La chronique des Bridgerton de Julia Quinn

couv11567497 couv34126954

Titre : La chronique des Bridgerton

Auteur : Julia Quinn

Editeur vf : J’ai lu (Aventures et passions)

Année de sortie vf : 2009-2011

Nb de tomes : 9 (série  terminée)

Résumé du tome 1 : À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du jeune duc…

Mes avis :

Tome 1 : Daphné et le Duc

Je profite de la réédition de la série pour la relire. Elle m’avait laissé un très bon souvenir et cela n’a pas changé.

Les Bridgerton, c’est avant tout une saga familiale avec une fratrie comme l’on en fait plus. On va donc suivre le temps de huit tomes les aventures de chacun des enfants de Violet, qui a eu l’idée de les prénommer dans selon l’ordre de leur arrivée. Daphné donc on va suivre l’histoire dans le 1e tome est donc la 4e enfant de la fratrie mais la 1e fille. Avec son frère aîné, Anthony, ce sont les premiers à subir la pression maternelle pour se marier ^^ Mais Daphné qui a toujours vécu dans une famille pleine d’amour ne veut pas se contenter d’un banal mariage, elle veut aimer son mari et surtout fonder une famille nombreuse, elle aussi, et avec les frères dont elle est affublée, il n’est pas simple de trouver des prétendants. En effet, les frères Bridgerton, en plus de se ressembler énormément, sont tous très athlétiques et impressionnants, et adorent leur petite soeur ! Celle-ci est un vrai bout-en-train et passe plus pour un bon camarade que pour une fille désirable auprès des messieurs. Mais un jour, l’un des meilleurs amis d’Anthony va revenir de ses voyages pour reprendre sa place et il va trouver Daphné à son goût. Simon, qui ignore qui elle est, est de suite séduit par la lumière que dégage Daphné. Ils s’entendent très vite comme larron en foire et décident de se jouer de tous en faisant semblant de s’intéresser l’un à l’autre. Mais ils vont se retrouver pris à leur propre piège et Simon, surtout, est moins simple qu’il le laisse paraitre. Daphné va avoir fort à faire pour obtenir ce qu’elle désire le plus : un mariage d’amour et des enfants.

Daphné porte vraiment toute l’histoire. Elle est fraiche, gaie, amusante, lumineuse. Simon, lui, est plus sombre, renfermé, peu loquace. Il n’a pas eu une enfance heureuse, loin de là, et cela a laissé des séquelles. Il doit apprendre à s’ouvrir, faire confiance, et laisser le passé derrière lui. La première partie où ils s’apprivoisent est parfaite ! Drôle, piquante, enjouée, j’ai adoré. La seconde partie où ils vont devoir relever leurs manches et affronter leurs problèmes est moins bonne, moins lumineuse avec des petites choses qui m’ont agacée comme l’entêtement de Simon, la « trahison » de Daphné. Heureusement, la famille de celle-ci vient se mêler de tout ça et secouer le cocotier pour les remettre dans le droit chemin. Ainsi la fin renoue avec le début et j’ai beaucoup ri de l’intervention des frères et surtout de Violet.

Pour un premier tome, c’est une très bonne introduction pour cette jolie saga.
(Bonus : les scènes hilarantes de la visite à Greenwith et la discussion avec Violet la veille des noces ^^)

Ma note : 16 / 20

Tome 2 : Anthony

Encore mieux que Daphné et le Duc, voici l’histoire d’Anthony et de Kate ! On reprend l’histoire quelques mois après le mariage de Daphné, Anthony a décidé à son tour de convoler en justes noces. Et quand Anthony prend une décision, il s’y attelle vite fait, bien fait. Il faut dire que plane sur lui la « malédiction » des Bridgerton. Il pense que comme son père et son oncle, il va mourir jeune et il veut donc vite fonder une famille. Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu. La demoiselle sur qui il va jeter son dévolu, Edwina, a décidé de suivre d’abord les conseils de sa soeur aînée, Kate, avant de choisir un époux. Et Kate déteste Anthony qu’elle considère comme un vrai libertin qui va briser le coeur de sa petite soeur. Anthony va donc devoir séduire la soeur pour pouvoir épouser Edwina, mais alors qu’il devrait se comporter en vrai gentleman avec elle, il ne peut s’empêcher de faire ressortir ses plus mauvais côtés dès qu’il est près de Kate. Nous allons donc assister pour notre plus grand plaisir à un vrai duel entre les deux, aucun ne voulant céder à l’autre et chacun faisant preuve d’un grand esprit de répartie. Je me suis beaucoup amusée à suivre les joutes verbales ainsi que leurs aventures toutes plus drôles les unes que les autres (Ah, la balade avec Newton et l’épisode de l’abeille !).

