce qu’il faut quand même reconnaître que chacun d’eux est assez obtus. Mais j’aime beaucoup cette relation d’amitié et de confiance qu’ils ont dès le départ et qui va peu à peu s’approfondir. Ils ont une bonne alchimie et aucun d’eux n’est vraiment passif. L’auteur en fait d’ailleurs une bonne présentation dans les pages de ce premier tome.

Une série classique, mais bien dessinée, bien menée, avec des personnages qui s’accordent bien et avec un point de vue différent. Il n’en faut pas plus pour me convaincre.

Tome 2

Avec ce nouveau tome, j’aime toujours autant la série. Je crois que cela tient surtout aux personnages principaux qui sont complètement sans malice. Arima et Tsukasa sont tout deux francs et sincères même s’ils ont du mal à exprimer leurs sentiments. L’évolution de leur histoire est classique pour un shojo et plein de petits moments propices à faire palpiter notre coeur. C’est mignon et sans prise de tête. Même les « méchants » de l’histoire ne le sont pas véritablement, à l’image de Mayu qui a juste du mal à abandonner le garçon qu’elle aime depuis si longtemps, ou Hasebe qui se sent désarmé face à Tsukasa. Bref, c’est mignon tout plein et j’ai aimé dans ce tome voir Arima changer peu à peu et devenir attentionné vis-à-vis de Tsukasa. J’ai aussi aimé voir Tsukasa ne pas baisser les bras et affronter les difficultés qu’elle rencontre : une rivale, demander pardon, parler à nouveau à quelqu’un qu’elle a longtemps éviter. Mais j’ai été très très frustrée que l’histoire principale s’interrompe en plein milieu du tome !

Heureusement la première petite histoire qui raconte les événements du point de vue d’Arima est très intéressante, je me disais justement que ce serait intéressant de l’avoir ^^ J’ai adoré le voir la taquiner, la titiller sans qu’il comprenne bien tout à fait pourquoi il fait ça et se sent tant attiré par elle, c’est trognon.

La dernière histoire, qui est totalement indépendante, est très belle aussi. Elle parle de voyage dans le temps comme sa série en cours : Ashita no 3600 biyou. Les personnages ressemblent beaucoup à ceux de ses autres séries avec la fille naïve, discrète, craquant pour un type populaire mais restant fidèle à elle-même, et le garçon populaire mais pas imbus de lui-même qui au contraire est franc, ouvert et qui du coup attire tout le monde. Mais ce qui est intéressant, c’est de découvrir le passé de l’héroïne, la raison pour laquelle elle s’en veut tant, qui va devenir celle pour laquelle elle va voyager dans le temps. Ce voyage est touchant aussi parce qu’il leur permet de se rencontrer, d’apprendre à se connaître et qu’il est un peu à l’origine de tout au final. La fin boucle bien la boucle. C’est une petite histoire bien maîtrisée.

Tome 3

Je suis toujours fan de cette petite romance lycéenne mais j’ai quand même été franchement agacée par le comportement de Tsukasa dans ce tome. Autant, je l’ai trouvée mignonne au début quand elle semble percevoir les changements qui se sont opérés chez Arima et qu’elle persévère pour atteindre son but, ou quand elle prend soin d’Hasebe alors que celui-ci est toujours le premier à l’asticoter. Autant, j’ai été très très agacée par sa réaction suite au « baiser » d’Hasebe. Elle en fait vraiment des tonnes, c’est ridicule ! En plus, Arima avait enfin pris son courage à deux mains pour se déclarer, quel dommage ! Celui-ci est vraiment un garçon en or. Non seulement, il est beau, sportif, intelligent mais aussi honnête et sincère. J’aime quand après s’être rendu compte de ses sentiments, il prend en compte ce qu’il a fait à Tsukasa pour l’approcher et la séduire en douceur. J’aime sa déclaration simple mais directe. J’aime comme il prend soin d’elle et comme il décide de la draguer tout en douceur. Ce garçon est une perle ! Par contre, pitié débarrasser nous vite d’Hasebe, ce Don Juan de pacotille m’agace. Sa révélation quant à ses sentiments vis-à-vis de Tsukasa fait tellement cheap. En tant que bon copain, il est bien sympa, en tant qu’amoureux potentiel, il ne vaut rien. C’est un personnage trop superficiel. Allez, vite vite le prochain tome !

Tome 4

La série continue dans le classicisme et la mignonnitude. Tsukasa, elle, reste super agaçante dans ce tome encore une fois, tandis qu’Arisma est bien patient. Ça m’agace un peu de la voir le faire attendre pour une raison aussi ridicule et en même temps j’ai trouvé que l’auteur avait été assez subtile dans le traitement des sentiments d’Hasebe et sa relation avec Tsukasa. Sa façon de « tourner la page » m’a bien fait sourire et je l’ai trouvé assez charmant, je dois dire. C’est d’ailleurs le point fort de la série, les personnages masculins. Les filles sont plus cruches, elles, malheureusement, ce qui se révèle également le cas dans l’histoire annexe qu’il y a à la fin du tome et qui manga pas mal de pages. Le prochain tome sera le dernier et j’en suis ravie parce que le nouveau problème introduit est vraiment bateau et que maintenant qu’ils se sont trouvés, je ne vois pas l’intérêt de faire traîner ^^

Tome 5

Même si j’ai une affection toute particulière pour les premiers tomes de la série, je dois avouer qu’il était tant que ça se termine tellement ça devenait cul cul. Je n’ai pas accroché à ce tome si ce n’est le plaisir de retrouver Tsukasa et Arima dans des situations ultra mignonnes parfois. Mais la plupart du temps, c’était plutôt prise de tête pour pas grand-chose. Ils se font tous les deux tourner en bourrique parce qu’ils ne sont pas honnêtes et franchement ça a rendu ce dernier tome super lourd à lire et encore plus agaçant que les précédents. Je n’ai vraiment pas aimé la façon dont l’auteur traite sans la moindre subtilité des problèmes de communication dans un couple. Je n’ai pas aimé voir si peu Hasebe également parce que finalement je l’aimais bien. Et surtout je n’ai pas aimé la fin trop précipité. Risa Konno parle de chapitres spin-off publiés dans un autre tome, peut-être qu’ils permettraient de mieux conclure la série mais je doute que Panini le publie…

Ma note : 14 / 20

48aced8de9e1f59c9ff0ed44f6c15b4a

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s