Livres - Album / Jeunesse / Young Adult·Livres - Fantasy

A Court of Thorns and Roses de Sarah J. Maas

d1kfinmv4gs

Titre : A court of thorns and roses (Un palais d’épines et de roses)

Auteur : Sarah J. Maas

Editeur vo : Bloomsbury

Années de parution vo : Depuis 2015

Nombre de tomes vo : 3 (série terminée) – mais une suite ou des spin-off sont annoncés

Résumé du tome 1 : Lorsque Feyre, une chasseuse de 19 ans, tue un loup dans la forêt, une créature bestiale arrive et lui réclame une rétribution pour cela. Traînée dans un monde perfide et dangereux qu’elle ne connaît que d’après les légendes, Feyre découvre que son ravisseur n’est pas un animal, mais Tamlin, l’une des dangereuses et immortelles faeries qui régnait autrefois sur leur monde.
Alors qu’elle demeure sur son domaine, l’hostilité qu’elle ressentait pour Tamlin se transforme peu à peu en une intense passion qui brûle tous les mensonges et les avertissements qu’elle a reçus à propos du beau, mais dangereux, monde des Faes. Mais une ancienne force maléfique grandit dans l’ombre du monde des Faes et Feyre doit trouver un moyen de l’arrêter… ou Tamlin – et son monde – seront condamnés pour toujours.
(Traduction : Lybou)

Mon avis :

Tome 1 : A court of thorns and roses

Ce premier tome est une petite déception. J’attendais tellement de cette série après voir lu les avis positifs de plusieurs bloggeurs que j’en attendais beaucoup or je ne fus pas du tout emportée par l’univers de A court of thorns and roses. J’ai été très déçue par le style de l’auteur on ne peut plus banal mais surtout le titre souffre d’un cruel manque de rythme. L’histoire ne devenant intéressante que dans les 50 dernières pages environ…

L’univers est intéressant. J’aime bien l’idée de mélanger la réécriture de la Belle et la Bête avec le monde des Faes mais on reste trop en surface. Du coup, l’écriture fait très Young Adult même si on m’avait dit que c’était du New Adult ce qui fait que je m’attendais à quelque chose de plus proche de la fantasy pour adultes que je lis habituellement or ce n’est pas le cas.

Les personnages sont tous intéressants. J’ai aussi bien aimé Feyre qui a un très fort caractère et est vraiment une belle personne, que Tamlin et son respect des principes, Lucien et sa loyauté, ou encore Rhys le mystérieux Fae à la langue bien aiguisée. Les personnages secondaires sont bien construits aussi comme les domestiques de la cour de Tam ou la mystérieuse Amarantha qui révèle toute sa cruauté et sa folie dans la dernière partie. Ils sont donc attachants et intéressants à suivre.

Mais le gros point noir, c’est le mauvais développement des relations des uns avec les autres. J’ai trouvé le départ de la romance entre Feyre et Tamlin très artificiel et pas du tout crédible, de même que l’amitié qui semble se développer entre elle et Lucien. Par contre, la relation ambigüe qu’elle crée avec Rhys à la fin est très bien amenée et c’est celle que j’ai préféré dans l’histoire. J’espère vite les retrouver ensemble.

Pour terminer, autant je me suis assez ennuyée pendant les trois quarts du livre, autant je n’ai pas décrochée dans les dernières pages. J’ai beaucoup aimé la révélation de toute la malédiction qui pèse sur Tamlin et les autres High Lords, ainsi que les épreuves auxquelles était soumise Feyre. C’était bien plus dynamique que le reste. Cependant malgré cet avis en demi-teinte, je suis impatiente de lire la suite et je l’attends de pieds fermes surtout que les éditions hardbacks originales sont de toute beauté !

Ma note : 14 / 20

Tome 2 : A court of myst and fury

J’ai d’abord mis longtemps à ouvrir ce livre après mon souvenir assez mitigé du tome 1, puis j’ai mis énormément de temps à le lire mais la fin en valait vraiment le coup.

