Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Card captor Sakura : Clear Card Arc de Clamp

Titre : Card Captor Sakura : Clear Card Arc

Auteur : Clamp

Éditeur vf : Pika (shojo)

Années de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 7 (en cours)

Histoire : C’est le mois d’avril, les cerisiers sont en fleur et Sakura entame son année de cinquième. Tout semble se passer pour le mieux : Shaolan est de retour comme promis et fréquente le même collège ! Mais une nuit, elle fait un rêve étrange… À son réveil, toutes ses cartes sont devenues transparentes et inutilisables ! Guidée par une clef apparue en rêve, Sakura est sur le point de débuter une nouvelle aventure !

Mes avis :

Tome 1

Je suis une fan de la première heure de Card Captor Sakura. A l’époque de la première série, j’avais acheté tous les tomes, les artbooks, les animés comics et j’avais vu la série animé ainsi que les films. C’est un univers de magical girls qui me plaît, dans lequel les Clamp ne se sont pas contentées de faire du shojo mais aussi de parler de parentalité, d’homosexualité, de deuil, etc. C’était une oeuvre assez complète que déjà j’avais été ravie de retrouver en partie dans Tsubasa Reservoir Chronicles (TRC) mais c’est vrai que j’avais été triste de les quitter.

Ici, l’histoire prend suite directement après la fin de la première série, alors que Sakura et ses amis rentrent au collège. J’ai eu un peu de mal à re-rentrer dedans alors que pourtant la narration est assez fluide mais j’ai vraiment eu l’impression que les auteures lançaient trop d’appels du pied aux lecteurs d’origine. J’avais en tête le dessin de leurs dernières séries alors j’ai trouvé celui-ci un peu trop rond et enfantin parfois.

On retrouve tout de même une partie de ce qui a fait le sel de la série d’origine : de la magie, des secrets, de l’humour, et de l’amour. C’est mignon tout plein mais on reste assez en surface pour le moment. Il n’y a pas l’effet de surprise ni l’originalité des thèmes de la première série pour le moment. Je pensais voir des références à TRC mais il n’en est rien pour le moment. C’est surtout un tome d’introduction où l’on voit un nouveau mystère apparaître dans la petite vie tranquille de Sakura : un nouveau sceptre et de nouvelles cartes.

C’est bien fait mais je reste un peu sur ma faim pour le moment. Il faut que les auteures se réveillent et ne se contentent pas de refaire ce qu’elles ont déjà fait.

Bonus : Une réédition de la série d’origine semble se profiler pour le début de l’année chez Pika. Si c’est une belle édition, je serai de la partie ^^

Tome 2

Ce nouveau tome est dans la droite ligne du précédent. Le mystère qui entoure les phénomènes qui se produisent autour de Sakura est toujours complet. Il semble juste que Shaolan et Eriol soient au courant de quelque chose mais ils ne disent rien à Sakura pour l’aider. Celle-ci continue à enchaîner la capture des nouvelles cartes avec une grande facilité. Elle obtient pas moins de 3 cartes ici, le tout en utilisant celles à sa disposition lors de combats courts mais rondement menés. Je trouve cela un peu trop simple et surtout trop rapide. Cela donne une trop grande légèreté au titre alors que j’aurais aimé que cela soit plus sombre.

A côté de ça, nous avons toujours d’adorables moments du quotidien, entre les disputes avec son frères, ses discussions avec Yukito-Yue, sa vie de tous les jours avec Kero (qui fait un trop figurant…), sa vie de collégienne avec ses amis où elle enchaîne cours, pique-nique et activités de club. C’est mignon tout plein mais ça n’apporte rien de neuf en même temps. On est en présence d’une machine bien roulée, mais tellement bien que ça peut en devenir fade. De plus, regardant le dessin animé en parallèle, je n’ai aucune surprise tant l’adaptation est fidèle au manga. Ce n’est pas mauvais mais j’attendais mieux, plus.

Tome 3

Ce n’était pas forcément le cas avant mais quand on a vu l’animé avant de lire ces chapitres comme c’est mon cas cette fois, on ne peut s’empêcher de trouver que tout va très vite, trop vite. J’ai beau aimer Sakura, trouver les dessins adorables, aimer l’ambiance magical girls et magie ésotérique, je continue à trouver l’ensemble assez fade.

Le tome est très court. Les chapitres s’enchainent super vite comme la capture des cartes qui est de plus en plus facile et rapide. Les petits moments du quotidien de Sakura qui me plaisent tant se font moins nombreux même si on a quand même le temps de croiser tout le monde pour mon plus grand plaisir.

