Séries Tv - Films

Absentia

Titre : Absentia

Une série créée par : Matthew Cirulnick

Pays : Etats-Unis

Année : Depuis 2017

Durée : 10 épisodes de 42 minutes (Renouvelé ?)

Genre : Thriller – Drame

Avec : Stana Katic, Cara Theobold, Neil Jackson, Ralph Ineson…

Histoire : En enquêtant sur un tueur en série, une jeune femme du FBI disparaît. Elle est retrouvée six ans plus tard dans une cabane, entre la vie et la mort. Une fois rétablie, elle découvre que son mari a refait sa vie avec une femme qui élève son fils. C’est alors que les meurtres recommencent. 

Mon avis :

La nouvelle série avec Stana Katic, l’ancienne héroïne de Castle que j’ai tant aimé regarder, commence avec un scénario plus qu’intrigant. Les premières minutes sont haletantes et plongent en plein dans l’horreur de ce qu’a vécu Emily Byrne. Tout, la musique, la photographie, les acteurs, servent parfaitement l’ambiance de la série et l’on plonge la tête la première dans ce nouveau thriller.

Le premier épisode pose parfaitement les bases de cette enquête policière un peu particulière où après avoir retrouvé sa femme disparu depuis 6 ans, son mari (ou plutôt ex-mari) décide de reprendre l’une des enquêtes de celle-ci qui pourrait mener à celui qui l’a enlevée et séquestrée pendant si longtemps. Tout va très vite. On introduit les personnages et l’intrigue rapidement mais efficacement.

La suite se révèle un peu plus molle dans les épisodes 2 à 5-6 avec une enquête autour de l’enlèvement d’Emily qui s’élargit, prenant un côté un peu tentaculaire. Mais ça rend aussi l’enquête un peu brouillonne et on patine un peu par moment. Heureusement les 4 derniers épisodes de la saison sont eux beaucoup mieux construits. L’étau se resserre autour d’Emily, de ses enquêtes et de son enfance. Ça devient alors passionnant parce qu’on soupçonne tout et tout le monde. Les actions s’enchaînent aussi à un rythme soutenu et une vraie angoisse saisit le spectateur dans cette course contre la montre après l’enlèvement de personnes chères à Emily.

Du côté des personnages, nous avons tout d’abord Emily Byrne, jouée par une Stana Katic très convaincante, qui est vraiment perturbante. Au début, on ressent parfaitement le traumatisme de ce qu’elle a vécu, c’est horrible. Puis on en vient à douter de son innocence dans l’affaire et on se demande si elle n’est pas un peu coupable… En ce sens la fin est pleine de suspense. Son mari, Nick (Patrick Heusinger), a refait sa vie ce qui est parfaitement compréhensible mais il lâche tout le soir où on l’appelle pour lui dire qu’elle est en vie. Leur relation est compliquée. Il ne l’a pas quittée pour se remarier ensuite, elle a disparu et il a refait sa vie, alors il y a plein de non-dit entre eux, surtout qu’ils sont obligés de travailler ensemble. De plus, au fil de l’enquête et des découvertes, il en vient lui aussi à douter d’elle, à s’interroger et à s’inquiéter. C’est un personnage très intéressant tout comme Emily.

En ce qui concernent les personnages secondaires, la nouvelle femme de Nick, Alice m’a vite tapé sur les nerfs. Alors que ce rôle aurait pu être intéressant, ils ont fait d’elle, la nouvelle femme hyper clichée, qui s’accroche à son mari qui s’éloigne et veut piquer le fils d’Emily. Je ne suis pas du tout fan. Justement Flynn, le fils d’Emily et Nick, a grandi sans sa mère mais avec la nouvelle compagne de son père, c’est normal de le voir déchiré entre les deux et c’est assez bien rendu. En plus, c’est un bonhomme très courageux. Après vient le frère d’Emily, Jack, personnage secondaire proche, que j’ai trouvé le plus intéressant. Il a un caractère ombrageux, boit, a perdu son boulot de docteur mais tout comme leur père, Warren Byrne, il est toujours là pour aider sa soeur malgré tout. J’aime beaucoup cette famille qui reste très proche malgré les épreuves. Les méchants et autres criminels que l’on croise sont aussi très bien interprétés, sachant être effrayants ou ambigus quand il le fallait. Jusqu’au bout, je me suis demandé qui était derrière tout ça.

Malgré un coup de mou au milieu, Absentia fut une très bonne série policière, que j’ai apprécié suivre. Les dix épisodes sont juste ce qu’il fallait pour cette saison. La fin appelle une suite et j’espère qu’on l’aura.

Ma note : 15 / 20

11 commentaires sur “Absentia

  1. J’ai également passé un bon moment avec cette série. Mais le mari m’a énervé moi, qu’il ait pu croire qu’elle s’en prenne à sa nouvelle femme ok, pourquoi pas, mais à son fils ?! j’y ai jamais cru perso.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s