Séries Tv - Films

Les Évadés (The Shawshank Redemption)

Titre : Les Évadés (The Shawshank Redemption)

Réalisateur : Frank Darabont

Année : 1994

Pays : Etats-Unis

Durée : 2h 22min

Genres : Drame – Prison

Acteurs : Tim Robbins, Morgan Freeman, Bob Gunton…

Histoire : En 1947, Andy Dufresne, un jeune banquier, est condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme et de son amant. Ayant beau clamer son innocence, il est emprisonné à Shawshank, le pénitencier le plus sévère de l’Etat du Maine. Il y fait la rencontre de Red, un Noir désabusé, détenu depuis vingt ans. Commence alors une grande histoire d’amitié entre les deux hommes…

Adapté de la longue nouvelle Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank de Stephen King.

Mon avis :

Je ne suis pas une adepte des films se passant dans le milieu carcéral, mais m’étant vue conseiller ce film et ne voulant pas mourir idiote (et puis, oui, j’ai vu le casting…), je l’ai donc visionné hier soir et malgré sa durée, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller jusqu’au bout. Ce film est pour moi une grande réussite sur plusieurs points sur lesquels je vais revenir.

Tout d’abord, le casting est extrêmement bon. On suit Andy, interprété par un Tim Robbins très juste et touchant. On vit ses épreuves avec lui en ayant mal au bide, on s’enthousiasme avec lui quand l’espoir pointe le bout de son nez et on déprime avec lui quand ça rate. C’est très prenant. Morgan Freeman qui lui donne la réplique et qui est le narrateur de cette histoire est toujours aussi excellent. C’est un acteur que j’aime beaucoup et en interprétant Red, le vieux briscard de la prison, il est dans ce qu’il fait de mieux. Il se dégage de lui une sagesse et une force tranquille incroyable. Je pense que c’est mon personnage préféré du film. J’ai aussi beaucoup apprécié les autres prisonniers qui l’entourent dont certains sont des têtes connues pour les fans de séries comme moi (William Sadler (Roswell), Gil Bellows (Ally McBeal), Clancy Brown (Urgences), Bob Gunton (Desperate Housewives)).

Tous ces personnages participent à créer une histoire très solide avec des personnages vraiment incarnés. Le milieu carcéral est particulièrement bien rendu que ce soit dans sa rudesse, aussi bien physique et psychologique, mais aussi dans les amitiés qui s’y créent, des amitiés vraies et profondes. Je ne pensais pas dire ça, mais j’ai beaucoup aimé cet univers.

J’ai apprécié d’y suivre le tournant tragique de la vie d’Andy, qui suite au meurtre de sa femme et de son amant se retrouve accusé et condamné à finir sa vie en prison alors qu’il n’était qu’un simple banquier. Il va avec talent se servir de tout ce qu’il sait pour se sortir de ce pétrin, si je puis dire. Il va d’abord avoir un côté un peu hautain vis-à-vis des autres, restant à l’écart, mais petit à petit il va nouer de solides amitiés dans différentes strates de la prison. C’est une des autres forces du film, montrer aussi bien les détenus que les membres de l’institution pénitentiaire. Ceux-ci voient en Andy une bonne opportunité pour se faire des sous et vont savoir l’utiliser mais lui aussi saura se servir d’eux. Car tout le talent du film vient aussi des différentes magouilles qui se jouent et qui surprennent le téléspectateur à plusieurs reprises.

Cela donne un film passionnant à suivre aussi bien pour ses acteurs, son univers que son histoire. Au passage, je préfère le titre anglais bien plus fidèle au contenu. J’ai passé un très bon moment. Le film est bien réalisé et n’a pas trop vieilli. C’est une très bonne découverte.

Ma note : 16 / 20

5 commentaires sur “Les Évadés (The Shawshank Redemption)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s