Livres - Fantasy

Les rois-dragons de Stephen Deas

couv70637486  couv10005918  couv46869001

Titre : Les rois-dragons

Auteur : Stephen Deas

Editeur vf (poche) : J’ai lu

Années de parution vf (poche) : 2010-2013

Nb de tomes : 3 (série complète)

Histoire : Jadis, la race des hommes faillit bien disparaître sous les crocs des dragons, mais ils découvrirent un procédé alchimique par lequel ils soumirent leurs prédateurs. Les terribles créatures servent aujourd’hui de montures aux chevaliers et de monnaie d’échange entre les grandes maisons aristocratiques. Les Royaumes ont prospéré, attirant bien des convoitises, comme celle de cet homme qui rêve de les diriger tous. Un homme prêt à empoisonner des rois et des reines. Un homme prêt à assassiner sa maîtresse et à coucher avec la fille de cette dernière. Mais des flammes vont lui barrer la route du pouvoir. Un dragon s’est échappé, et il a retrouvé ses pleines capacités intellectuelles, toute sa fureur… À lui tout seul, il pourrait bien mettre la race des hommes à genoux.
Et il n’est pas seul.

Mes avis :

Tome 1 : Le Palais Adamantain

Le résumé annonçait une série accrocheuse, dynamique, pleine d’action et c’est pour ça que je me suis laissé tenter, malheureusement j’ai été un peu déçue. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’univers des Rois-dragons parce que l’auteur va trop vite et ne pose pas bien le décor ni les personnages. Il ne prend pas le temps de les développer, de nous les rendre sympathiques et il est vraiment dur d’aimer une histoire dans laquelle chaque personnage est antipathique à sa façon. C’est certes original mais c’est un vrai frein à la lecture. Après, l’histoire est bien rythmée, elle entremêle histoire politique et querelles personnelles, le tout autour d’un enjeu plus vaste : le devenir des dragons. C’est donc une série avec un vrai potentiel. J’ai beaucoup aimé la façon dont sont traités les dragons aussi bien dans leur historique (comment ils ont été réduits en esclavage ?) que dans leur personnalité (quel plaisir d’entendre les pensées de Neige et de la voir communiquer avec les hommes). Cependant, je trouve pour le moment que ce n’est qu’un volume d’introduction dans lequel justement les dragons n’ont qu’un rôle mineur face aux machinations politiques des uns et des autres. Les dragons sont une menace en arrière-plan seulement et les puissants ne se rendent pas encore compte de la menace tout occupés qu’ils sont par leurs querelles diverses et variées. C’est fort dommage et j’espère que cela sera réparé dans le prochain tome où j’espère voir Neige et consort dans une place plus centrale.

Ma note : 14 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s