Livres - Romance / Romance historique

L’agence de Mme Evensong de Maggie Robinson

couv53534055  couv55283522 

Titre : L’agence de Mme Evensong

Auteur : Maggie Robinson

Editeur vf  : J’ai lu (Aventures & Passions)

Années de parution : 2015-2016

Nombre de tomes : 4 (série terminée)

Résumé du tome 3 :  » Je sais que vous aimez votre travail à l’agence Evensong, Eliza. Mais mon beau-frère a besoin d’une gouvernante et je n’ai que vous sous la main. »

Comment refuser ce service à lady Raeburn ? Eliza se laisse convaincre et s’en va sonner chez Nicholas Raeburn, jeune peintre excentrique récemment débarqué à Londres avec sa fille. Elle découvre une étrange maison, où déambulent en plein jour des modèles nus. Quel endroit épouvantable pour une fillette de cinq ans ! Nicholas, fidèle à sa déplorable réputation, n’a que faire de ses sermons. Et la suite des événements tourne au cauchemar : tentative de meurtre, scandales, complots… Eliza serait-elle tombée dans l’antre du diable ? Il faut dire que Nicholas a un charme aussi sulfureux qu’irrésistible…

Mes avis :

Tome 3 : Les couleurs d’Eliza

Voici une saga que j’ai entreprise de commencer par le tome 3. Je n’avais pas été séduite par les résumés des tomes précédents mais ici je l’ai de suite été. J’ai d’abord été amusée de débarquer dans cet univers des agences intérims avant l’heure qu’était alors un peu ces agences de placement, mais ici, celle de Mme Evensong va encore plus loin et promet de réaliser nos rêves les plus fous.

Or, Nicholas à qui on offre une gouvernante pour sa fille naturelle, n’en avait jamais rêvé, lui. Il ne s’attendait pas du tout qu’un petit bout de femme comme Eliza chamboule à ce point sa vie. En effet, celle-ci débarque dans la maison d’un artiste on ne peut plus excentrique ou des calamités n’arrêtent pas de lui tomber dessus. Alors entre passage à tabac pour aider une modèle, maladie intestinale dans toute la maison, maison qui se retrouve entourée de journalistes sans scrupule, gouvernantes inrecrutables et ancien ami qui veut les faire chanter, Eliza et Nicholas ont quand même réussi à se rapprocher et appris à faire connaissance. Au début, aucun n’était attiré par l’autre qui est tout le contraire de ce qu’il/elle aime, et pourtant. Nicholas se révèle bien plus que l’étiquette d’artiste excentrique qu’il porte. Eliza est bien moins froide et coincée qu’elle croyait l’être. Et même si honnêtement, j’avais du mal à les voir ensemble, j’avais du mal à croire parfois que leurs sentiments étaient autre chose que du désir, j’ai beaucoup aimé cette romance. Les piques qu’ils se lancent au début, ainsi que les situations rocambolesques dans lesquelles ils tombent sont très drôles. L’action est sans cesse présente. L’entourage de chacun d’eux joue un rôle important, aussi bien la famille que les amis. Je regrette juste de ne pas avoir assez vu Sunny/Domenica qui avait pourtant du potentiel pour agiter tout ce petit monde ^^ Je me lance donc dans l’aventure de cette série et je compte bien lire les épisodes qu’il me manque.

Ma note : 16 / 20

Tome 2 : Accordez-moi une nuit

Comme annoncé, me voilà à lire le tome 2 après le 3 et j’en suis ravie. Je me suis beaucoup amusée lors de cette lecture ce que je n’aurais pas cru en lisant le résumé la première fois. L’histoire tourne autour du frère aîné de Nick : Alec, et de la patronne d’Eliza : Mary. Celle-ci a pris la place de sa tante à la tête de leur agence de placement où Alec va venir demander de l’aide pour piéger l’homme responsable de la mort de sa femme. Débute ainsi une aventure rocambolesque pour piéger le dit docteur.

