Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2018 – 37

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Les semaines se suivent et se ressemblent ces derniers temps avec mes deux séries en cours qui se rapprochent de la fin et encore la découverte d’une nouvelle, qui est une anthologie de SF cette fois. J’ai aussi eu le temps de regarder un petit film pour ado. Bonne lecture et bonne découverte !

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

Catégorie Films

 Sierra Burgess Is a Loser d’Ian Samuels (2018) Avec Shannon Purser, Noah Centineo, Kristine Froseth… ~ Pas de note

Voilà le genre de téléfilm pour ado que j’aurais sûrement adoré à cet âge-là, maintenant que j’ai de la bouteille, j’ai un peu moins aimé tellement c’était totalement irréaliste. Qui irait croire en cette histoire d’une fille banale, un peu ronde, mais super intelligente qui devient amie avec la star du lycée et se fait passer pour elle pour séduire un beau gosse ? L’histoire d’amitié entre les 2 filles est la meilleure partie du film pour moi, clairement ! J’ai aimé le message sur l’importance d’aimer les gens pour ce qu’ils sont et non ce qu’ils paraissent. Pas besoin de se transformer pour être aimé. Par contre pas mal de petites choses m’ont dérangée, comme la tromperie de l’héroïne et la crasse qu’elle fait à Veronica à la fin. A voir pour passer un bon moment et avoir l’espoir que la vie n’est pas un bitch.

Catégorie Séries Télé

 Philip K. Dick’s Electric Dreams – Episodes 1 à 10 *Fin*

Anthologie qui adapte des nouvelles de K. Dick, un auteur que je considère comme l’un des Dieux de la SF. Les histoires sont excellentes mais souvent trop courtes et donc frustrantes.

Mon avis détaillé : Ici.

 Wynonna Earp – Episode 3 x 08 ~ Pas de note

Je continue à trouver la série sympa, mais décidément, je n’arrive pas à pleinement apprécier et rentrer dans cette saison… Cet épisode est consacré en quelque sorte à la rédemption de Doc. Wynonna fait équipe avec « sa femme », ce qui permet de mieux comprendre celle-ci et sa relation avec « son mari ». Pour le reste, on a encore droit à une petite zombie/revenante qui vient poursuivre Beverley, Nicole and Co.. Rien de bien original pour cette série. C’est toujours autant WTF, les dialogues claquent justes, mais je m’ennuie un peu…

 The Sinner – Episode 2 x 07 ~ Ma note : 14 / 20

Nouveau retour en arrière sur le passé de cette secte et du petit qui a été arrêté. On se rapproche de plus en plus de ce qui a dû se passer avant les meurtres et ce qui se cache derrière. Je me laisse totalement porter par l’histoire et son rythme tranquille et pourtant angoissant. Comme je ne suis pas trop du genre à faire 10 000 théories, je préfère attendre tranquillement et me laisser surprendre, ce qui marche plutôt bien dans cette série. En tout cas, la fin de cet avant-dernier épisode est vraiment surprenante et haletante, il me tarde de voir le prochain.

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

4 commentaires sur “Visionnages de la semaine 2018 – 37

  1. J’ai le même avis que toi concernant Sierra Burgess ! Je trouve ça un peu gros que tout le monde lui pardonne aussi facilement, surtout après ce qu’elle a fait à Veronica. Et puis j’étais mal à l’aise par rapport à sa relation avec Jamey car elle est entièrement basée sur le mensonge. Certes, c’étaient ses mots à elle, mais bon il est quand même tomber amoureux en pensant à une toute autre fille. (et le bisous sur le parking, j’étais mal à l’aise, comment ça se fait pas !)

    Aimé par 1 personne

    1. Idem que toi, je trouve horrible ce qu’elle a fait et y a aucune logique à ce qu’on la pardonne aussi facilement. Idem pour le coup du baiser, ça aurait été un garçon qui aurait fait ça, plein de monde aurait crié au scandale. De toute façon, je n’aime pas les relations basées sur le mensonge comme ça, alors que le propos du film se voulait tout autre, je pense. C’est dommage.

      Aimé par 1 personne

  2. Comme pour The Kissing Booth, j’ai trouvé que ce qui était le plus intéressant dans Sierra Burgess Is a Loser, c’est l’amitié entre l’héroïne et la fille populaire du lycée. L’histoire d’amour est, comme tu le dis, irréaliste voire absurde. J’ai passé un moment sympathique sans plus au final.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s