Séries Tv - Films

The Garden of Words (Kotonoha no Niwa)

Titre : The Garden of Words

Réalisateur : Makoto Shinkai

Année de sortie : 2013

Pays : Japon

Durée : 45 min

Genres : Animation – Romance – Drame – Poésie

Histoire : Takao, un jeune lycéen qui souhaite devenir cordonnier, sèche les cours et se rend dans un jardin japonais où il s’entraîne à dessiner des chaussures. Il y fait la rencontre de Yukino, une étrange jeune femme qui ne vient dans le jardin que les jours de pluie. Alors qu’ils deviennent de plus en plus proches, la saison des pluies touche à sa fin…

Mon avis :

Je poursuis ma découverte des oeuvres de Makoto Shinkai avec ce court-métrage datant de 2013 et j’ai une nouvelle fois été sous le charme de la poésie de son histoire. Les dessins sont de toute beauté. L’ambiance est prenante et émouvante à souhait. Tout du début à la fin est d’une justesse rare.

Tout comme avec Your Name, le réalisateur commence son histoire calmement. C’est une petite romance gentillette entre un lycéen qui en a marre des études et veut devenir cordonnier et une jeune femme qui ne semble pas satisfaite par son travail et se réfugie dans la bière et le chocolat. Ils se rencontrent dans un jardin japonais les jours de pluie, discutent et finissent par lier connaissance tandis que Takao lui confie son rêve. Leur histoire est belle mais ça reste gentil et classique quand le scénariste nous assène d’un coup une grosse claque en plein milieu de son histoire et là tout vole en éclat.

Makoto Shinkai a un grand talent pour nous surprendre. Il joue avec nos nerfs et nos émotions comme un vrai chef d’orchestre. Il alterne de grands moments de calme et de poésie avec des plans où seule la musique compte, avec des moments beaucoup plus intenses et nerveux où il met nos nerfs en pelote. C’est un pur régal !

J’ai vraiment adoré le retournement de situation qui donne tout son sens aux rencontres de Takao et Yukino. J’étais déjà touchée par le mal être de cet adolescent qui fuyait l’école et avait peur de ne pas pouvoir réaliser son rêve tandis que sa famille partait à vau l’eau. Mais j’ai alors été encore plus touchée par la situation de Yukino, ce qu’elle a vécu est juste ignoble et l’on reçoit une vraie claque en l’apprenant. Leurs retrouvailles ensuite sont poignantes. C’est le point d’orgue du film et un moment d’une rare émotion où moi aussi j’ai versé ma petite larme.

The Garden of Words est une petite merveille que je recommande à tous. Attention à bien regarder jusqu’à la toute fin pour ne rien rater ^^

Ma note : 18 / 20

11 commentaires sur “The Garden of Words (Kotonoha no Niwa)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s