Avec cette suite Sarah J. Maas fait preuve des mêmes défauts et des mêmes qualités que dans son premier tome, à savoir un début assez fade puis une montée progressive de la tension scénaristique et une fin époustouflante. J’ai trouvé le début (les 200 premières pages) très très longues. Je me suis profondément ennuyée et j’ai mis un temps fou à en venir à bout. J’ai vraiment détesté le personnage de Tamlin, un vrai macho dans toute sa splendeur, qui traite celle qu’il aime de la pire des façons. Du coup, cela pèse énormément sur l’ambiance de départ et ça plombe tout même si je comprends très bien l’intention de l’auteur. Heureusement la suite est d’un tout autre calibre et on se laisse vite prendre au jeu une fois que Feyre prend son envol et se retrouve. On sent alors tout l’élan féministe qui anime Sarah J. Maas dans ce tome et surtout la superbe histoire d’amour qui se noue et qu’on avait pu voir poindre dans le tome précédent. En effet, l’auteur nous fait un retournement complet de ce côté-là et ce n’est pas pour me décevoir loin de là.

Si j’ai pu détester Tamlin et son côté homme de Cro-Magnon qui veut absolument contrôler « sa femme » et l’enfermer dans l’idéal qu’il s’est fait d’elle, j’ai adoré Rhysand qui s’est révélé complètement différent. Ce personnage est le personnage clé du tome 2. Je l’avais découvert et adoré dans la dernière partie du tome 1. Sa relation pleine d’étincelles avec Feyre avait été ce qui m’avait poussée à continuer et ici ce fut également le cas. J’ai adoré les retrouvailles entre les deux et ce que l’auteure en a fait. Elle s’est en effet servie de leur relation naissante pour ouvrir tout un pan à son histoire. En plus de la superbe relation qui se noue entre Feyre et lui, on découvre l’univers des Fae sous un tout autre angle. On apprend enfin à connaître ce High Lord et son cercle intime tous plus attachants les uns que les autres. Je suis complètement fan de Mor, de Cassian, d’Azriel et d’Amren (même si cette dernière est plus en retrait). J’adore la relation d’égal à égal qu’ils ont avec Rhysand. J’adore le rêve qu’il partage et j’adore la façon dont ils intègrent Feyre à leur monde. J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour ce petit groupe.

Bien sûr ce qui a le plus fait battre mon coeur, c’est le rapprochement entre Feyre et Rhysand qui n’était pas gagné d’avance tant ils se sont tirés la bourre dans le précédent tome, mais on sentait déjà une vraie attirance entre eux. Le fait que Rhysand l’aide à regagner sa liberté sans rien demander en échange est un vrai bol d’air. Ce fae est l’homme parfait pour moi. Il se comporte divinement avec Feyre, la poussant à se dépasser tout en l’aidant à guérir de ses plaies sans jamais s’imposer. Et ainsi peu à peu, ils apprennent à se faire confiance, à s’apprécier et bien sûr à s’aimer. Toute la seconde partie du livre dégage une tension de fou les concernant. J’ai souvent eu le souffle coupé lors de leurs scènes et j’ai eu du mal à reprendre ensuite. Je suis ébahie par la façon dont Sarah J. Maas a manigancé leur histoire de main de maître, la rendant si parfaite. Je suis totalement fan de ce couple pour une fois qu’une auteur choisie le mâle qui me plaisait le plus et pas forcément le beau prince des contes de fées.

C’est aussi en cela que l’auteure a été très maligne. Elle ne s’est pas contentée de revisiter le conte de la Belle et la Bête, elle l’a aussi complètement retourné et remodelé à sa sauce, le rendant bien plus moderne. La princesse n’est plus une pauvre demoiselle en détresse mais une femme forte qui s’émancipe et apprend à utiliser ses pouvoirs jusqu’à gagner la place qu’elle mérite comme le révèle l’une des surprises finales de ce tome.

