Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Prince & Hero de Daisy Yamada

news-prince-hero

Titre : Prince & Hero

Auteur : Daisy Yamada

Editeur vf : Delcourt – Tonkam

Année de parution vf : 2016

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Ayant tout juste quitté sa campagne natale, Hana arrive dans un lycée de Tokyo et découvre très vite le décalage qui existe entre elle et les autres élèves. Son isolement va pourtant être brisé par l’intérêt qu’elle suscite chez Prince, le garçon le plus prisé du lycée, qui est intrigué par sa différence. Tombée amoureuse du beau jeune homme, Hana pourra compter sur le soutien de Hiro, un autre lycéen ténébreux et peu bavard. Mais ce dernier n’est-il qu’un ami ?

Mes avis :

Tome 1

Voici le nouveau titre tout choupi de Delcourt – Tonkam que j’ai acheté en grande partie pour les dessins et la mise en page de l’auteur ainsi que parce que je savais que ce serait un titre court et que j’aimerais bien voir d’autres titres de celle-ci. La couverture est d’ailleurs très jolie avec ce château rose en fond et les motifs qui l’accompagne, ça nous plonge bien dans l’ambiance douce, drôle et un peu décalée du titre.

En effet, Hana est une héroïne ultra naïve qui vit un peu dans un monde imaginaire où tout le monde est gentil mais elle va vite tomber de haut en arrivant à Tokyo dans son nouveau lycée. Celui-ci est quand même loin de ceux qu’on peut trouver dans la réalité. Il tient plus du lycée d’Host Club ou d’Hana Yori Dango que du vrai lycée japonais. Cela donne de suite une ambiance un peu surréaliste au titre et ça aide à poser les héros dans les situations toutes plus abracadabrantesques dans lesquelles ils se retrouvent. Parce qu’entre le prince, Ôji, qui lui fait du rentre dedans et lui met ainsi toutes les filles à dos parce que c’est le beau gosse fils du principal, et le héros, Hiro, qui a tout du beau brun taciturne qui arrive à point nommer pour la sauver et l’écouter, les ficelles sont un peu grosses. Après si on passe outre, c’est un titre drôle et frais avec un graphisme superbe tout en rondeur et détails kawai. On voit d’avance ce qui va arriver niveau histoire avec ce triangle amoureux naissant mais ce n’est pas grave, je le sais et je m’en accommode attendant plutôt les petits moments choupinous qui vont leur arriver avec plaisir. Les personnalités des personnages sont aussi très classiques entre l’héroïne naïve qui arrive de sa campagne et tombe sous le charme du premier beau gosse qui passe et l’aide, beau gosse qui se révèle avoir une personnalité plus trouble que prévue mais c’est pas grave puisqu’elle trouve du réconfort entre les bras du sportif taciturne du lycée. Encore une fois c’est classique mais ça passe plutôt bien et c’est même assez amusant à suivre.

Tome 2

J’ai eu un peu plus de mal encore avec ce deuxième tome malgré le côté très mignon des dessins et de l’histoire. L’auteur ne ménage pas ses peines pour nous sortir des scènes trognonnes entre Hana et Hiro ou Prince mais la mayonnaise ne prend pas. Je trouve que l’intrigue avance beaucoup trop vite et que le revirement des sentiments d’Hana est trop brutal, de même que les changements d’humeur de Prince qui apparaît super lunatique du coup. Et comme on est dans une romance ultra classique, il faut bien sûr qu’une rivale apparaisse dans son nouvel amour, rivale qui semble au coeur du conflit entre les deux garçons. Bof bof si les dessins n’étaient pas aussi mignon et la série courte j’aurais arrêté.

Tome 3

A un tome de la fin, le triangle ou plutôt le carré amoureux est on ne peut plus présent. C’est même le centre de l’histoire, toutes les autres problématiques ayant été oubliées. C’est dommage parce que ça aurait pu rendre le titre plus intéressant que de parler de l’intégration d’une jeune campagnarde, mais l’auteur préfère parler de romance. Et la mangaka a beau essayé de rendre sa romance mignonne, elle a vraiment du mal à passer chez moi à cause des retournements sans queue ni tête qu’il n’arrête pas d’y avoir. La déclaration spontanée d’Hana était attendue et adorable. On voit bien qu’Hiro n’y est pas insensible et aimerait y répondre mais que quelque chose le retient, peut-être un vague sentiment de culpabilité vis-à-vis de Megumi. Celle-ci est une vraie peste et j’espère qu’elle finira seule. Prince est plus ambigüe, après des débuts difficiles, il est devenu mignon et attachant même si ses sentiments ne sont pas payés de retour. Bref Yamada Daisy nous livre une romance typique des shojos mangas avec des complications tirées par les cheveux mais des moments vraiment trop mignons et un dessin adorable.

Tome 4

Au final, je suis assez déçue par cette série que seul le dessin aura sauvé. Je n’ai pas du tout aimé sa conclusion qui est trop rapide et bâclée. En plus, elle ne prend que les 2/3 du tome… L’auteure m’a déçue de régler aussi rapidement le rectangle amoureux. Elle n’explique pas vraiment ou alors trop rapidement le problème autour de Megumi et la décision qu’avait prise Hiro pour l’aider. De même, elle règle en deux coups de cuillère à pot les incompréhensions et malentendus entre Megumi et Yuki/Prince. Ce n’est pas du tout crédible. Quant à cette pauvre Hana, c’est elle qui fait en sorte que tout le monde s’explique mais elle n’y gagne pas grand-chose. En plus, l’ensemble est vraiment très cul cul la praline. C’est vraiment juste pour les plus jeunes.

Ma note : 11 / 20

Un commentaire sur “Prince & Hero de Daisy Yamada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s