Non ce qui continue à faire le sel de la série, ce sont les mystères qui entourent les nouvelles cartes et le magicien que Sakura voit en rêve, mais qui a vu l’animé a déjà les réponses et les indices disséminés ici ne sont pas très subtiles. Peut-être n’ai-je plus l’âge pour complètement apprécier cette lecture.

Reste des planches très jolies et des personnages adorables dont heureusement j’aime suivre les aventures ^^

Tome 4

Comme la dernière fois, je ne peux m’empêcher de comparer cette nouvelle lecture à mon visionnage de la série. Mais ô surprise ! Il y a quelques petits développements inédits non présents dans l’animé dont je suis ravie ^v^

Nous continuons à suivre Sakura dans sa chasse aux nouvelles cartes. Elle commence à les percevoir un peu et remarque des ressemblances avec les anciennes. En parallèle, de plus en plus de liens se font entre les cartes, Sakura, les alliés de Sakura (Shaolan / Eriol / Kaho), ses proches (Toya / Yue) et ses « ennemis » (Akiho / Kaito), ce qui rend l’histoire un peu plus complexe et donc intéressante à suivre. J’aime bien quand on a la sensation d’être face à une toile plus vaste. Ici, les secrets sont livrés au compte goutte pour mieux développer cette atmosphère de mystère si chère aux autrices. J’aime assez.

Ainsi, j’ai en associant toujours petits moments du quotidien de collégienne de Sakura et fantastique / magie, les Clamp continue à faire croitre l’univers de ce spin-off. C’est prévisible, ça n’a rien de fou par rapport à la précédente série, mais j’ai réussi à y prendre plaisir cette fois et c’est le principal 🙂

Tome 5

Comme je le pressentais la dernière fois, on commence à vraiment rentrer dans le coeur de l’intrigue ici et même si ça reste en-dessous de la série originelle, cela devient quand même plus dense et donc plus plaisant.

Les Clamp avec douceur et humour nous font de plus en plus rentrer dans les mystères de ce nouvel arc. Ainsi, au détour d’une journée surprise passée avec son arrière-grand-père, on apprend de nouveaux secrets sur Sakura et ceux qui l’entourent. Des questions sont soulevées, mais des réponses apportées également, ce qui est rare dans le titre. J’ai aimé la subtilité avec laquelle se mélangeait l’histoire toute simple de ces retrouvailles familiales et du grand-père qui essaie de se racheter, et celle plus complexe autour des pouvoirs de Sakura et de ce qui se passe.

Du coup, dans ce tome, la capture des cartes passe complètement à l’arrière-plan (de façon concrète parce que franchement ce n’était pas non plus ce qui passionnait le plus les foules avant….) pour se concentrer sur les relations entre les uns et les autres, les origines des nouveaux personnages, ce que cachent les magiciens autour de notre héroïne, etc. La seule chose qui m’agace, c’est que tout semble se faire dans son dos et que personne ne se dit que ce n’est pas la protéger que de lui mentir… Pour le reste, je suis assez fan, surtout que ça y est, on a rattrapé l’animé et que ça va redevenir inédit pour moi ^^

Un bon tome, peut-être l’un des meilleurs jusqu’à présent dans cet arc.

Tome 6

La série poursuit sa lancée et ce réveil est vraiment le bienvenu. Les Clamp s’amusent à varier leur narration dans ce tome pour mieux nous plonger dans les plans de Kaito, rendant enfin l’histoire plus passionnante à suivre. J’ai beaucoup aimé la dynamique que ça a donné et les implications que cela sous-tend.

Les « petits contes » qui revenait sur Akiho et Kaito était une bonne introduction à leur passé pour expliquer comment on en était arrivé là. Ils sont un peu brefs mais triste à souhait et dans la lignée de ce que le groupe d’autrice aime faire avec ses personnages. Ça se mêlait très bien avec les rencontres pleines de révélations entre Sakura et Akiho d’un côté, Shaolan et Yue de l’autre, même si dans le cas de ces premières c’était un peu sans surprise tant tout avait été amené. Je suis d’ailleurs un peu frustrée du retournement final qu’on nous propose qui est trop facile et qui gagnerait à ne pas être utilisé trop souvent, parce qu’on se dirigeait vraiment vers un climax intéressant. En parallèle, la découverte concernant Shaolan est assez évidente au final, mais me plaît, il n’est pas juste l’amoureux de l’héroïne, c’est bien d’enfin lui donner un rôle dans cette suite.