Enfin, j’ai aussi beaucoup aimé tout l’aspect politique avec la lutte contre le Chaudron et Hybern même si parfois j’ai eu du mal à tout suivre et que j’ai trouvé leur quête une peu nébuleuse. Cependant les 50 dernières pages viennent tout faire exploser et rebattent les cartes de la meilleure des façons, annonçant un troisième (et dernier ?) tome explosif que je suis très très impatiente de lire.

Ma note : 16 / 20

(à cause de ce début si mou et soporifique…)

Tome 3 : A Court of Wings and Ruin

Dernier tome de la saga, A Court of Wings and Ruin, est certainement celui que Sarah J. Maas a le plus maîtrisé dans sa réalisation. On sent dès le début que l’auteur tient bien son sujet et qu’elle sait où elle va. Il n’y a pas de problèmes de rythme cette fois, pas de début mou pendant lequel on s’ennuie. Au contraire, c’est un tome où on a du mal à souffler et à reprendre notre souffle tellement il se passe de chose et c’est bien normal puisque nous voilà à la fin de la saga et qu’il faut bien que tout ce qui couvait prenne vie et se conclue. Du coup, j’ai beaucoup aimé ce tome que j’ai trouvé mieux construit et plus équilibré que les précédents même si je n’ai pas eu un coup de coeur comme cela avait été le cas lors de certains passage du tome 2.

J’ai d’abord beaucoup aimé les débuts grâce à une histoire qui reprend là où on l’avait laissée avec Feyre qui joue les espionne et les fauteurs de trouble dans la Cour de Tamlin pour se venger de celui-ci et de son alliance avec Hybern. J’ai vraiment apprécié la voir oeuvrer dans l’ombre et manipuler tout le monde pour faire capoter le monde de Tamlin. Celui-ci le méritait bien après tout ce qu’il lui avait fait. Je ne me suis donc pas ennuyée comme la dernière fois où elle avait été avec lui, au contraire. J’ai même trouvé ce passage presque trop court mais cela se comprend avec tout ce qu’il reste à raconter.

Parce que le coeur de ce tome, c’est tout de même l’affrontement entre la Cour des Rêves de Feyre et Rhys, et Hybern qui veut tuer tous les hommes et soumettre les Fae grâce au Chaudron. Cet affrontement prend presque toute la place mais cela ne m’a pas déplu au contraire. J’ai aimé voir les préparatifs qui se font dans le camp de Feyre et Rhys, ce qui permet de retrouver toutes les créatures et les puissances rencontrées dans les tomes précédents. J’ai aimé voir les alliances se faire et se défaire, les plans avancer, puis échouer et se modifier pour mieux nous surprendre. J’ai trouvé l’ensemble vraiment entraînant et palpitant. J’ai beaucoup aimé les scènes de batailles et les stratégies en jeu. Il y avait un vrai côté dramatique dans la mise en scène qui rendait les chapitres très addictifs. L’intrigue est donc rondement menée, pleine de surprises et de drames. On sent que Sarah J. Maas avait bien pensé à tout et qu’elle ne laisse rien au hasard mais maîtrise tout. Sans vouloir trop entrer dans les détails, j’ai aimé la lente montée en puissance de ce tome grâce à l’inquiétude grandissante qui repose sur la menace qu’est le Chaudron et l’utilisation que veut en faire Hybern. J’ai aimé les vraies scènes de batailles mais aussi celles où la magie intervenait. Et j’ai trouvé la fin parfaitement à la hauteur, telle que je l’attendais avec du suspens, du drame, des sentiments exacerbés. Bref, je me suis régalée. J’aurais juste aimé que l’auteur poursuive l’après bataille sur quelques pages supplémentaires parce que j’ai trouvé la fin un peu aride mais sa promesse de suite et/ou spin-off l’an prochain me rassure.

