Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Inspecteur Akane Tsunemori d’Hikaru Miyoshi et Gen Urobuchi

Titre : Inspecteur Akane Tsunemori

Auteurs : Hikaru Miyoshi et Gen Urobuchi

Éditeur vf : Kana (Dark)

Années de parution vf : 2017-2018

Nombre de tomes vf : 6 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Il est possible de mesurer l’état mental de chaque personne. Grâce à cet indice appelé “Psycho-Pass”, la police peut désormais appréhender les “criminels dormants” avant même qu’ils n’aient commis leurs méfaits !
Akane Tsunemori intègre la Brigade Criminelle au grade d’inspecteur et elle va découvrir les avantages mais aussi les inconvénients de ce système !

Mes avis :

Tome 1

J’ai entendu parler de cette franchise (Psycho-Pass) par mon amie Nothly qui a testé la saga consacrée à Shinya. De mon côté, c’est celle consacrée à Akane qui a d’abord retenu mon attention même si je suis très déçue de voir qu’elle ne figure pas sur la couverture de ce premier tome ce qui est trompeur. C’est même honteux de nous mettre encore un homme en couverture alors que l’héroïne est une femme ! Mais passons.

Tout d’abord, je dois dire que j’aime beaucoup l’univers de la saga qui s’inspire fortement de Minority Report et de Blade Runner, deux de mes films de SF préférés ^^ Je trouve l’ambiance futuriste très convaincante et le questionnement sur la répression du crime intéressante. J’aime la cohérence qui se dégage de l’univers et le réalisme de cette société futuriste.

J’aime aussi beaucoup les dessins fins et dynamiques. Le découpage des planches et les scènes d’action sont entraînants. Ça se lit très facilement. L’ambiance policière est bien rendue. On sent la tension des enquêtes. Cependant l’ensemble est peut-être un peu lisse, un peu prévisible et calibré. Il manque un petit grain de folie qui ferait sortir la série du lot.

Concernant les personnages, j’aime assez l’héroïne et les convictions qui l’ont poussée à choisir ce poste. C’est quelqu’un de réfléchi qui ne se contente pas de suivre les ordres et j’aime ça. Les Exécuteurs avec qui elle travaille ont l’air complexes comme j’aime même s’il y a aussi un côté assez poseur chez eux ^^ J’ai juste du mal avec l’autre Inspecteur avec qui elle travaille qui fait trop donneur de leçons.

Par contre comme c’est une franchise, je pense que j’aurais peut-être dû commencer avec la série consacrée à Shinya qui a l’air de s’être déroulée avant… En attendant, ce premier tome est une bonne découverte.

Tome 2

J’ai été un peu déçue au début par ce deuxième tome. Je n’y ai pas retrouvé ce que j’espérais voir au niveau du développement de l’histoire et des personnages. Les premières enquêtes semblaient lambdas et les personnages de plus en plus prévisibles.

Mais dans le dernier chapitre tout est bouleversé. On voit alors que les auteurs avaient un idée derrière la tête et celle-ci me plaît assez puisqu’elle permet de relier cette série à la précédente sur Shinya. J’aime assez l’idée du Mastermind derrière toutes ces affaires qui pousseraient les gens à devenir des criminels. C’est flippant à souhait.

Du côté de l’univers, il m’intéresse toujours autant même si je sens déjà qu’il perd un peu en originalité par moment pour se calquer sur des choses déjà faites dans d’autres mangas… L’équilibre n’est pas facile à trouver.

Tome 3

J’avais mis la série en pause mais ça fait du bien de la retrouver pour pouvoir enchaîner les tomes. Dans celui-ci nous commençons tranquillement en suivant la piste du meurtrier qui met en scène ces horribles tableaux de femmes découpées. On suit l’enquête d’Akane avec l’aide de Shinya dont les capacités de détectives sont vraiment bluffantes. Mais c’est surtout l’occasion de s’interroger sur les origines d’un crime, les motivations de celui-ci, la notion de « crime juste » ou pas, le repentir, etc. C’est encore une fois une enquête très intéressante.