Kate est un personnage féminin comme je les aime, qui a le coeur sur la main, une grande sincérité et honnêteté et beaucoup d’intelligence. Il ne se laisse pas impressionner par Anthony, elle lui répond du tac au tac. Elle s’entend aussi à merveille avec Colin, le trublion des Bridgerton. Mais elle cache un grand manque de confiance en elle à force d’être comparée à sa soeur que pourtant jamais elle ne jalousera. Avec Anthony, ils forment un duo détonnant. Celui-ci se montre très pompeux et arrogant avec elle au début, mais lui aussi se cache derrière ce masque. C’est un homme qui idolâtrait le père qu’il a perdu et qui maintenant veut vraiment prendre soin de sa famille. Cependant comme il a peur de mourir jeune, il ne veut pas tomber amoureux, ni avoir quelqu’un qui est amoureux de lui parce qu’il sait le mal que sa perte fera subir. J’aime beaucoup l’évolution de son personnage au fil de l’histoire, ses questionnements, ses peurs et les décisions qu’il prend. Il ne m’a pas agacée comme Simon a pu le faire dans le tome 1 avec Daphné. Il ne s’est jamais montré vraiment cruel avec Kate, au contraire, alors que pourtant elle le faisait vraiment enrager au début.

L’histoire avance sans temps mort. J’ai autant aimé la première partie où ils se découvrent que la seconde où ils doivent vaincre leurs peurs. J’ai encore passé un très bon moment et j’ai beaucoup ri de tous les malheurs qui leur sont tombés dessus ^^
Bonus : l’épisode de la fontaine (décidément, l’auteur aime l’eau xD), celui dans le bureau d’Anthony, la partie de Pall Mall, la piqûre de l’abeille…

Ma note : 17 / 20

Tome 3 : Benedict

Je suis moins fan de ce tome-ci. Le personnage de Benedict n’a été qu’à peine effleuré dans les histoires précédentes. Il représente juste le 2e frère Bridgerton, on n’en sait pas vraiment beaucoup plus sur lui, du coup je n’étais pas impatiente de découvrir son histoire. Et l’influence de Cendrillon sur celle-ci m’a à la fois amusée et agacée.

Tout commence lorsque Sophie, jeune bâtarde élevée par son père comme sa pupille, rencontre sa nouvelle belle-mère. Très vite, ses espoirs de jouer et s’entendre avec cette dernière et ses filles sont déçus. Et lorsque son père meurt, sa méchante belle-mère la prend sous son aile comme servante, sans rien lui dire de l’héritage que lui a laissé son père. Sophie va donc devoir subir les demandes toutes plus exigeantes de sa belle-mère et ses filles… Quand je vous disais que ça ressemblait à Cendrillon ^^ Mais un beau jour, les autres domestiques l’aident à s’habiller pour se rendre au bal donné par les Bridgerton. Elle y fait la rencontre de Benedict, c’est un vrai coup de foudre. Mais elle doit vite rentrer à minuit et elle s’enfuit, le laissant en plan, esseulé. Celui-ci ayant enfin trouvé une femme qui lui plaît et ne le considère pas juste comme le n°2 fait tout pour la retrouver en vain. Les années passent et par le plus grand des hasards, ils retombent l’un sur l’autre mais celui-ci ne la reconnait pas du tout. Il lui vient tout de même en aide et décide de la prendre sous son aile jusqu’à ce qu’il lui trouve un poste comme domestique chez sa mère. Cependant, une chose en entraînant une autre, il se rend très vite compte qu’il est fortement attiré par elle et il va tout faire pour la séduire malgré les réticences de celle-ci.

