Livres - Album / Jeunesse / Young Adult·Livres - Fantasy

La Passe-miroir de Christelle Dabos

la_passe-miroir

Titre : La Passe-miroir

Auteur : Christelle Dabos

Éditeur (poche) : Gallimard (Pôle fiction)

Années de parution (poche) : Depuis 2016

Nombre de tomes : 2 (en poche) / 3 (en grand format)

Résumé du tome 1 : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mes avis :

Tome 1 : Les fiancés de l’Hiver

J’ai de suite été séduite par les couvertures de cette saga qui me rappellent l’univers de Miyazaki, alors ça faisait un moment que je voulais la lire. A la fin de cette lecture, j’ai été séduite par tout l’univers mis en place par Christelle Dabos.

En effet, la richesse de ce titre c’est avant tout l’univers et le système de magie mis en place par l’auteur. On sent qu’elle maîtrise le tout à la perfection et surtout c’est très inventif et original. J’ai beaucoup aimé le contexte post-apocalyptique mais fantastique qu’elle a créé, avec cette Terre qui a subi un cataclysme et a éclaté en plusieurs morceaux qui sont désormais dirigés par des sortes de Dieux. La mythologie autour d’eux, à peine esquissée pour le moment, promet d’être intéressante puisqu’autour d’eux gravitent différentes familles avec chacune des pouvoirs différents. Pour l’instant, on connait les animistes, les dragons, les mirages, les chroniqueurs… le tout juste autour de deux dieux, alors imaginez tout ce qu’il reste encore à découvrir.

L’histoire se concentre sur le personnage d’Ophélie, une jeune fille introvertie et en même temps très courageuse qui est passionnée par son métier et son talent de liseuse. Malheureusement, elle se voit fiancée contre son gré avec une sorte d’ours provenant d’une autre arche. Elle va devoir pendant tout le tome s’accoutumer à ce nouveau fait et à tout ce qu’il occasionne comme changements pour elle. On va la voir quitter sa famille, découvrir son promis, la famille de celui-ci ainsi que son arche qui ne fonctionne pas du tout comme la sienne. C’est vraiment passionnant à suivre parce que comme c’est une vraie porte-poisse, il lui arrive toujours plein de péripéties entre sa rencontre avec le Don Juan de l’arche de Thorn, l’inimitié de la demi-soeur et de la grand-mère de Thorn, les misères que lui fait subir la tante de celui-ci et le déguisement qu’elle doit revêtir. On ne s’ennuie pas une minutes à suivre ses aventures. Pourtant, le style est assez lent, voire mou parfois. Christelle Dabos prend son temps pour poser le contexte, décrire son monde et les aventures de ses personnages, alors forcément ça prend du temps, ça traine même parfois et c’est un peu long, mais ça n’en reste pas moins passionnant une fois qu’on s’est fait à ce rythme.

Côté personnage, j’ai bien aimé Ophélie dans laquelle je me suis parfois reconnue. J’ai aimé sa passion pour son talent de liseuse et la déontologie dont elle fait preuve. J’ai aimé le courage simple dont elle fait preuve peu à peu malgré la situation qui lui est très défavorable. Je pense que j’aurais aussi aimé Thorn si l’auteur nous l’avait fait découvrir autrement parce que là il reste quand même très ambigu et antipathique la plupart du temps, alors j’aimerais entendre sa voix la prochaine fois. J’ai aussi aimé sa tante, Bérénice qui est une vraie excentrique. J’ai parfois eu du mal à la suivre et pourtant elle peut se révéler très touchante et protectrice. Parmi les personnages secondaires, je suis très intriguée par le frivole Archibald, qui est sûrement plus profond qu’il ne le montre. Je le suis aussi par le petit Ange tueur qui menace tout le monde. J’ai aussi été agréablement surprise par Renard et Gaëlle, deux très bons amis d’Ophélie. Mais surtout j’espère en apprendre plus sur les deux Dieux qu’on a découvert jusqu’à présent et sur leurs frères et soeurs.

Pour finir, j’ai trouvé l’histoire prenante mais manquant de rythme. Je n’ai pas vu venir la fin, il n’y a pas eu d’accélération particulière, ni de véritables enjeux. Certes j’ai envie de découvrir la suite mais je n’ai pas non plus un besoin pressant de lire la suite parce que ça ne finit pas sur un cliffhanger plein de suspens ^^!