Mais celle-ci permet surtout de faire le lien avec le grand méchant de cette saison : Makishima, un psychopathe comme on en fait peu. C’est assez glaçant de le suivre dans la dernier partie de ce tome dans ce jeu de survival qu’il met en place pour Shinya en manipulant Akane. On est vraiment sur les dents et on craint pour leur vie. La mise en scène stressante et très réussie et le final juste glaçant, remettant en cause les principes fondateurs de leur univers. Joli tour de la part du scénariste.

Tome 4

Même si l’histoire suit son cours normal avec les événements qui se produisent dans ce tome, j’ai trouvé celle-ci moins prenante ici, sûrement parce qu’elle implique moins personnellement les personnages que nous suivons depuis le début. En effet, ici, nous parlons plutôt de la remise en cause du système Sybill dont on découvre peu à peu de plus en plus de faille grâce au travail de sape de Makishima. Alors oui, c’est bien de voir que c’est un système qui ne fonctionne pas, qui ne peut pas tout prédire, qui peut se tromper, mais ça on s’en doutait déjà et surtout je trouve Makishima moins inquiétant dans ce rôle que par le passé.

Du coup, le tome est un peu mou. Il y a beaucoup de blabla parfois même un peu technique qui endort et ça se répète pas mal. Ce n’est pas exactement ce que j’attendais même si quand j’y réfléchis, c’est une évolution logique.

Tome 5

Cet avant-dernier tome renoue un peu plus avec ce que j’aime dans la série : du drame humain. Certes on est en plein coeur de la révolution nous faisant nous rendre compte que le système qui régit la sécurité de tous est en fait une vaste fumisterie, mais on s’intéresse aussi au sort de nos chers policiers. J’ai beaucoup aimé la construction de l’histoire autour du retournement de veste de Shinya, ça montre que les scénaristes ont bien fouillé sa personnalité depuis les débuts de la saga. Je suis moins convaincue par le grand « méchante » de l’histoire, qui rappelle encore certains clichés d’une science-fiction un peu old-school, j’aurais voulu plus de subtilité.

En attendant, le tome est construit de façon à faire monter la pression au fil des pages jusqu’à une certaine décision finale. C’est prenant, haletant, stressant. On réfléchit également sur le statut de l’être humain, la définition de la criminalité, l’intérêt d’une société hyper sécurisée, etc. C’est vraiment de la bonne came.

Tome 6

Ce dernier tome tient la plupart de ses promesses en délivrant une ambiance de film noir sur fond de SF d’un autre âge, le tout avec de l’action, des belles paroles et des réflexions intéressantes sur ce qui fait de nous des être humains, nos sentiments, notre coeur ou la reconnaissance des autres ; la technologie fait-elle tout, nous protège-t-elle de tout, est-elle bonne pour nous, etc.

Nous sommes toujours à la poursuite de Makishima et en quête de compréhension vis-à-vis des desseins de Sybil. Malheureusement on enchaine aussi les invraisemblances dans ce tome entre Akane à qui sans raison on dévoile la vraie nature de Sybil et le but ultime de Makishima qui se révèle lié à l’autosuffisance alimentaire du Japon sortie d’on ne sait où… Alors certes il y a de l’action à la fin et la course poursuite peut se révéler haletante mais mon dieu que les explications sur les motivations de chacun sont bancales et ça, ça casse un peu tout et c’est dommage de terminer une série au tel background sur cette note. (Tout comme c’est dommage de n’avoir l’héroïne en couverture qu’à la toute fin…)

Ma note : 14,5 / 20

7 commentaires sur “Inspecteur Akane Tsunemori d’Hikaru Miyoshi et Gen Urobuchi

  1. « Tout d’abord, je dois dire que j’aime beaucoup l’univers de la saga qui s’inspire fortement de Minority Report et de Blade Runner, deux de mes films de SF préférés ^^ Je trouve l’ambiance futuriste très convaincante et le questionnement sur la répression du crime intéressante. J’aime la cohérence qui se dégage de l’univers et le réalisme de cette société futuriste. »
    Exactement

    Plus exactement, j’ai connu cette série par l’anime, vu la saison 1
    Ils ont d’abord sorti celle sur Shinya (lu le tome 1)
    puis celle sur Akane plus tard (lu le tome 1)
    Contente que tu t’y sois mise
    Je suis d’accord que sur celle sur Akane, ils auraient pu la mettre elle en couverture quand même !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s