Séries Tv - Films

Les Medicis : Maîtres de Florence

img_4117

Titre :  Les Médicis : Maîtres de Florence

Une série créée par Nicholas Meyer et Frank Spotnitz

Nombre d’épisodes : 8 (saison 1 complète)

Durée des épisodes : 52 min

Genre : Drame Historique

Avec Dustin Hoffman, Annabel Scholey, Richard Madden, Stuart Martin…

Histoire : L’ascension de la famille Médicis, de simples commerçants aux banquiers et hommes politiques puissants qui ont déclenché une révolution économique et culturelle dans la Renaissance italienne au XIVe et XVe siècles.

Mon avis :

Une série historique qui se passe pendant la Renaissance, qui parle des Médicis et où joue Richard Madden, il me fallait absolument la voir. Malheureusement, celle-ci n’est pas à la hauteur de mes attentes.

Si la série est très bien faite, les acteurs bien choisis et les décors et costumes magnifiques, elle est trop classique. Il lui manque le petit plus pour qu’elle sorte du lot comme cela avait été le cas pour Rome ou encore les Tudors. Ici, on s’écarte de l’histoire officielle de Cosme de Médicis et en même temps on n’en profite pas pour la rendre plus passionnante. L’ensemble est assez plat voire fade par moment. Cela manque de rythme et de nuances. Les méchants sont méchants et les gentils sont bons même si parfois un peu torturés. C’est d’une tristesse !

Le jeu des acteurs n’est d’ailleurs pas extraordinaire malgré le bon casting sur le papier. J’ai eu du mal aussi bien avec Dustin Hoffman que Richard Madden que je trouve peu expressifs le plus souvent et surjouant d’autres fois. La seule qui a retenu mon attention et que je voudrais bien voir dans un autre rôle, c’est Annabel Scholey, la Contessina.

medici-5

Cela se laisse donc regarder sans déplaisir mais sans enthousiasme non plus. J’ai bien aimé le choix, au début, de partir du présent avec la mort du père de Cosme/Cosimo et l’ascension de celui-ci mais de mêler le tout avec son passé, 20 ans plus tôt où on le voit renoncer à la carrière d’artiste qu’il miroitait pour prendre la suite de son père. Le passé et le présent se mêlent à merveille et il est intéressant de voir que ce n’est pas un long fleuve tranquille mais que pas mal d’épreuves attendent Cosme/Cosimo. Certaines épreuves sont tout de même assez futiles ou du moins sont mal rendues dans la série, comme la perte de son premier amour, les difficultés de son mariage, les problèmes de communication entre son fils et lui, ou la rivalité entre son frère et lui. A l’inverse d’autres m’ont beaucoup plu comme sa conquête de Florence face aux Albizi, sa volonté de faire construire un dôme pour finir la cathédrale de la ville ou encore sa recherche du meurtrier de son père qu’il oublie un temps avant d’y revenir dans les derniers épisodes.

Je serai donc présente pour voir la saison 2 s’il y en a une, mais ce n’est pas un coup de coeur, loin de là. Ce n’est pas une série que j’aurai envie de revoir une fois finie, je pense. Dommage.

Ma note : 14 / 20

 

Publicités

2 commentaires sur “Les Medicis : Maîtres de Florence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s