Livres - Policier / Thriller

La Trilogie écossaise de Peter May

Titre : La Trilogie écossaise

Auteur : Peter May

Editeur vf  : Babel – Noir (poche)

Années de parution vf : 2013-2014 (poche)

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans.
Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair.
Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s’est dramatiquement terminé. Que s’est-il passé alors entre ces hommes ? quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ? Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.
Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Mes avis :

Tome 1 : L’île des chasseurs d’oiseaux

Je ne suis pas une adepte des romans policiers ou des thriller mais je ne dis jamais non à une bonne lecture qu’on me recommande et ce fut le cas ici. J’ai été surprise d’autant apprécier ce roman qui m’a rappelé ces séries anglaises que j’aime bien regarder pendant les vacances comme Broadchurch et autres consorts. Ici, on plonge dans une Ecosse rude et secrète à travers l’histoire d’un gamin du pays devenu flic et revenant enquêter sur la mort d’un camarade de classe. C’est simple mais très bien mené et on a vraiment l’impression de sentir le vent écossais nous frôler.

Comme je le disais, en général je n’aime pas trop les policiers et/ou les thrillers sauf quand ils ont ce petit truc en plus qui me fait accrocher. Ici, ce petit plus ce fut le cadre. J’ai rapidement été passionnée par l’histoire de cet écossais revenant sur l’île de son enfance. Peter May nous embarque dans un mélange d’enquête policière et d’enquête sur son passé très bien dosé. On passe du présent au passé avec une grande facilité. Les mystères de chacun de ces moments nous emportent.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’enfance et l’adolescence de Fin à travers les petits moments qu’il choisit de partager avec nous. On découvre une époque bien rude pour un enfant d’ouvrir, puis un orphelin. La bande de gamin qui le suit depuis son enfance et qu’on retrouve à l’âge adulte est attachante avec toutes ces gueules cassées que la vie n’a pas épargné non plus. Les paysages de cette île écossaise sont fascinants. On est entre souvenirs nostalgiques et ravages du temps. On sent le coin complètement paumé mais qui dégage un je ne sais quoi qui donne envie de le voir. C’est une vraie petite société qui s’est développée là-bas avec ses traditions et qui se sert les coudes. On s’attache facilement à tout ce petit monde.

A la limite, c’est ce que j’ai préféré dans l’histoire parce que l’enquête policière en elle-même n’est qu’un prétexte pour parler de la vie de Fin. Celle-ci se révèle pleine de surprises et de mystères. L’auteur mène son récit de mains de maître alternant moments calmes et révélations fracassantes. Le rythme est entraînant, j’ai dévoré le roman en 2 jours. Il n’y a pas de temps morts et je n’ai pas vu venir certains des retournements de situation. J’ai aimé ce mélange entre la vie passée et présente de Fin et le fait que l’enquête y soit mêlée parce que du coup ce n’était pas elle l’acteur principal de ce tome.

Le tome en lui-même pourrait se suffire mais une suite existant, je signe de suite pour en espérant retrouver la même ambiance terreuse et venteuse qui m’a plu ici.

Tome 2 : L’homme de Lewis

A venir

Tome 3 : Le Braconnier du lac perdu

A venir

Ma note : 16 / 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s