Livres - Essais·Livres - Mangas / Manhwa / Manhua·Séries Tv - Films

Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve

Titre : Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve

Auteurs : Collectif

Editeur : Ynnis avec la collaboration d’Animeland

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 135

Résumé : Fin 2016, Hayao Miyazaki refait parler de lui après son annonce de retraite, alors que la relève semblait assurée avec de dignes successeurs tels que Makoto Shinkai, et son film your name. qui bat tous les records, ou encore Mamoru Hosoda – bien que les deux réalisateurs aient des approches très différentes du cinéma. L’animation japonaise est de nouveau sous les projecteurs !
À l’heure où les activités du Studio Ghibli sont quelques peu latentes mais que tous les yeux restent braqués sur lui, ce mook était une évidence. Le moment est donc idéal pour crier notre amour pour l’animation, en faisant un focus tant mérité sur Ghibli : hommage au studio, ce mook est construit sous forme de rétrospective. Biographies, articles thématiques, chroniques, coulisses… Rien n’est occulté dans cet ouvrage pour mettre en valeur le travail de Ghibli. En bonus inédits, les lecteurs trouveront deux visuels de Miyazaki encore jamais diffusés en France, et surtout des dessins hommage réalisés par une sélection des meilleurs artistes français en lien avec le Japon !

Mon avis :

Cette somme retrace le parcours des studios Ghibli de leurs origines à nos jours. C’est un ouvrage simple mais bien documenté. L’édition est agréable, souple et solide, avec une jolie couverture et pas mal d’illustrations. Certains sont mêmes inédites à la fin, ayant été réalisées par des artistes uniquement pour cet ouvrage et sont d’ailleurs très belles. 

Quant au contenu, il se partage en 3 grandes parties : une biographie rapide des principaux membres du studio, une étude chronologique des films, et une analyse rapide de certaines thématiques. On retrace ainsi le parcours de Miyazaki, Takahata et Joe Hisaishi. On s’intéresse au commencement de leur studio, à leurs coups de maîtres, aux années fastes, au sacrede Miyazaki, à la recherche d’un renouveau, à un retour aux sources et à la fin d’une époque. Nous avons aussi un bref passage sur les coulisses du studio et plus important quelques pages sur l’univers musical des différents films. Enfin, on nous parle aussi du style Ghibli et du rôle des femmes dans leurs oeuvres. Pour fini, on nous présente l’univers élargi du studio avec le Musée et les produits dérivés.

Dans l’ensemble, pour la fan de Ghibli et de Miyazaki que je suis, j’ai trouvé ce mook* assez pauvre. Je n’ai pas appris grand-chose de nouveau. Je m’attendais à un travail de fond et d’analyse plus important ou au moins à des anecdotes inédites. Ici, on reste vraiment en surface et cet ouvrage est plus destiné aux néophytes. De plus, j’ai été souvent gênée par l’avis trop présent des auteurs qui imposent leur appréciation comme parole d’Évangile, réduisant toute critique opposée à néant et se fermant au dialogue. Leurs jugements ne sont pas forcément les miens et je n’aime pas qu’on m’impose comme ça des jugements de valeur qui sont avant tout subjectif dès qu’on parle d’art.

Ainsi au final, on suit la vie du studio depuis sa création. On apprend rapidement comment les films ont été réalisés et l’accueil qu’ils ont reçu. On a quelques images bien choisies dessus et un bref résumé de l’intrigue ainsi que les thèmes forts qui y sont développés. On voit l’évolution de Miyazaki et Takahata au fil des ans et des films, leur difficulté à se trouver des successeurs mais aussi à lâcher prise et tout cela est assez intéressant. Mais le plus intéressant là-dedans, c’est peut-être plutôt les analyses sur le style Ghibli et la place des femmes dans leur filmographie, même si tout le monde peut arriver à cette analyse après avoir vu leurs films.

Je ressors donc de ma lecture avec un avis mitigé sur la qualité des informations. J’aurais préféré quelque chose de plus fourni et plus abouti. Mais les différents auteurs auront au moins su me donner l’envie de revoir ces excellents dessins animés ce qui est déjà très bien ^^

Ma note : 14 / 20

*Note : Un mook est une publication périodique de forme hybride, entre magazine, revue et livre. Le contenu privilégie les grands reportages et les enquêtes approfondies, les textes étant illustrés par des dessins et des photographies. (Wikipedia)

Publicités

4 commentaires sur “Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s