L’autre gros point fort de ce tome, ce sont les relations entre les personnages qui sont encore une fois très bien développées ici. Certes Rhys et Feyre sont au centre de l’intrigue mais les autres ne sont pas en reste. J’ai adoré le rapprochement qui s’est opéré entre Cassian et Nesta, j’ai adoré le dénouement de l’histoire entre Azriel et Mor, cette dernière m’a énormément touchée, j’ai bien ri de la relation entre Amren et Vassian, et j’ai aimé les débuts de l’histoire entre Lucien et Elain que j’espère bien retrouver plus tard. J’ai même été agréablement surprise par l’évolution de Tamlin au final et j’ai été contente que l’auteur n’oublie pas non plus Julian. Les relations amoureuses sont une vraie réussite dans ce titre. Après, j’ai trouvé le couple phare un peu en retrait dans ce tome. Je n’ai pas autant vibré pour eux que lors des tomes précédents, sûrement parce que leur relation est inscrite dans la pierre maintenant. Mais surtout, j’ai trouvé que certains moments manqués cruellement de romantismes et tombaient un peu à plat, sauf dans les dernières pages. De même, j’ai trouvé l’auteure très maladroite lors des scènes de sexe ou même de simple tendresse. J’avais bien plus vibré dans le tome 2. C’est ma petite déception de ce tome alors que pourtant j’adore les personnages et leur évolution. Pris individuellement, Rhys et Feyre, ainsi que Cassian, Azriel, Nesta et Mor sont de gros coup de coeur.

J’attends donc avec beaucoup d’impatience ce que Sarah J. Maas nous prépare pour 2018 en espérant qu’elle revienne sur les couples formés ou pas par les personnages secondaires et qu’on ait le droit ainsi grâce à eux de revoir un peu Rhys et Feyre que j’ai tant aimés.

Ma note : 16 / 20

Publicités

7 commentaires sur “A Court of Thorns and Roses de Sarah J. Maas

  1. j’ai adoré le 1 et je suis en plein dans le 2, je n’en reviens pas du changement de comportement de Tamlin, j’adore comment l’auteure a complètement retourné la situation! j’étais perplexe sur Rhys dans le premier mais OK je comprends totalement le fangirling sur lui maintenant XD

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai jamais été trop fan de Tamlin mais je reconnais que ce changement peut surprise. Par contre, j’ai toujours été fan de Rhys, alors je suis ravie de la tournure des choses ^-^
      Le tome 3 vient de sortir en vo, c’est dur dur de résister ><

      J'aime

  2. Les chroniques que j’en ai lu m’ont fait comprendre que le tome 1 ne me plairait pas des masses et c’est ici confirmé (les relations rapides et/ou pas crédibles c’est pas pour moi x), et puis la réécriture d’un conte, bof…). Mais grâce à tes chroniques sur les tomes suivants, je suis prête à tenter l’aventure, quitte à ne pas aimer le tome 1, puisque la tournure que prend la saga par la suite à l’air de correspondre beaucoup plus à mes goûts ^^ (du coup, le tome 1 va rester dans ma wish-list finalement :D)

    Aimé par 1 personne

    1. En effet les défauts du tome 1 s’effacent à partir de la moitié du tome 2 et après c’est radicalement différent et bien meilleur, alors j’espère que tu arriveras à tenir jusque-là ^^

      J'aime

    1. Il ne faut pas s’arrêter au premier tome qui est un peu moyen dans l’ensemble mais qui a une fin qui est une tuerie. Idem avec le deuxième tome, le début est agaçant mais la 2e partie est excellente. Et au fil des tomes, l’auteure creuse de plus en plus ses personnages pour nous les rendre vraiment attachants. Sarah J. Maas maîtrise vraiment son histoire contrairement à ce que je pensais au début.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s