Livres - Album / Jeunesse / Young Adult·Livres - Fantasy

Harry Potter and the Cursed Child de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

13741097_1114268121989323_311061646_n

Titre : Harry Potter and the Cursed Child (Harry Potter et l’enfant maudit)

Auteurs : J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Editeur vo : Little, Brown

Année de parution vo : 2016

Histoire : Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

Il faut tout d’abord dire que l’édition anglaise de ce nouvel opus d’Harry Potter est particulièrement réussie. Si l’illustration de la jaquette n’est pas des plus belles, j’ai par contre aimé le soin avec laquelle elle avait été composée ainsi que les constants rappel de celle-ci au fil du livre. La reliure est sobre mais jolie avec ses inscriptions dorées et le rappel du nid. Il ne manque qu’un signet à ce livre pour qu’il soit parfait.

Maintenant venons-en au contenu. Comme il s’agit du script de la pièce qui se joue actuellement à Londres, le livre fait assez vide quand on l’ouvre. En effet, il se lit rapidement et va droit à l’essentiel. Tellement qu’il m’a laissée assez perplexe. Autant il m’a donné envie de voir la pièce parce que tous les effets visuels qu’on imagine à la lecture sont bluffant. Autant j’ai trouvé l’histoire un peu creuse. Le parti pris de nous offrir le script d’une pièce, non écrite par J.K. Rowling en plus, fait que sa patte est absente du livre. En effet toute la richesse de l’auteure vient de la richesse de l’univers qu’elle était parvenu à créer. Or ici, même si cet univers est repris, il n’est que brossé dans les grandes lignes. Il manque les petites descriptions si plaisantes de l’auteur qui donnaient toute sa richesse à la lecture de ses tomes. Ici, leur absence laisse l’impression que quelque chose de froid et vide. Alors peut-être qu’en voyant la pièce (je prie pour qu’une capture soit faite et diffusée plus tard en Bluray) je changerai d’avis mais c’est l’impression que je garde de ma lecture pour l’instant.

Du côté de l’histoire. Il n’y a pas vraiment de surprises. Les auteurs ont repris des éléments qu’on avait pu lire dans les fanfics circulant sur le net depuis des années. Ainsi, on retrouve un Harry adulte qui a du mal dans son rôle de père notamment avec Albus, celui de ses enfants qui lui ressemble le plus. Albus est une vraie tête à claque pendant tout le livre, c’est l’ado incompris et agaçant dans toute sa splendeur… Heureusement, il est ami avec l’adorable Scorpius, LA révélation de la pièce selon moi. Le duo fonctionne plutôt bien mais reste un peu limité du fait qu’ils ne sont que deux. Je préfère les groupes un peu plus larges. On retrouve également en arrière-plan Rose dont Scorpius est amoureux, James le frère d’Albus dont il est jaloux, mais surtout l’intrigante Delphis qui va semer la zizanie entre les deux amis. Sont également présents les anciens d’Harry Potter et si j’ai trouvé Harry assez fidèle à lui-même avec toutes ses imperfections, j’ai détesté ce qu’ils ont fait de Ron. Il avait su acquérir une certaine carrure qui ici est ridiculisée pour le transformer en bouffon de service juste bon à jouer les maris d’Hermione. J’ai détesté. J’ai par contre aimé découvrir Hermione en patronne du Ministère de la magie. Mais surtout le retour le plus réussi est celui de Draco. On le découvre véritablement sous un jour différent et j’ai adoré ses interactions avec Harry. Petit bonus en prime, les interventions des portrait de Dumbledore qui permettent de boucler son histoire avec Harry. J’ai donc été plutôt séduite par le casting et ma seule déception est le manque de nouvelles figures.

En ce qui concerne le scénario, j’ai trouvé la séparation entre les deux parties assez judicieuse. J’ai par contre moins aimé les sauts dans le temps incessants au début de l’histoire pour faire grandir les personnages. J’ai trouvé assez inepte et inutile. C’était même une perte de temps, je pense. Par contre, j’aime bien l’idée de départ des deux adolescents mal dans leur peau qui veulent réparer une erreur commise par le père de l’un d’entre eux dans le passé. L’utilisation du retourneur de temps est bien faite. J’ai aimé qu’il y ait des conséquences à leurs actions et qu’elles soient bien visibles. J’ai également aimé l’idée des univers alternatifs qui est bien dans l’air du temps. J’ai aimé que ce soit Scorpius qui mène la danse et qui soit la tête pensante du duo mais que ni l’un ni l’autre ne soit des génies. Cela reste bien dans la veine de l’univers d’HP. La première partie est assez longue et lourde du fait de la rancoeur d’Albus envers son père. J’ai donc préféré la seconde partie où celle-ci se fait moins ressentir et où l’action est plus présente. On se concentre alors plus sur la résolution du problème qui est ressorti de tous leurs voyages et j’ai aimé qu’Albus soit un peu plus en retrait ainsi que le fait que les adultes travaillent avec leurs enfants. Le retour de certaines figures et la découverte de ce qu’auraient pu devenir certains était amusant et émouvant, même si ça tombait un peu trop dans le fan service parfois. Les auteurs ont su donner la part belle à de jolis dialogues assez émouvants entre les personnages. Dans l’ensemble, j’ai trouvé l’intrigue bien menée, sans réel temps morts avec de l’action juste quand il faut. La conclusion est simple mais convaincante et fidèle à l’univers.

J’ai été contente de retrouver l’univers d’Harry Potter avec ce nouvel opus mais je reste quand même un peu sur ma faim du fait de ne pas avoir vu la pièce. Alors j’espère pouvoir un jour découvrir celle-ci en dvd ou bien en voir l’adaptation au cinéma pour vraiment mieux replonger dans toute la richesse du monde d’Harry Potter.

Ma note : 14 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s