Alice in Murderland de Kaori Yuki

news_xTXIy7FSbPQv5aT

Titre : Alice in Murderland

Auteur : Kaori Yuki

Editeur vf : Pika (shojo)

Année de parution vf : Depuis 2016

Nb de tomes : 5 (en cours)

Résumé du tome 1 : La famille Kuonji possède l’un des plus puissants groupes industriels au monde. Lors de la traditionnelle tea party mensuelle, qui rassemble ses 9 enfants, la patronne du groupe, Olga, annonce solennellement qu’il est temps pour celui qui héritera du groupe de se distinguer de ses frères et sœurs : « À partir de maintenant, j’aimerais que vous vous entre-tuiez. » En plein chaos, alors qu’elle est en train de perdre la raison, la quatrième fille, Stella, se transforme en une magnifique jeune fille blonde vêtue d’une robe bleue et d’un tablier blanc… !

Mes avis :

Tome 1

Même si l’auteur s’en défend, ce titre sent furieusement l’oeuvre de commande à un moment où Alice est très populaire. J’ai eu beaucoup de mal avec la narration de ce titre. Certes on y retrouve beaucoup d’éléments qui caractérisent l’univers de Yuki Kaori et ça ne m’étonnerait pas qu’elle soit vraiment fan de l’univers d’Alice, mais ça sonne creux.

Ce titre est avant tout de l’esbroufe, de la poudre aux yeux. Les personnages y sont ultra poseurs encore plus que dans ses autres titres. L’histoire est glauque et sanglante à l’extrême. Le tout nous est balancé en moins de deux dès le début de ce premier tome. On se retrouve très vite propulsé dans l’univers de Stella/Alice sont tout bien comprendre. C’est après par petite touche qu’on découvre qui elle est, qui est sa famille, où elle vit, ce qui se passe, mais l’ensemble reste très superficiel et artificiel. Cependant, comme toujours j’aime le dynamisme et la beauté des dessins de Kaori Yuki. Le design et le look des personnages sont très beaux mais ce titre ne restera pas dans les annales même s’il se laisse lire et qu’il donne envie de connaitre la suite.

Tome 2

Cela reste en-dessous  de ce qu’est capable de produire Yuki Kaori mais j’ai largement préféré ce tome au précédent. Déjà, je l’ai trouvé bien plus clair et lisible. Ensuite, j’ai aimé la façon dont l’auteure a revisité le conte du Petit Chaperon Rouge avec Claire. J’ai été intriguée par les souvenirs qui sont revenus à Stella et par les rôles joués par Zeno et Tsukito. L’apparition des autres frères et soeurs de Stella permet également de relancer l’histoire dans une nouvelle direction. Le côté barré est toujours aussi présent et m’a plu ici. J’ai vraiment trouvé ce tome dynamique et sympa à lire.

Tome 3

Encore un bon divertissement, malgré une action omniprésente on se rend compte qu’il ne se passe pas grand-chose dans ce tome. L’histoire n’avance pas. Il n’y a pas de nouvel élément à part la découverte de la secte qui s’oppose aux Kuonji qui est brièvement présentée et le côté sombre de Tsukito qui apparaît dans les toutes dernières pages. Après j’ai aimé, pour une fois, l’ambiance « attaque de zombies dans un lieu clos » qu’il y a dans le tome. C’était sympa et palpitant. Kaori Yuki maîtrise son sujet même si elle est loin de ses meilleurs titres. L’ensemble est maîtrisé mais manque cruellement d’émotions.

Tome 4

J’ai une nouvelle beaucoup apprécié ce tome. L’auteur continue à avancer à une bonne vitesse et alterne les moments de tueries à tout va avec les interrogations sur le passé et les motivations des personnages. Dans ce nouveau tome, nous avons d’abord la conclusion de l’affrontement entre Maré et Stella, avec l’intervention surprise d’un Tsukito possédé par des âmes anciennes, puis surtout les interrogations de Stella sur son passé. Nous revenons sur sa première rencontre avec Zeno mais aussi sur celle avec Tsukito et celui-ci semble cacher bien des choses. C’est classique mais j’accroche bien et je suis curieuse de lire la suite.

Tome 5

J’ai encore passé un très bon moment avec ce tome clé dans l’évolution de l’intrigue. Pleins de petits éléments que je trouvais bizarres trouvent leur place et une explication ici. Le mystère qui entourait Zeno est levé et en même temps une nouvelle organisation se montre et se fait de plus en plus présente. J’ai été très surprise par les différentes révélations et encore plus par la dernière que je ne comprends pas encore très bien. J’attends des explications dans le prochain tome. Enfin, j’ai trouvé que tout cela éclipsait peut-être un peu trop Ibara, la dernière membre de la famille à montrer le bout de son nez, tout comme la tuerie qui a lieu entre les frères et soeurs qui est un peu au point mort en ce moment. Il reste encore plein de mystères à lever comme si Kaori Yuki complexifiait son univers au fur et à mesure pour nous tenir en haleine. Ça marche très bien avec moi.

Ma note : 14,5 / 20

Publicités

Une réflexion sur “Alice in Murderland de Kaori Yuki

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s