Livres - BD / Illustrations

La guerre des Lulus de Régis Hautière et Hardoc

Titre : La guerre des Lulus

Auteurs : Régis Hautière (scénario), Hardoc (dessins et couleurs), David François (couleurs)

Editeur : Casterman

Années de parution : Depuis 2013

Nombre de tomes : 4 (série en cours)

Résumé du tome 1 : Août 1914. L’offensive de l’année allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes. Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l’évacuation de leur orphelinat. Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front. Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s’organisent pour survivre…

Mon avis :

Tome 1 : 1914 – La maison des enfants trouvés

J’ai à nouveau profité des 48h de la BD pour découvrir ce titre dont je n’avais pas entendu parler avant, mais le mélange Histoire et aventure avec un groupe de 4 copains m’a donné envie et je ne suis pas déçue. Dès les premières planches j’ai aimé le trait du dessinateur et l’ambiance de l’histoire. Celle-ci a su tenir ses promesses du début à la fin et même me donner envie de lire la suite.

En Histoire, je n’ai jamais été une grande fan des Guerres Mondiales mais il faut bien avouer que ce sont des périodes historiques qui plaisent habituellement aux lecteurs et que du coup on les retrouve souvent. Ici, l’originalité est apporté par le point de vue. L’histoire se déroule à travers le regard d’un groupe de quatre orphelins, les Lulus, qui ressemblent à ces groupes de gamins aventureux et impertinents qu’on retrouvait dans les lectures de nos parents quand ils étaient enfants ^^ Ils apportent une vraie fraicheur à l’histoire avec leur regard insolite sur la guerre qui a lieu et leurs aventures insolites. Ils m’ont donc permis d’apprécier cet album alors que c’était loin d’être gagné.

Dès les premières pages, j’ai aimé l’ambiance de ce petit village français d’un autre temps. Les auteurs nous amènent avec douceur jusqu’à un autre temps, un temps où l’orphelinat du village était encore ouvert et où de jeunes enfants y faisaient les quatre cents coups quand ils échappaient au regard des religieux. C’est une France d’un autre temps et donc l’effet nostalgie marche à fond dans ce titre. Les dessins, les couleurs, les décors, les costumes, les dialogues, tout concoure à nous plonger dans cette France du début XXe. On découvre avec la même surprise et la même naïveté que les orphelins et les adultes, l’arrivée d’une nouvelle guerre contre les Allemands. On retrouve ici le fameux discours de la propagande française ayant pour but de faire croire à tout le monde que la guerre prendrait vite fin, mais très vite malheureusement la réalité les rattrape.

J’ai aimé le réalisme avec lequel les auteurs ont voulu traiter cette histoire. Certes, les orphelins vivent dans leur monde et ne se rendent pas compte de ce que se passe auteur, mais une fois la guerre à leur porte ils sont forcés d’ouvrir les yeux. C’est fait avec beaucoup de tact, je trouve, sans surenchère inutile et avec une certaine finesse qui montre (dans les dernières pages notamment) que les Allemands ne sont pas que les grands méchants de l’histoire.

Du côté des personnages, le petit groupe des quatre Lulus est très vite attachant, déjà parce qu’ils sont orphelins, mais aussi parce qu’ils sont débrouillards. Leurs aventures dans la forêt derrière l’orphelinat font rêver, tout comme leur cabane perchée dans les arbres. C’est en plus un groupe soudé donc on sent bien l’affection qu’ils se portent derrière leurs petites disputes. J’ai aimé y voir des garçons d’âges différents et ça m’a amusé de voir comment le groupe s’était constitué. C’est attendrissant. Puis une fois la guerre là, ils restent eux-mêmes et se servent des qualités de chacun pour avancer avec intelligence et courage.

Dans ce premier tome, l’histoire démarre tout juste. Les auteurs ont pris le temps de planter le décor et les personnage mais l’histoire va probablement se développer dans les tomes suivants.

Note : J’ai apprécié la petite gazette « La Guerre des Lulus » et ses pages bonus à la fin, ça donne une petite touche d’authenticité supplémentaire.

Ma note : 15 / 20

Un commentaire sur “La guerre des Lulus de Régis Hautière et Hardoc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s