Séries Tv - Films

Coco (Disney-Pixar)

Titre : Coco

Réalisateurs : Lee Unkrich et Adrian Molina (Disney-Pixar)

Année : 2017

Pays : Etats-Unis

Durée : 1 h 49

Genre : Film d’animation • Fantastique

Histoire : Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Mon avis :

Avec un peu de retard, je regarde enfin le dernier Disney/Pixar dont tout le monde parlait. J’avoue qu’au premier abord, je n’étais pas emballée par cette histoire autour de musique et folklore mexicain. Je n’aimais pas trop le look des personnages sur l’affiche et le scénario ne me tentait pas. Mais je dois avouer que si ce n’est pas un coup de coeur, j’ai tout de même beaucoup aimé ce nouveau film.

J’ai tout d’abord trouvé le travail graphique bluffant. Je suis complètement fan de l’univers créé. C’est beau, coloré, dynamique et émouvant à la fois. Il y a une richesse de fou, pleins de détails, on sent qu’ils ont vraiment fait des recherches sur la culture mexicaine. J’y ai retrouvé la chaleur gaie et triste à la fois qui caractérise l’art de ce pays, tel que je le connaissais notamment avec l’oeuvre de Frida Kahlo. Ici, c’est encore plus beau grâce à la lumière donnée aux couleurs de l’univers. J’ai énormément aimé à la fois le monde humain et le monde des morts, les décors m’ont enchantée et il me tarde de voir ce que ça donnera dans les parcs Disney.

Du côté de l’histoire, je suis un peu plus réservée. J’ai trouvé les débuts longuets mais la suite rattrape le tout heureusement. Le scénario est classique avec ce petit garçon qui s’oppose par passion à sa famille et qui va trouver un allié pour l’aider dans sa quête et son apprentissage. Par contre, il me semble que c’est la première fois qu’on s’interroge à ce point sur l’histoire d’une famille sur plusieurs générations et notamment sur la séparation, la parentalité et la mono-parentalité. J’ai trouvé que c’était fait joliment pour en parler aux enfants même si Disney oblige on a notre happy-end, ce qui est rarement le cas dans la vraie vie.

Les aventures de Miguel dans le monde des morts sont entraînantes. Son duo avec Hector fonctionne bien, celui-ci avec le chien sont les éléments comiques de l’histoire. Miguel est un jeune héros comme j’aime, il ne pleurniche pas, ne se laisse pas abattre. Les personnages secondaires, les membres de sa famille, sont amusants entre l’arrière-arrière-grand-mère au fort caractère et ses descendants qui la craignent. J’ai été touchée par le choix du titre qui ne reprend pas le nom du héros mais celui de son arrière-grand-mère, ce qui montre bien quel est le vrai sujet du film et la vraie quête.

Cela donne un film où la musique a une place importante mais pas centrale comme je le craignais, non c’est la famille qui est au coeur de tout et l’amour des membres de celle-ci. Du coup, j’ai été assez touchée par l’histoire de Coco et j’ai passé un bon moment.

Ma note : 15 / 20

5 commentaires sur “Coco (Disney-Pixar)

  1. Je l’ai justement regardé avec mes élèves cet après midi pour aborder le thème de la mort et du souvenir. Je partage ton avis sur la qualité du film (d’un point de vue image et couleur) et j’avais beaucoup entendu parler de l’émotion à la fin… Qui pour moi n’était pas aussi intense qu’attendue !
    C’est un très bon film, avec un magnifique message derrière et je le recommande. Mais ce n’est pas, contrairement à ce que j’ai déjà entendu, le meilleur Pixar

    Aimé par 1 personne

    1. Entièrement d’accord avec ce que tu en dis. J’aimerais bien avoir des élèves assez grands pour travailler dessus comme toi, mais je les trouve encore un peu petits (7-8 ans) pour aborder de ce genre de sujet surtout vu la complexité de leurs situations familiales… mais je garde l’idée

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s