Ma note : 16 / 20

Tome 2 : Les disparus du Clairdelune

Comme dans son premier tome, Christelle Dabos développe un univers incroyable de richesse dans cette suite. Cependant, il a eu le malheur pour moi de passer après le dernier tome de Robin Hobb et la plume de l’autrice française ne tient pas la comparaison avec celle de sa collègue américaine. Du coup, j’ai eu beaucoup de mal à re-rentrer dans l’histoire surtout que le premier tome était sorti il y a près de 2 ans en poche et donc que mes souvenirs étaient assez lointains.

J’ai donc trouvé que la narration pêchait énormément dans ce deuxième tome. Le début est très lent vu qu’il faut reposer tout l’univers et représenter les différents personnages et leur situation, et ils sont nombreux. L’histoire ne démarre vraiment qu’à la moitié du tome. C’est long et c’est surtout fort dommage parce que celle-ci est vraiment intéressante.

J’ai beaucoup aimé la tournure encore plus complexe que l’intrigue prend ici. Il y a à la fois l’enquête sur les personnes qui disparaissent mystérieusement. Le chemin est intéressant mais l’arrivée est un peu précipitée et brutale. Et surtout, il y a toute l’histoire autour des Livres de Farouk et d’Artémis qui prend une ampleur folle et qui donne un rythme de dingue aux derniers chapitres. J’ai beaucoup aimé les révélations que ça apporte sur l’univers de la saga. Ça commence à lui donner une vraie épaisseur et une saveur très originale avec ses notes de mythologies européennes. L’histoire part donc dans une nouvelle direction très séduisante pour les prochains tomes.

Les personnages ne sont pas en reste. Sous des dehors un peu difficiles, j’ai fini par vraiment m’attacher à Thorn qui s’ouvre de plus en plus dans ce tome. On découvre ce qu’il cache derrière sa façade austère, les raisons qui l’ont poussé vers Ophélie et ses secrets sont lourds de sens. Ophélie reste fidèle à elle-même, c’est quelqu’un de très courageux et volontaire quand il le faut, mais elle ne m’a pas vraiment surprise ici, j’ai trouvé son développement un peu trop linéaire et j’ai souvent eu envie de la bousculer avec Thorn. J’ai par contre été très contente de retrouver une Berenilde plus fragile et donc plus protectrice qui gagne à être connue. De la même façon, c’était plaisant de retrouver Archibald mais j’aurais aimé le voir un peu plus. Non, le personnage qui bouge le plus dans ce deuxième tome en dehors de Thorn, c’est définitivement Farouk et malgré son côté très froid, j’ai beaucoup aimé suivre son parcours.

Vous l’aurez compris, si ma lecture des Disparus du Clairdelune a plutôt mal commencé, une fois l’intrigue lancée, je n’ai plus pu décrocher et la fin m’a bien tenue en haleine. De plus, cette fois, on a un vrai cliffhanger qui me fait me mordre les doigts de ne pas avoir la suite sous la main.

Ma note : 15 / 20

10 commentaires sur “La Passe-miroir de Christelle Dabos

  1. Tu m’as faussé sur le coup en mettant les images des 2 tomes ^^ »’
    Je suis très contente que tu as aimé ❤
    Oui, on en apprend plus et de quoi nous bluffer, à la fin du tome 2, on aimerait dévorer le tome 3 !

    Aimé par 1 personne

  2. On n’est pas d’accord sur tout (le style de l’auteure m’a vraiment séduite, par ex.), mais je suis contente que tu aies aimé ce second tome, dans l’ensemble. Pour ma part, il s’agit d’une série coup de coeur. J’aime tout : les personnages fouillés et attachants, l’univers unique, l’intrigue captivante, la plume incroyable de Christelle Dabos !
    J’attends le dernier tome avec impatience (c’est une torture 😮 !).

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense surtout que c’est son passage après Robin Hobb qui a une plume si belle, si simple, si pure, qui l’a desservie malheureusement. Heureusement comme tu le dis l’univers est vraiment unique et l’intrigue prenante. Vais-je tenir et ne pas acheter le 3 en grand format ? xD

      Aimé par 1 personne

      1. Ah, je ne sais pas, je ne lis pas en VO. Du coup, j’ai eu droit à la traduction ^^
        Ah, ça va être dur d’attendre, c’est sûr 😉 Le tome 3 est vraiment à part, c’est un dépaysement total. J’ai adoré :-p (comme les deux premiers ^^) !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s