Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Je pense à toi de Komatsu

Titre : Je pense à toi

Auteur : Komatsu

Éditeur vf : Taifu (Yaoi)

Année de parution vf : 2018

Nombre de pages : 176

Histoire : Takashi et Yasu habitent depuis l’enfance dans une petite ville ennuyeuse à la campagne et encore aujourd’hui, alors qu’ils sont au lycée, ils sont les meilleurs amis du monde. Mais ce que Yasu ressent pour Takashi est plus que de l’amitié. Avant qu’il n’ait pu lui avouer, la saison des examens arrive et Takashi lui confie qu’il va se présenter à l’examen d’entrée de l’université de Tokyo. Voici le premier recueil de Komatsu, qui dépeint avec un raffinement subtil les sentiments amoureux de l’adolescence.
Une œuvre qui a permis à cette talentueuse artiste d’être l’une des révélations des CHIL CHIL BL AWARDS 2016 en étant cité dans le TOP 3 des meilleures nouvelles auteures !

Mon avis :

C’est à nouveau séduite par une belle couverture que j’ai voulu lire ce titre qui est en fait un recueil de nouvelles d’une jeune autrice : Komatsu. Ce titre a donc les qualités et les défauts de son format à savoir une variété des histoires mais une brièveté qui ne leur sied pas vraiment. Les quatre histoires qui le composent ont également des longueurs inégales et toute ne m’ont pas plu, je vais maintenant vous en parler plus en détail.

La première, « Je pense à toi », raconte la séparation de deux amis d’enfance dont l’un va quitter leur ville natale pour aller étudier dans la capitale. Comme toujours, j’adore les histoires d’amis d’enfance, mais celle-ci est bien triste et la chute arrive bien vite. L’ambiance, au bord de la mer, dans un petit village, est au rendez-vous. Par contre, si la finesse et la « charnelité » du dessin m’ont plu, j’ai souvent eu du mal à différencier les deux héros, un comble.

La deuxième, « Le dernier ordre », aurait pu être prometteuse si elle n’avait pas été si courte (moins de 15 pages ?). Elle relate rétrospectivement la drôle de relation qu’entretenaient deux lycéens entre soumission et domination, alors que l’un d’eux se rend à une réunion d’anciens élèves des années plus tard.

La troisième, « Young, Oh ! Oh ! », est celle qui m’a le moins plu. On suit les débuts très particuliers de la romance de deux lycéens, dont le premier a accepté de sortir avec le second sur un malentendu. Je n’ai pas aimé le côté très cliché des personnalités de chacun et j’ai trouvé le dessin assez maladroit.

Enfin, la dernière « C’est avant l’aube qu’il fait le plus sombre« , est clairement ma préférée. On revient encore sur une histoire avec deux amis dont l’un vit très mal la séparation de ses parents, et va donc se tourner vers le second et chercher à faire certaines expériences jusqu’à ce qu’ils craquent. C’est beau, fort et puissant. L’histoire aurait mérité d’être peut-être un poil plus longue et développée mais tient bien la route quand même avec de belles phrases par moment.

J’ai donc apprécié ma découverte de cette mangaka, mais je pense que je préfèrerai ses histoires sur une longueur plus importante. Son dessin, lui, est encore un peu maladroit mais elle livre déjà de belles illustrations couleurs et un joli découpage bien dynamique quand il le faut.

Ma note : 14 / 20

Un commentaire sur “Je pense à toi de Komatsu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s