Livres - Romance

La perle rare de Laura Lee Guhrke

couv37689945

Titre : La perle rare

Auteur : Laura Lee Guhrke

Editeur vf : Harlequin (Victoria)

Année de parution vf : 2016

Résumé : Comment marier un marquis orgueilleux, libertin et sans fortune ?
Dans les salons de la bonne société londonienne, un faux pas ne pardonne pas. C’est pourquoi lady Belinda aide les jeunes Américaines en quête d’époux à éviter les erreurs de débutantes, et à reconnaître la perle rare : un lord fiable, sérieux, dont le titre leur assurera un avenir glorieux. L’exact opposé de ce lord Trubridge, qui vient lui demander sans détour un riche parti pour renflouer ses caisses. C’est bien mal la connaître, car Belinda n’a aucune intention de sacrifier ses principes à un tel cynique.
De sa plume piquante, Laura Lee Guhrke explore avec humour les rouages du mariage dans l’aristocratie de la Régence.

Mon avis :

Pour lancer sa nouvelle collection, Harlequin s’est payée des auteurs qui ont fait les beaux jours de leurs rivaux chez J’ai lu. Laura Lee Guhrke est l’une d’elles et malheureusement même s’il y a beaucoup d’ingrédients pour faire une bonne histoire ici, il manque un petit je ne sais quoi pour en faire une grande histoire. L’aventure qu’elle nous livre ici reste trop sage et me laisse clairement sur ma faim.

J’ai d’abord été séduite par le résumé. Les premiers chapitres semblaient me donner raison. J’ai de suite aimé lord Trubridge. Par contre, j’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec Belinda et la romance qui s’est dessinée entre eux en plus d’arriver tardivement, ne m’a jamais convaincue. J’ai donc plus suivi l’histoire pour découvrir quels changements allaient s’opérer chez Nicholas que pour me sentir emporter par son histoire d’amour avec Belinda. La froideur et les hésitations de celle-ci m’ont beaucoup gênée et ont sans doute participé au manque d’alchimie que j’ai perçu entre eux. Par contre quand ils étaient rivaux et cherchaient à l’emporter l’un sur l’autre, là j’ai passé un très bon moment.

J’ai beaucoup aimé le passé et le caractère que Laura Lee Guhrke a donné à Nicholas. C’est un garçon charmant qui ne fait pas du tout son âge. Il a encore la naïveté de ses 20 ans et vu ce qu’il lui est arrivé à cet âge-là, c’est tout à fait compréhensible. J’ai aimé sa franchise, sa fraicheur, ses joutes avec Belinda, son charme, son humour, bref je suis tombée sous le charme. L’horrible passé qu’il partage avec son père a  forgé son caractère mais avec l’aide de Belinda, il va changer drastiquement et se reprendre. J’ai autant aimé l’ancien que le nouveau Nicholas, surtout que désormais il fait ses propres choix et ne se laisse plus influencer par son père. L’idée de la brasserie tombe un peu trop du ciel pour être crédible, mais elle est amusante et elle relance l’histoire sur la fin.

Du côté de Belinda, je l’aime bien en tant que marieuse. Elle est drôle et piquante quand elle veut mettre des bâtons dans les roues de Nicholas. Mais toutes ses réticences dues à son passé m’ont vite agacée ainsi que ses jugements hâtifs. Même si elle aussi change au fil des pages, ce n’est pas suffisant. J’ai vraiment du mal à la voir avec Nicholas. Leur relation ne me convainc pas.

J’ai donc passé un moment agréable à suivre Nicholas mais je n’ai pas réussi à rentrer dans la romance.

Ma note : 14 / 20

2 commentaires sur “La perle rare de Laura Lee Guhrke

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s