Platinum end de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba

platinum-end2

Titre : Platinum End

Auteurs : Takeshi Obata et Tsugumi Ohba

Editeur : Kazé (shonen)

Année de parution vf : Depuis 2016

Nb de tomes vf : 5 (en cours)

Résumé du tome 1 : Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, est sauvé par un ange alors qu’il tente de se suicider. Mais cette rencontre fatidique pourrait bien le plonger dans un désespoir plus profond encore… Takeshi Obata et Tsugumi Ohba nous livrent un thriller sombre mettant en scène anges et humains autour d’un thème qui leur est cher : la frontière délicate entre le Bien et le Mal.

Platinum-End-2

Mes avis :

Tome 1

J’ai testé cette série un peu par hasard. Le thème ne m’intéressait pas mais j’ai été attirée par le nom des deux auteurs qui ont déjà signés le célèbre Death Note dont le début m’avait beaucoup plu. Pourtant depuis, je n’ai pas forcément aimé la tournure de leur collaboration, à l’image de Bakuman qui m’a beaucoup déçue. Ce n’était donc pas entièrement rassurée que je partais. Finalement, j’ai été agréablement surprise. J’ai vraiment aimé ma lecture et il me tarde de lire la suite.

Ohba et Obata nous propose un récit rythmé, maîtrisé, intrigant et percutant. Les dessins sont très beaux et se partagent entre froideur et énergie. L’ensemble est vraiment attirant. Côté histoire, finalement, j’ai aimé l’idée d’un ange qui sauve un adolescent voulant se suicider pour en faire un candidat dans la lutte pour remplacer le Dieu actuel. Ce n’est pas hyper original et ça reprend plein de poncifs du genre shonen mais c’est bien fait et bien amené. Le héros, Mirai, peut paraître mou et antipathique mais il ne fait que suivre son propre système de valeurs. Il est à l’opposé de Kira/Light dans Death Note quand il obtient ses pouvoirs. Son passé traumatisant et sa bonne nature en font quelqu’un de raisonnable qui se sert de ses pouvoirs avec parcimonie et réflexion. A côté les autres candidats choisis par les anges semblent moins scrupuleux à se servir de leurs nouveaux pouvoirs et il amusant de voir l’un d’eux non seulement virer psychopathe mais en plus se servir de l’image d’un super héros pour faire passer ses envies de vengeances. Pour le moment, on ne les voit que du point de vue de Mirai et de son ange mais j’ai espoir que cela devienne moins tranché par la suite et qu’on n’en reste pas juste aux gentils contre les méchants, parce que ce n’est pas encore du niveau de Death Note pour le moment.

Tome 2

Même si la série reste sympathique mon intérêt commence déjà un peu à retomber. Il faut dire que l’avancement de l’intrigue est on ne peut plus classique. Il n’y a aucune surprise aux conséquences de l’attaque de Mirai par Saki, ni au fait que le reste du tome se concentre sur la menace qu’est Metropoliman. Si les motivations des anges restent un mystère, elles continuent à me donner envie de lire la suite. De même que les plans tortueux de Metropoliman me donnent envie de voir comment les autres vont parvenir à renverser la vapeur. Toute la seconde partie du volume consacrée à la rencontre au stade était d’ailleurs assez sympa à suivre, avec une bonne dose de tension. L’issue était évidente mais ça a le mérite de divertir. Après, je n’aime pas trop quand Obata et Ohba reparte dans leur morale et philosophie à deux balles sur la vie, ça a tendance à vite m’agacer. Par contre, je suis curieuse de voir ce que va donner l’alliance que semble vouloir mettre en place Mirai et Saki avec leurs concurrents potentiels.

Tome 3

Meilleur que le précédent, on sent avec ce tome que l’intrigue se resserre et ne part plus dans tous les sens. C’est donc un bon divertissement même si ce n’est pas à la hauteur d’un Death Note, par exemple. En effet, l’histoire est bien plus classique et prévisible. Metropoliman est LE grand méchant qui fait tout pour débusquer ses rivaux, allant jusqu’à manipuler une tueuse en série. Par contre, face à lui, les « gentils » manquent cruellement de charisme, surtout Mirai qui avec son prêchi-prêcha m’agace beaucoup. Heureusement que Nanato est arrivé pour dynamiser son duo avec Saki qui était drôlement mou. Maintenant grâce à Nanato, on sent qu’ils ont un vrai but et une ébauche de plan. Cependant la confrontation avec Metropoliman à la fin risque de tout remettre en cause.

Tome 4

Cela reste correct mais je ressens de plus en plus le manque d’originalité de la série. Les dialogues entre les personnages sont ultra clichés et cul cul, plein de morale à deux sous. J’ai du mal. La première partie avec l’affrontement contre Metropoliman est tendu comme j’aime et ça fait plaisir de voir des héros malmenés. La suite permet de mieux comprendre Saki et il était temps tellement elle était apathique. Après c’est mignon mais vu et revu et pas subtile du tout. J’ai vraiment de plus en plus de mal avec cette série où je ne retrouve vraiment pas la noirceur et la complexité de Death Note. L’ensemble est trop léger, trop formaté et je me lasse.

Tome 5

Malgré tout plein d’action dans ce tome, on sent vraiment que les mangakas délayent l’histoire à fond. Le premier chapitre consacré à l’envie de Saki de s’impliquer vraiment dans la course était intéressant. On voit qu’elle a changé. Elle n’est plus apathique ce qui motive son ange à changer également et ça m’a plu. L’arrivée d’un nouveau candidat m’a plus laissé de marbre. J’ai de suite senti qu’il n’était là que pour rallonger l’histoire et préparer un nouvel affrontement avec Metropoliman. Ce nouveau personnage est complètement caricatural et pas du tout intéressant, mais il a au moins le mérite de créer un peu de tension avec l’enlèvement de la famille de Nanato. Cependant, j’ai encore du mal à vraiment voir où les auteurs veulent nous emmener. Quelque chose de plus direct et moins alambiqué aurait été mieux. Ce n’est vraiment pas la série du siècle.

Ma note : 13 / 20

Publicités

10 réflexions sur “Platinum end de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s