Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

In these words de Jun Togai et Narcissus

Titre : In these words

Auteurs : Guilt Pleasure = Jun Togai et Narcissus

Editeur vf : Taifu

Années de parution vf : Depuis 2014

Nombre de tomes vf : 2 (en cours)

Résumé du tome 1 : Katsuya Asano, un jeune profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo. Il a pour mission de fournir le profil d’un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années dans la capitale. Grâce à son aide, l’opération est une réussite et Shinohara Keiji est enfin arrêté.
Obnubilé par la personne qui est à l’origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille. À peine le jeune homme vient-il d’accepter qu’il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l’oreille qu’il l’aime. La frontière entre rêve et réalité s’effondre alors brutalement pour lui…

Mes avis :

Tome 1

In These Words est un titre profondément dérangeant à ne pas mettre entre toutes les mains. L’histoire est crue et malsaine mais profondément prenante aussi et fascinante d’une certaine façon, le tout sous la plume de deux auteures très douées.

J’entends parler de ce titre depuis sa sortie mais il m’a fallu un certain temps pour passer le cap et l’acheter à cause de son sujet. En effet, nous suivons les aventures de Katsuya Asano, un docteur profileur pour la police de Tokyo qui doit obtenir les aveux d’un tueur en série tout en rêvant chaque nuit qu’un inconnu l’agresse et le torture sexuellement. Autant tout ce qui concerne l’enquête et le duel entre les deux hommes me plaît, autant je suis dérangée par les sévices sexuels que l’on voit de façon détaillée et répétée. J’ai beaucoup de mal avec cet aspect du titre mais je reconnais que ça n’enlève rien à ses qualités bien au contraire.

Les auteures mènent leur histoire de main de maître. On se laisse emporter dans les mystères de cette enquête et la tension de ce face à face. On s’interroge sur la réalité des rêves de Katsuya. L’ambiance est très mystérieuse. On se demande pourquoi il prend des cachets, pourquoi il a ces rêves, pourquoi le fameux tueur en série a voulu que ce soit lui. Tout s’imbrique de main de maître et s’agence pile poil pour allécher le lecteur.

Je me suis donc laissée emporter par l’histoire de ce thriller. J’ai frissonné de dégoût face aux subisses subis par Katsuya. J’ai frissonné de peur lors de ses échanges avec le tueur en série. J’ai vite été fasciné aussi par la personnalité froide et dérangée du tueur qui faisait tellement écho à celle du docteur/profileur. Les seconds couteaux sont bien plantés eux aussi et permettent de compléter l’ambiance de ce thriller même s’ils ne font pas long feu et qu’a priori nous devrions vite nous orienter vers un huis clos.

Derniers mots, sur l’édition tout d’abord, elle belle et soignée avec une jaquette de qualité, une page couleur, un prologue et un postface conservés. Les dessins quant à eux sont vraiment beaux et en même temps sont presque d’une froideur clinique par moment avec des noirs et des gris très profonds. Un régal pour les yeux.

Tome 2

La claque ! J’ai adoré ce tome et je me suis complètement laissé avoir par le twist au milieu que je n’avais pas vu venir.

Les premières pages m’ont fait un peu peur. Je trouvais le tueur, Shinohara, de plus en plus fascinant et en même temps j’avais peur de ce qu’il allait faire au psy, Katsuya. Je trouvais que son plan pour s’en prendre à lui fonctionnait un peu trop bien et en même temps qu’il n’était pas aussi cruel que ce que à quoi je m’attendais. C’était assez étrange.

Puis d’un coup, les auteurs font complètement basculer l’histoire et renverse tout. C’est un coup de génie, je trouve, pour garder l’intérêt des lecteurs. On savait bien que les deux se connaissaient mais jamais je n’aurais pu imaginer que c’était à cause de « ça ». Je n’aurais jamais pu trouver qui était à l’origine du plan de Shinohara ni comment il avait rencontré et côtoyé Katsuya. Ça change complètement la perspective de ce que j’ai lu avant et ça m’a donné envie de tout relire pour voir ce qui aurait pu m’échapper.

Du coup les flashbacks sont très intéressants. Ils révèlent plein de choses sur les personnalités de Shinohara et Katsuya que je n’aurais pas imaginé. Katsuya est assez différent de l’homme qu’on connait. Il est bien plus sûr de lui, c’est surprenant. Shinohara est plus doux et amusant. Je sens que ça va vraiment être lui le personnage que je vais aimer suivre. La relation qui se tisse entre les deux est fort intéressante aussi parce que les rapports de force sont inversées. Ça donne des situations fort cocasses.

Après, on reste en plein thriller. On est toujours à la poursuite du serial killer responsable des meurtres dont on a parlé dès le tome 1, on a juste un indice supplémentaire sur lui qui devrait être exploité dans le prochain tome si on revient à une temporalité normale, je pense. L’enquête est très intéressante. J’aime en voir la genèse et je suis très très impatiente de découvrir la suite maintenant, tout en me demandant quelle surprise les mangakas nous réservent encore.

Ma note : 16 / 20

Publicités

7 commentaires sur “In these words de Jun Togai et Narcissus

  1. Oh ! Je suis contente que ce manga te plaise, c’est l’un de mes plus récents coup de cœur concernant le ‘yaoi’ (même si je suis d’accord pour dire qu’il s’agit plus d’un thriller psychologique qu’un yaoi ;)) j’ai moi aussi ressenti beaucoup de dégoût et de peur à le lire, mais il est tellement travaillé psychologiquement que j’ai vraiment envie de savoir comment les choses vont se passer ensuite ! Tu verras, le tome 2 est encore plus terrible 😛

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s