Après une première grosse partie assez accrocheuse, le dernier chapitre semble repartir dans un schéma classique comme au début, mais pointent également des petits indices montrant que ce qu’il s’est passé a malgré tout des conséquences sur les créatures magiques qui entourent Sakura et Kaito, de ce fait j’ai hâte de voir ce que les autrices nous réservent vu que les Clamp semblent petit à petit muscler enfin leur histoire.

Tome 7

Ça y est nous avons atteint le moment charnière de la série où tout commence à basculer, ce n’est pas trop tôt. Pour autant, les autrices ne profitent pas complètement de cet élan. Elles semblent encore retenir les rênes et cela s’en ressent avec un rythme heurté, à la fois lent sur l’intrigue générale et trop rapide avec la capture des cartes. C’est assez déstabilisant. De plus, la série continue à manquer de la profondeur de son aîné et là, c’est un peu décevant. Comme si les Clamp s’amusait juste à se plagier elle-même sans y mettre vraiment leur âme.

Alors ce ne fut pas une lecture désagréable pour autant, loin de là. J’ai aimé les révélations de ce tome. Sakura comprend enfin une partie de ce que lui cache Shaolan et les conséquences de ceci. Eriol passe à l’action, envoyant Spinel et Ruby aux côtés de Kero et Yue pour les suppléer. Mais surtout, on continue à voir D.Kaito à l’oeuvre et à en apprendre plus sur son passé et ce qui le menace. C’est vraiment lui LE personnage phare de ce nouvel arc de la saga, sans lui tout tombe à l’eau, car c’est le seul à avoir du charisme. Les autrices cherchent donc à nous faire plaisir en faisant avancer leur intrigue dans le bon sens, jusqu’à ce cliffhanger terrible qui conclut le tome et fait regretter de ne pas avoir le suivant, tant c’était ce que l’on attendait.

Cependant quand on creuse un peu, on se rend compte qu’il n’y a pas la saveur de la saga originelle. Les parents ont disparu de la donne, le père de Sakura est quasiment absent de la série. Il en va de même pour ses amis collégiens comme elle qui font juste de la figuration de temps en temps, idem pour ce pauvre Kero qu’on voit juste manger et jouer aux jeux vidéos… Même la belle relation entre Toya et Yukito est passée plus qu’au second plan alors qu’elle faisait partie des meilleures idées développées par le groupe d’autrices. Alors forcément ce qui reste, la romance entre Shaolan et Sakura et l’amitié naissante entre cette dernière et Akiho, fait un peu trop gentillet et vide. L’ensemble manque vraiment de puissance dramatique et émotionnelle.

Heureusement, on a l’univers magique qui lui reste vraiment plaisant à découvrir avec une belle promesse autour de D.Kaito et de son ancien cercle qui s’est servi de l’enfant qu’il était ainsi que de la jeune Akiho. Il y a ici potentiellement un message fort sur la marchandisation des enfants par les adultes. Et j’attends avec beaucoup d’impatience de voir comment cela va être exploité. Pour le reste, la capture ou l’utilisation des cartes, c’est un peu trop en pilote automatique pour moi.

Ainsi, une nouvelle fois, je suis un peu mi-figue mi-raison après avoir lu les nouvelles aventures de notre chasseuse de cartes. Je suis nostalgique de l’ancienne série. La nouvelle a un potentiel qu’elle n’arrive pas à pleinement exploiter et ça me frustre.

Ma note : 14 / 20

12 commentaires sur “Card captor Sakura : Clear Card Arc de Clamp

  1. Aarg, j’ai juste acheté l’édition double pour le boulot, si j’avais su qu’une réédition était dans les cartons, j’aurais attendu :/

    Ah tu vois je n’avais pas peur d’une redite de la première série mais d’une inclusion dans l’univers de Tsubasa encore plus poussée, ça m’inquiétait, je trouve l’originale parfaite comme telle …

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends ton scepticisme, ou du moins que tu trouves cette suite moins bonne que la série originale.
    C’est forcément prévisible vu que c’est la 3e fois que Sakura doit attraper les mêmes cartes, qu’il y a un nouvel élève mystérieux,…
    Toutefois, les scènes de sa petite vie amène toujours de l’humour. Et bon qu’est ce que c’est beau 😍

    Je pose la question bête mais au final regarder l’animé n’est-il pas une erreur ?
    Vu que la publication se fait fatalement après, tu as déjà vu, connais déjà ce qui va se passer. Alors fatalement, c’est encore plus prévisible.
    C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que je ne le regarde pas. C’est également le cas pour les LN et autres mangas ayant une adaptation.

