Séries Tv - Films

The Miniaturist

Titre : The Miniaturist

Ecrit par : John Brownlow

Pays : Royaume-Uni

Année : 2017

Chaine : BBC One

Genre : Drame – Histoire – Fantastique

Durée : 2 épisodes de 1h30 et 1h (série terminée)

Avec : Anya Taylor-Joy, Romola Garai, Alex Hassell

Histoire : Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste.
Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.

Adapté du livre Miniaturiste de Jessie Burton

Mon avis :

J’avais entendu parler du livre de Jessie Burton et j’avais envie de le découvrir, c’est chose faite grâce à cette série qui l’adapte. Je ne sais pas si elle est fidèle mais je l’ai trouvé très belle et inquiétante.

Ce qui frappe quand on regarde cette mini-série de 2h30, c’est tout d’abord l’image. Il n’y a pas à dire, on se croirait dans un tableau de Vermeer. La peinture qui est faite de la ville d’Amsterdam, de ses habitants et de leurs demeures est juste sublime. C’est d’une beauté et d’une pureté rare. On sent que tous les détails sont soignés, des costumes, en passant par les décors et la lumière, tout a été réfléchi et pensé. C’est une grande réussite.

En même temps cependant, cela confère une atmosphère un peu irréelle à la ville ce qui peut la rendre assez froide. Il faut dire que l’ambiance est assez particulière. On se croirait tantôt dans un roman gothique anglais, tantôt dans l’une des dystopies grinçante de Margaret Atwood. C’est très perturbant. Le rythme, de plus, est assez lent. Il ne se passe pas grand-chose dans la première demi-heure de l’épisode 1. Puis tout s’accélère à mesure que le fantastique prend le pas sur la fresque historique. On bascule alors dans un autre univers fait de vices et de secrets. L’ambiance devient lourde et pesante, voire malsaine. J’ai beaucoup aimé cela même si la série prend son temps. Malheureusement ce souffle retombe un peu dans le second épisode. On abandonne peu à peu le fantastique pour plonger dans les vices de la société d’Amsterdam. C’est intéressant aussi mais je suis triste que l’histoire redevienne aussi terre à terre.

Du côté des personnages, Anya Taylor-Joy interprète une sublime Nella, jeune, fraiche et tellement naïve, qui va découvrir un tout nouveau monde et qui va décider de ne pas se laisser marcher sur les pieds. Romola Garai est terrifiante en Marin, cette femme très ambigüe qui en tant que belle-soeur de Nella va désormais partager sa vie mais pas ses secrets. Alex Hassell est parfait lui aussi dans le rôle de l’étrange mari marchand-négociant, qui cache quelque chose d’inquiétant. Les seconds rôles ne sont pas en reste que ce soit les serviteurs, les autres membres de la bourgeoisie, ou les habitants qu’on croise et bien sûr la mystérieuse miniaturiste. J’ai beaucoup aimé le casting.

On sent vraiment qu’ils ont voulu faire une série de qualité jusque dans les thèmes abordés : le mariage, la religion, la tolérance, l’amour, la confiance, les secrets, etc. L’ensemble malheureusement est un peu trop lent et lourd pour vraiment accrocher le spectateur de bout en bout, c’est dommage avec de telles ambitions. J’espère cependant continuer à voir des séries à la réalisation aussi soignée.

Ma note : 14 / 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s