J’ai beaucoup aimé tout le début de l’histoire et la première partie pendant laquelle Alec et Mary s’allie pour piéger le docteur  Bauer dans sa station thermale. Le décor est haut en couleur, il rappelle des établissements hôtelier que nous connaissons encore de nos jours et il a vraiment de quoi faire rêver. De plus, il est vraiment amusant de voir les multiples rôles que Mary joue à la fois pour piéger Bauer, mais aussi pour masquer ses identités à Alec. Il se développe un vrai jeu du chat et de la souris entre eux, Alec n’arrivant pas à rester loin d’elle comme il le devrait. Il arrive donc toujours à point nommé et dans des situations vraiment gênantes comme lors de la séance de massage (moment le plus drôle de l’histoire sûrement ><). Autour d’eux, nous avons la Grand-mère de Mary qui gagnerait aussi à être connue, j’en suis sûre, et surtout le charmant Oliver, un véritable ami. J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de tout ce petit monde et le plan qu’ils mettaient en place. Quand celui-ci s’est concrétisé, par contre, j’ai vraiment eu peur pour Mary.

Dans la seconde partie par contre, le souffle retombe. Tout va un peu trop vite. L’attirance de Mary et Alec se concrétise trop vite et cela manque de romantisme. Je n’aime pas trop quand les héros couchent ensemble sous le coup de la colère. J’aurais aimé que l’auteur accorde plus de temps aux personnages pour se connaître. Là, quand Mary démolit les défense d’Alec, ça fait vraiment superficiel. On a l’impression qu’on final ce n’était pas grand-chose à faire, dommage. Par contre, une fois de plus le décor m’a plu entre la campagne écossaise, le château en travaux et la petite maison du gardien.

Je regrette maintenant qu’il n’y ait pas un quatrième livre qui serait consacré au dernier des frères Raeburn puisqu’on a à peine le temps de l’apercevoir ici et qu’on ne le voit pas du tout dans le tome 3.

Ma note : 16 / 20

Tome 4 : Sous le charme d’Harriet

Ce 4e et dernier tome est vraiment placé sous le signe de l’humour et de l’amour. Nous suivons les aventures d’Harriet, secrétaire dans l’agence de Mme Evensong, qui va se faire embaucher pour aider à canaliser les idées du turbulent sir Thomas, mécène dispendieux à ses heures perdues. Leur rencontre est un coup de foudre pour lui, qui perd tous ses moyens devant elle. Il va dès lors sans le vouloir se faire mener par le bout du nez pour notre plus grand plaisir.

J’avais rarement rencontré un héros aussi sympathique de Thomas. Sous ses airs de Dom Juan, c’est un homme encore très naïf et qui dégage donc une vraie fraicheur dans ce type de titre. Il se laisse vite emporter par ses idées et ses sentiments. L’aide d’Harriet lui est donc indispensable pour mener ses projets à bien. Celle-ci est une organisatrice terriblement efficace. Elle a la tête sur les épaules, forcément avec la famille qui est la sienne, ça n’a rien de surprenant. Elle doit aider son père, veuf, à élever ses deux jeunes frères jumeaux. Mais une mystérieuse faiblesse l’empêche de s’adonner pleinement à sa passion : son travail.

Entre Harriet et Thomas, une vraie entente et complicité va rapidement se nouer, teintée d’une bonne dose d’humour, Thomas (dont le surnom est Calamity) enchainant les bourdes et autres maladresses en sa présence. J’ai beaucoup ri tout au long de leur romance. J’ai beaucoup aimé leur rencontre, les premiers temps où ils travaillent ensemble et même le moment où Thomas avoue son délicat secret à Harriet, puis la relation qu’ils nouent ensuite. Ce sont deux personnes encore très fraiches et naïves, pleine de bons sentiments et de douceur. Leur histoire est intéressante parce qu’elle mêle plusieurs thèmes comme la différence de statut social, le travail des femmes et leur place dans la société du début du XXe, le monde de l’art et du mécénat…

Je me suis régalée de bout en bout aussi bien grâce au contexte de la fondation de Thomas, que grâce à l’humour et au piquant de leur histoire. Ce tome est drôle, frais et pétillant. Il conclut à merveille la série même si je suis triste que l’auteur abandonne déjà cet univers.

Ma note : 16 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s