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a clairement de ça (le fait que ce soit la 3e fois qu’elle attrape des cartes) mais pas que. Comme je relis en parallèle la série d’origine avec sa nouvelle édition, je peux te dire que cette nouvelle série est moins creusée. Dans celle d’origine, il y a une évolution des personnages dans chaque arc. Ici, je cherche encore. C’est d’autant plus dommage que l’univers est génial, lui.
      Après, je suis bien d’accord avec toi. C’était une erreur de regarder l’animé alors que je n’avais pas fini le manga. Erreur que je ne compte pas commettre à nouveau ^^! En général, j’attends ou je ne regarde carrément pas, mais là j’ai craqué (nostalgie, nostalgie…)
      En tout cas, merci pour ton long commentaire. Ça fait plaisir de pouvoir échanger 🙂

      J'aime

    2. Par contre, graphiquement c’est bien plus beau maintenant. Leur dessin a gagné en finesse, en rondeur, en souplesse. Les cases sont plus remplies et plus dynamiques. Bref, on sent que le temps est passé et qu’elles se sont fait la main sur d’autres séries 😉

      J'aime

      1. C’est vrai que je n’ai pas lu CCS depuis quelques temps mais je me souviens également que ça bougeait davantage. Clear Card semble avoir un scénario plus complexe ou pas. On verra 😋

        Graphiquement, c’est indiscutable. C’est à tomber ! L’illustration débutant chaque chapitre 😍
        Je passe d’ailleurs du temps à d’abord regarder les cases, puis lire.

        Merci de m’avoir répondu. On se revoit au tome 5 lol

        Aimé par 1 personne

  3. Hello !!!

    Oui, ça commence à se préciser même s’il reste énormément de zones d’ombre.
    Je ne me souvenais plus du lien de parenté entre Tomoyo et Sakura. Et juste après avoir lu le tome, je me suis rappelé la séquence dans CCS.
    Je suis toujours surpris par l’innocence de Fujtaka (finalement feinte) alors qu’Eriol lui a partagé les souvenirs de Clow. Vraiment une drôle de famille, entre silence et complicité. Très japonais
    Et cette fin !?!?

    Aimé par 1 personne

    1. Je me suis faite la même réflexion concernant ce père de famille. Je trouve même ça assez dérangeant personnellement ce détachement…
      Oui, la fin est atroce maintenant qu’on doit attendre la suite. Je ne peux pas y croire ! En plus, c’est moi qui rêve où c’est différent dans l’animé ?

      J'aime

      1. Le père de Sakura est un brin à l’Ouest. Et pourtant, il parle des apparitions de Nadeshiko comme si c’était normal. Il a ptet un rôle, au final, ou c’est justement parce qu’il est l’une des 2 réincarnations de Clow qui laisse faire (sachant déjà comment ça va finir).

        Je ne sais pas ce que donne l’anime car je ne le regarde pas. Pas de diffusion TV, donc pas de stream (légal à la limite) mais c’est ma règle. Et plus encore : lire le manga avant de voir l’anime. Valable pour les adaptations de livres. Évidemment, si je n’ai pas l’intention de lire le manga/livre, je regarde direct lol

        Aimé par 1 personne

      2. Tout à fait, il est complètement à l’ouest. Si on se dit, ça va c’est juste un manga fantastique ok, mais si on voulait faire un titre réaliste là ça ne passerait pas du tout de mon côté ^^!
        Je comprends pour les animés. D’habitude je ne regarde pas si je n’ai pas lu tout ce qu’il recouvre dans le manga mais j’ai craqué pour Sakura lol Je suis faible…

        J'aime

  4. C’est aussi la mentalité japonaise qui veut ça. C’est un savant mélange de distance et de proximité qui semble délirant pour les occidentaux, et plus encore pour qui n’est pas sensible à cette culture.

    Je suis parfois faible aussi. Si ça passe sur GameOne, c’est foutu. C’est arrivé pour Log Horizon (faut dire que la publication estcen retard…), pour SAO (où c’était presque raccord à un moment), Overlord (juste la S1, mais ça me fera 2 volumes d’avance), Another (fatalement, mangas et romans sont sortis bien après), Deadman Wonderland (la moitié vu que la seconde partie n’a pas été adaptée).
    Mais bon, parfois ça nous lance dans un truc alors qu’on ne comptait le lire (Overlord pour moi).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s