Comme vous pouvez vous rendre compte, l’histoire est très téléphonée, sans la moindre surprise. Cependant, on en vient quand même à s’attacher à Benedict et Sophie. Celui-ci en a marre qu’on ne voit en lui qu’un Bridgerton, il voudrait être reconnu pour lui, ce qu’il trouve avec Sophie. Mais au début il est tiraillé par son désir pour elle qui s’entrechoque avec celui qu’il avait ressenti pour la belle inconnue. Sophie, elle, le considère un peu comme son prince charmant. Du coup, elle ne veut pas que sa réputation ternisse la sienne. Ils vont donc longuement se tourner autour, ce qui m’a un lassée. J’ai aussi été déçue que la fibre artistique de Benedict qu’on découvre ne soit pas plus exploitée et mise en lumière. Par contre, j’ai beaucoup aimé les réactions de la famille que Benedict qui l’ont soutenu malgré la différence de classe sociale.

Bref, c’est une jolie histoire mais dont les personnages ne sont pas assez fouillés et qui tient plus de l’exercice de style qu’autre chose. Je n’ai pas beaucoup retrouvé l’humour des premiers tomes, dommage.

Ma note : 14 / 20

Tome 4 : Colin

Voici venu le temps de l’histoire qui m’avait le plus marquée. Colin est définitivement mon chouchou dans la fratrie Bridgerton. Depuis le premier tome, j’ai le sourire à chacune de ses interventions et ça ne s’est pas démenti ici.

Avec ce quatrième tome, Julia Quinn a su toucher mon coeur, car son histoire est celle de Colin, le joyeux foufou des Bridgerton que tout le monde aime grâce à sa bouille de canaille, et de Pénélope, une femme intelligente mais timide et laissée pour compte. Depuis des années, celle-ci cache ses sentiments pour Colin pensant que de toute façon il n’y a aucun espoir pour eux. Mais en vieillissant, elle en a marre de passer pour une cruche et une moche, ce qu’elle n’est pas. Elle décide de prendre la parole, de s’affirmer et de suite cela la rend plus séduisante, ce que Colin va s’empresser de remarquer à son grand étonnement. Leur histoire, c’est un peu celle d’une révélation. La révélation que l’être aimé n’est pas parfait pour l’un, la révélation que la beauté se sache parfois tout près de nous pour l’autre. Et c’est pour cela que j’ai adoré leur histoire alors qu’elle aussi est beaucoup moins drôle que les premières. Colin et Pénélope se connaissent depuis des années, mais ils avaient tous deux une fausse image de l’autre et en étant enfin eux-mêmes, ils se révèlent. Sans trop comprendre pourquoi au début, Colin va être agacé, titillé par Pénélope et toutes les imprudences qu’elle commet selon lui. Il va ainsi se rapprocher d’elle pour jouer les anges gardiens et une chose en amenant une autre, il va réaliser que ses sentiments sont bien plus profonds que ça. Pénélope, elle, va être agacée par ce carcan qu’il va essayer de lui imposer et elle va se rebiffer. Elle va ainsi montrer son caractère fort, passionnée et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Lui, il va montrer qu’il peut se révéler jaloux, possessif et d’assez méchante humeur, ce qui m’a fait beaucoup rire car il avait toujours été présenté comme un bout-en-train. Je me suis donc beaucoup amusée de leurs prises de bec dans lesquelles on sentait une vraie tension sexuelle. Je suis fan. Et puis, Colin est un peu l’amoureux rêvé de toutes les filles, pour moi parce que mon dieu que ses déclarations d’amour sont belles !

Donc, malgré un humour et une légèreté  moins présents que dans les deux premiers tomes, je me suis régalée parce que le couple et leur histoire sont magnifiques.

Ma note : 17 / 20

Tome 5 : Éloïse

A venir…

Tome 9 : L’épilogue des Années plus tard (Cliquez pour lire mon avis)

couv40391262

Publicités

2 réflexions sur “La chronique des Bridgerton de Julia Quinn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s